Philippe Artières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Artières
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Philippe Artières (né en 1968[1]) est un historien français, actuellement directeur de recherche au CNRS au sein de l'Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS) à l'EHESS (Paris). Il a été pensionnaire de la Villa Médicis, Académie de France à Rome (2011-2012).

Travaux[modifier | modifier le code]

Philippe Artières consacre sa thèse, préparée sous la direction de Michelle Perrot à l'Université Paris 7, à la médicalisation des écritures ordinaires au XIXe siècle, et principalement aux écrits de criminels. Il a ainsi exploré le fonds d'autobiographies de criminels réuni par le docteur Lacassagne à Lyon à la fin du XIXe siècle, et conservé aujourd'hui à la Bibliothèque municipale de Lyon. Le Livre des vies coupables[2] donne à lire ces textes étonnants.

En 2001, en collaboration avec Dominique Kalifa, il publie un ouvrage expérimental[3] entièrement composé d'extraits d'archives montés dans un récit biographique.

Spécialiste d'écritures ordinaires, auxquelles il a consacré de nombreux ouvrages, il a été par ailleurs président du centre Michel Foucault de 1995 à 2014, responsabilité qui l'a amené à éditer un volume d'archives sur le Groupe Information Prisons[4].

Blogographie[modifier | modifier le code]

Philippe Artières a fondé avec Jérôme Denis et David Pontille le blog Scriptopolis, « petite enquêtes sur l'écrit et ses mondes »[5], qu’il a animé avec eux jusqu’en 2012.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Clinique de l'écriture : Une histoire du regard médical sur l'écriture, Paris, Éditions Synthélabo, coll. « Les empêcheurs de penser en rond », (Réédition Paris, La Découverte, 2013).
  • Le livre des vies coupables : Autobiographies de criminels (1896-1909), Paris, Albin Michel, coll. « Bibliothèque Albin Michel Histoire », , 432 p. (ISBN 978-2226116628) (Réédition Paris, Albin Michel, 2014).
  • Avec Dominique Kalifa, Vidal, le tueur de femmes : Essai de biographie sociale, Paris, Perrin, (Réédition Paris, Verdier, 2017).
  • Avec Jean-François Laé, Lettres perdues : Écritures et enfermement (XIXe-XXe siècles), Paris, Hachette-Littérature, .
  • Rêves d'histoire : Pour une histoire de l'ordinaire, Paris, Les Prairies ordinaires, , 176 p. (Réédition augmentée Paris, Verticales, 2014).
  • Avec Mathieu Potte-Bonneville, D'après Foucault : Gestes, luttes, programmes, Paris, Les Prairies ordinaires, , 384 p. (ISBN 978-2-35096-026-5) (Réédition Paris, Points, collection "Points essais", 2012).
  • Le Bureau de coton de Degas, Paris, Armand Colin, coll. « Une œuvre, une histoire », , 70 p. (ISBN 2200353677).
  • Avec Anne-Emmanuelle Demartini, Dominique Kalifa, Stéphane Michonneau et Sylvain Venayre, Le Dossier Betrand : Jeux d'histoire, Paris, Manuella Éditions, , 148 p. (ISBN 978-2-917217-01-6).
  • Avec Muriel Salle, Papiers des bas-fonds : Archives d'un savant du crime, 1843-1924, Paris, Textuel, coll. « Histoire Beaux Livres », , 159 p. (ISBN 978-2845973343).
  • Les Enseignes lumineuses : Des écritures urbaines au XXe siècle, Paris, Bayard, coll. « Le rayon des curiosités », , 164 p. (ISBN 2227478667).
  • La vie écrite : Thérèse de Lisieux, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Histoire de profil », , 242 p. (ISBN 978-2251900063).
  • Avec Jean-François Laé, Archives personnelles : Histoire, anthropologie et sociologie, Paris, Armand Colin, coll. « Collection U », , 192 p. (ISBN 978-2200255138).
  • Avec Jean-François Bert, Un succès philosophique : L'Histoire de la folie à l'âge classique de Michel Foucault, Caen, Presses Universitaires de Caen, Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC), coll. « Philosophie », , 270 p. (ISBN 978-2841333912).
  • Avec Janine Pierret, Mémoires du Sida : Récit des personnes atteintes. France. 1981-2012, Paris, Bayard, coll. « Essais documents divers », , 204 p. (ISBN 978-2227483026).
  • Dépouillement, subst. masc., Saint-Germain-la-Blanche-Herbe, Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC), coll. « Le Lieu de l'archive », , 33 p..
  • Reconstitution : Jeux d'histoire, Paris, Manuella Éditions, , 80 p. (ISBN 978-2-917217-39-9).
  • La Banderole : Histoire d'un objet politique, Paris, Autrement, coll. « Leçons de choses », , 160 p. (ISBN 978-2746733343).
  • La police de l'écriture : L'invention de la délinquance graphique (1852-1945), Paris, La Découverte, coll. « Sciences humaines », , 184 p. (ISBN 9782707169372).
  • Décrire : Études sur la culture écrite contemporaine (1871-1981), Paris, Éditions de la Sorbonne, coll. « Homme et société », , 148 p. (ISBN 978-2-85944-967-4) (traduction en espagnol, Buenos Aires, Ampersand, 2019).
  • Le bureau des archives populaires du Centre Pompidou, Paris, Manuella Éditions, Éditions du Centre Pompidou, , 82 p. (ISBN 978-2-490505-04-3).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Ph. Artières, Le Livre des vies coupables, Paris, Albin Michel, 2000.
  3. Ph. Artières, Dominique Kalifa, Vidal le tueur de femmes : Une biographie sociale, Perrin, 2001.
  4. Ph. Artières (dir.), Archives d'une lutte, Paris, IMEC, 2003.
  5. Blog scriptopolis lire

Liens externes[modifier | modifier le code]