1935

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1935 (MCMXXXV en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1935, voir -1935. Pour les autres significations, voir 1935 (Chronologie de Dada et du surréalisme).

Années :
1932 1933 1934  1935  1936 1937 1938

Décennies :
1900 1910 1920  1930  1940 1950 1960
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Faits et événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Avril : inauguration de la ligne aérienne Tunis-Ajaccio-Marseille
3 octobre : guerre d'Éthiopie. Départ de recrues italiennes pour l'Afrique en 1935
  • La France installe une base secrète d'essais d'armes chimiques et biologiques dans l'oued Namous, près de Beni Ounif, en Algérie (plus tard base secrète B2-Namous).
  • Les colonies portugaises sont proclamées par l’Estado Novo de Salazar comme « partie intégrante du Portugal ».
  • Série de grèves à Dakar (1935-1937).
  • Création de l’Église Unie des Natifs Africains, connus sous le nom de Eleja (poissonniers).

Amérique[modifier | modifier le code]


  • Les terres sont redistribuées au Mexique. Lois sur la protection sociale et l’éducation.
  • Brésil : croissance de la capacité de production, en particulier dans le domaine de l’acier, de la cimenterie et de la papeterie.

Asie[modifier | modifier le code]

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • 25 janvier : conférence des Oulemas (savants) de la Palestine, sous la présidence du Hadj Amin al-Husseini, à Al-Qods.
  • 16 mars, Royaume d'Irak : Un gouvernement de coalition est formé autour de Rashid Ali, Nuri Sa'id et Yasin al-Hashimi. Une opposition se forme autour d’un groupe réformateur, la Jama'at al-Ahali qui prône des réformes sociales et économiques.
  • 21 mars : la Perse prend le nom d'Iran.
  • Août - octobre : les forces irakiennes matent une rébellion kurde en août puis s’en prennent en octobre à la petite communauté des Yézidis (musulmans hétérodoxes). Le gouvernement devient de plus en plus autoritaire et étouffe les mouvements d’opposition.
  • Novembre : révolte des Arabes en Palestine mandataire déclenchée par l’arrivée massive de Juifs provoquée par la prise de pouvoir de Hitler en Allemagne en 1933 (1936-1939).
  • 20 novembre : un chef religieux, Izz al-Din al-Qassam, favorable au déclenchement d’une révolte, est abattu par les Britanniques avec une douzaine de ses compagnons et devient un martyr de la cause palestinienne.
  • 25 novembre : la majorité des organisations politiques s’adressent à la puissance mandataire pour réclamer l’arrêt immédiat de l’immigration juive et des transferts de terres arabes aux Juifs, ainsi que la mise en place d’un gouvernement démocratique en Palestine. Le haut-commissaire britannique propose la formation d’un conseil législatif, aussitôt rejeté par les sionistes. La question est débattue au Parlement du Royaume-Uni durant l’hiver 1936. Sous la pression des sionistes, le gouvernement retire son projet de conseil, accepte la poursuite de l’immigration et invite une délégation palestinienne à Londres. Les partis politiques arabes, divisés, ne parviennent pas à constituer la délégation.
  • Décembre : le Royaume-Uni cherche à normaliser la vie politique égyptienne, par le rétablissement de la constitution de 1923 et la conclusion d’un nouveau traité. Fouad Ier accepte cette évolution.
  • Royaume d'Égypte : le Wafd devient, sous la direction de Nahhas pacha, un parti populiste n’hésitant pas à recourir à des actions brutales. En 1935 il se dote d’une milice paramilitaire, les « Chemises bleues ».
  • Palestine mandataire : l’immigration juive, limitée à quelques milliers d’individus par an jusqu’au début des années 1930, augmente considérablement à partir de 1933 pour atteindre plus de 60 000 individus en 1935. L’Allemagne nazie soutient le mouvement sioniste. Des « accords de transfert » sont négociés entre les autorités allemandes et l’Organisation sioniste, seule institution juive autorisée sur le territoire germanique : les immigrants juifs d’Allemagne peuvent partir pour la Palestine en emportant une partie de leurs avoirs convertis en marchandises allemandes. La Palestine connaît une arrivée massive d’hommes et de capitaux, qui favorise un développement rapide de certaines régions à un moment où la crise mondiale frappe le reste du Moyen-Orient. Les capitaux qui arrivent en Palestine servent à leur tour à financer l’émigration de Juifs d’Europe centrale.

Europe[modifier | modifier le code]

27 avril : métro de Moscou. La station Sokolniki en 1935
23 avril : le président Ignacy Mościcki signe la constitution polonaise
  • 21 juin[8] : fin de la XIXe Conférence internationale du travail (Genève) avec les représentants de 48 états. Les principales questions abordées sont : les congés payés, le chômage des jeunes, l'emploi des femmes aux travaux souterrains et la réduction hebdomadaire du travail à 40 heures. Finalement très peu d'avancées sociales.
  • 28 juin : publication d'un sondage pour la Paix (the Peace Ballot), réalisé par la SDN au Royaume-Uni : 92 % des onze millions de personnes interrogées se déclarent favorables à un désarmement général, 93 % souhaitent l’interdiction du commerce des armes, un quart d’entre-elles sont hostiles au recours à des sanctions militaires en cas d’agression d’un pays contre un autre.
  • 14 juillet
  • 25 juillet - 21 août : le VIIe congrès du Komintern adopte la tactique du « front populaire ».
  • 29 août : Astrid, reine des Belges, se tue dans un accident de voiture près de Lucerne (Suisse).
  • 31 août : naissance du stakhanovisme en Union soviétique avec la « performance » de l’ouvrier Alekseï Stakhanov.
  • 3 octobre : l'Italie entreprend une guerre coloniale en Éthiopie. Le Royaume-Uni condamne cette agression et demande des sanctions. En France, Pierre Laval cherche à ménager et le Royaume-Uni et l’Italie et limite les sanctions économiques. Il mécontente les deux pays.
  • 3 novembre : la monarchie est restaurée par plébiscite en Grèce avec le roi Georges II de Grèce. Il rétablit la constitution de 1911.
  • 14 novembre (Royaume-Uni) : les conservateurs gardent la majorité aux élections législatives avec 387 sièges. Les travaillistes de Clement Attlee progressent (154 sièges).
  • 18 novembre : la Société des Nations adopte des sanctions limitées contre l'Italie qui a envahi l'Éthiopie. Les rationnements frappent les Italiens dès 1935.
  • 18 décembre : Edvard Beneš élu président de la Tchécoslovaquie (fin en 1938).
  • Portugal : l’assemblée perd toute initiative en matière financière. Elle permet au gouvernement de légiférer par décret-loi, en cas d’urgence, puis (en 1945) chaque fois qu’il le juge utile.
  • Royaume-Uni : la crise économique est en partie achevée. Augmentation des dépenses sociales, qui atteignent 165 millions de £, pour stimuler la consommation des ménages à bas revenus. Chute de la pratique religieuse : 17,7 % de pratiquants à York (35,5 % en 1901).

Allemagne[modifier | modifier le code]

Novembre : parade des SA devant Hitler à Nuremberg
15 septembre : adoption du drapeau à croix gammée
  • 13 juillet : dissolution et confiscation des biens des associations de Témoins de Jéhovah.
  • 17 août : dissolution des ordres francs-maçons en Allemagne.
  • 15 septembre :
    • Adoption du drapeau à croix gammée (ou swastika) comme drapeau national du Reich allemand.
    • Adoption des Lois de Nuremberg discriminatoires racialement à l'encontre des Juifs en les privant de leur citoyenneté et de leurs droits politiques.
  • À la fin de l’année, le programme de réarmement en Allemagne est compromis car l’industrie ne dispose de réserves de capitaux que pour un ou deux mois.
  • Le Service du travail devient obligatoire : la jeunesse allemande (des deux sexes) doit se rassembler dans des camps pour construire des routes, des casernes, des logements ou travailler dans les champs, ce qui dote l'Allemagne d'une main-d'œuvre gratuite.

France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1935 en France.

Italie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1935 en Italie.

Suisse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1935 en Suisse.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Naissances en 1935[modifier | modifier le code]

Alain Delon, en 2010.
Donald Sutherland - Rome - avril 2011
Dates non renseignées ou inconnues

Décès en 1935[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]