Républicains indépendants (parti politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Républicains indépendants.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Une partie du Centre national des indépendants et paysans (CNIP), autour notamment de Valéry Giscard d'Estaing, fait scission en décembre 1962 après la censure du gouvernement de Georges Pompidou. Ce Comité d'études et de liaison des Républicains indépendants se constitue en Fédération nationale des républicains et indépendants (FNRI), en 1966, force d'appoint pour les gaullistes (UNR-UDT puis UDR). La FNRI devient le Parti républicain (statutairement Parti républicain et républicain indépendant) en 1977.

Ligne politique[modifier | modifier le code]

Les Républicains indépendants sont libéraux en économie (ouverture des frontières par exemple) et pro-européens (ils prônent notamment la prédominance des institutions européennes sur le droit interne français, et la coopération des États européens même si elle doit restreindre leur souveraineté).

Émanations[modifier | modifier le code]

Les Jeunes républicains indépendants (JRI), Génération sociale et libérale (GSL, dont Jean-Pierre Raffarin, Philippe Augier et Patrick Poivre d'Arvor ont, entre autres, été responsables) puis le Mouvement des jeunes giscardiens (MJG) ont constitué les mouvements de jeunesse successifs de la famille RI.

Le parti Démocratie libérale (statutairement Démocratie libérale, Républicains indépendants et Républicains) succède au Parti républicain en 1997, avant de se fondre dans l'UMP, créée en 2002 et renommée depuis 2015 Les Républicains.

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année 1er tour Sièges Rang[1] Gouvernement
Voix %
1962 6 007 383 2,3
35 / 482
6e Pompidou II (1962-1966), Pompidou III (1966-1967),
1967 4 830 833 5,5
42 / 486
5e Pompidou IV
1968 2 330 167 5,5
61 / 487
5e Couve de Murville (1968-1969), Chaban-Delmas (1969-1972), Messmer I (1972-1973)
1973 4 519 459 6,9
55 / 490
5e Messmer II (1973-1974) , Messmer III (1974) , Chirac I (1974-1976), Barre I (1976-1977), Barre II (1977-1978)

Références[modifier | modifier le code]

  1. En nombre de voix.