Éditions Odile Jacob

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 25 septembre 1985 (immatriculation de la société)
Fondée par Odile Jacob
Fiche d’identité
Forme juridique Société par actions simplifiée

Siren : 333 520 575

Statut Édition indépendante
Slogan « Des idées qui font avancer les idées. »
Siège social Paris (France)
Dirigée par Bernard Gotlieb
Spécialités Vulgarisation scientifique
Collections
Titres phares Changer de modèle (2014)
le Sel de la vie (2012)
Mémoires interrompus (1996)
Langues de publication Français et anglais
Effectif 20 à 49 salariés en 2018
Site web www.odilejacob.fr
Préfixe ISBN 978-2-7381
978-2-415Voir et modifier les données sur Wikidata
Données financières
Chiffre d'affaires comptes annuels non déposés

Les éditions Odile Jacob sont une maison d'édition française indépendante fondée par Odile Jacob.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aidé par son conjoint Bernard Gotlieb[1],[2], Odile Jacob crée sa maison d'édition en 1986, après avoir appris le métier d'éditeur aux côtés de Jean-Claude Lattès de 1979 à 1981, puis en lançant la collection scientifique « Le Temps des sciences » chez la maison d'édition Fayard[3]. En 1983, elle contribue au succès commercial de l'ouvrage L'Homme neuronal de Jean-Pierre Changeux en le faisant connaitre du grand public dans l'émission de télévision Apostrophes, de Bernard Pivot[4].

Bernard Gotlieb détient depuis le , la majorité du capital de la maison d'édition via la société faîtière Société de participation du Panthéon[5],[6].

La librairie en ligne est créée en décembre 2011[7].

Publications[modifier | modifier le code]

La maison d'édition s'est spécialisée dès sa création dans le domaine de la vulgarisation scientifique publiant des ouvrages signés par d’importants scientifiques français et étrangers, faisant le point sur leur discipline et présentant les résultats de leurs recherches les plus avancées à un large public[8].

Principaux auteurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nathalie Marchand, « Ruralité | Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines » Accès libre, sur Réussir, (consulté le )
  2. « - L'Express L'Expansion »
  3. "Odile Jacob et le monde académique : aspects éditoriaux, commerciauxet symboliques" Sébastien Lemerle: https://www.academia.edu/2000914/Odile_Jacob_et_le_monde_acad%C3%A9mique_aspects_%C3%A9ditoriaux_commerciaux_et_symboliques
  4. Sébastien Lemerle : Le singe, le gène et le neurone, Éditeur : Presses universitaires de France, Coll.: Science, histoire et société, 2014, (ISBN 2130621597); l'auteur y brosse un portrait de l'éditrice et femme d'affaires et analyse son influence dans la défense l'approche biologique "grand-public" à travers sa maison d'édition.
  5. « Odile Jacob : la belle des Nobel »
  6. « Société de participations du Panthéon » Accès libre, sur societe.com (consulté le )
  7. (fr)« Création de la librairie en ligne d'Odile Jacob »
  8. « Presse Edition :: Entretien avec Claudine Roth-Islert, Directeur de fabrication des Editions Odile Jacob »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Laure Dumont, « Les réseaux d’Odile Jacob », L’Expansion, Paris, vol. 679,‎ , p. 88Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Christine Ferrand, « Odile Jacob préserve son indépendance », Livres Hebdo, Paris, vol. XXIII, n° 5,‎ , p. 53-54
  • Sébastien Lemerle, « Le biologisme comme griffe éditoriale. Sociologie de la production des éditions Odile Jacob 1986-2001 », Sociétés Contemporaines, Paris, vol. 64,‎ , p. 21 à 40Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Martine de Rabaudy, « Odile Jacob : la belle des Nobel », L’Express, Paris, vol. 2325,‎ , p. 112Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Josyane Savigneau, « Dix ans d’indépendance pour une éditrice audacieuse », Le Monde des livres, Paris,‎ , p. 10Document utilisé pour la rédaction de l’article

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]