Jean-Louis Vigier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Louis Vigier, né le à Corneilla-del-Vercol (Pyrénées-Orientales) et mort le au Soler (Pyrénées-Orientales), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a fait ses études au lycée Thiers de Marseille[1].

Originaire de Pont-Saint-Esprit, il entre en résistance puis est incarcéré à la citadelle de Pont, dont il parvient à s'échapper alors qu'il encourt la peine de mort[2].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

  • Député de la Seine de 1951 à 1958
  • Sénateur de la Seine puis de Paris de 1959 à 1980

Au Sénat, il fut notamment :

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Emerique, « Vigne Pierre », dans La Résistance dans le Gard (DVD-ROM), Paris, Association pour des études sur la résistance intérieure, (ISBN 978-2-915742-23-7) — notice individuelle non paginée.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rollin, Paul, 1932-2003., 26 siècles d'éducation à Marseille : une chronique du temps passé, Marseille, Éd. européennes de Marseille-Provence, , 269 p. (ISBN 2-911988-16-7 et 9782911988165, OCLC 469443733, lire en ligne)
  2. Émerique 2009.