1557

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1554 1555 1556  1557  1558 1559 1560

Décennies :
1520 1530 1540  1550  1560 1570 1580
Siècles :
XVe siècle  XVIe siècle  XVIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 1557 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • Mars : arrivée du patriarche André d’Oviedo en Éthiopie[1].
  • Avril :
    • Éthiopie[2] : Les Ottomans s’emparent de Massaoua, d’Arkiko, puis de la forteresse de Débaroa (en) dans le Tigré. Le pacha Özdemür assiège et prend le couvent jamais violé de Debré-Damo, massacre les moines, profane et pille l’église. Le gouverneur du Tigré parvient à surprendre les troupes ottomanes qui allaient s’emparer de la péninsule de Bour, et inflige une dure défaite à la reine musulmane du Mazaga, Gaéoua, alliée des Turcs[3].
    • Régence d'Alger : Le beylerbey d’Alger Takarli Tchalabi est assassiné par les janissaires, qui s'emparent d'Alger. Le caïd Yussuf prend le pouvoir, mais meurt de la peste et les janissaires désignent Yahya Pacha[4].
  • Juin :
    • Après un an d’anarchie et de complot, le sultan d’Istanbul désigne de nouveau Hassan Pacha, fils de Khayr al-Din, comme beylerbey d’Alger (fin en 1567). Celui-ci rétablit l’ordre, envahit une partie du Maroc dont le souverain a été assassiné par les Turcs) et écrase l’armée espagnole du comte d’Alcaudète[4].
    • L'émir Saadien de Fès Mohammed ech-Cheikh profite des troubles dans la Régence d'Alger pour menacer Tlemcen[4].
  • 23 octobre[5] : le pacha d’Alger fait assassiner l'émir Saadien Mohammed ech-Cheikh qui s’était allié avec les Espagnols d’Oran[4]. Son fils Moulay abd-Allah lui succède au Maroc et poursuit sa politique d’alliance avec les Espagnols contre les Turcs, tout en essayant de chasser les Portugais de la côte Atlantique (fin en 1574). Il développe les relations commerciales du Maroc avec les Anglais.
  • 27 décembre : les Chabbîa ou Shabbiyya, confrérie maraboutique nomade ayant réussi à s’emparer de Kairouan, sont délogés par les Turcs de Dragut[6]. L’état Chabbîa disparaît vers l’Ouest.


  • Aménagement d'un établissement portugais fortifié à Accra[7].
  • Disettes et épidémies au Maroc (1557-1558)[8].

Amérique[modifier | modifier le code]

Deux chefs Tupinamba du Brésil, décrits par Hans Staden, édition de 1557

Asie[modifier | modifier le code]


  • Les Ming autorisent les Portugais de Malacca à s’installer à Macao en remerciement de leur aide contre les pirates[15].

Europe[modifier | modifier le code]

11 juin : Sébastien Ier, roi de Portugal. Petit-fils de Jean III de Portugal, il est âgé de trois ans. La reine Catherine, grand-mère de l’enfant-roi et le cardinal infant Henri, son grand-oncle, se disputent la régence. Henri l’emporte, et confie l’éducation de Sébastien à un jésuite portugais, Luis Gonçalves de Camara. Il inculque au jeune roi une dévotion fanatique et le culte de l’esprit chevaleresque.
  • 12 juillet : début de la première expédition de l'anglais Anthony Jenkinson (en) en Russie : il débarque à la baie de Saint-Nicolas puis se rend à Moscou où il est reçu par le tsar en décembre. L'année suivante il descend la Volga jusqu’à Astrakhan et rejoint la Perse. L'Angleterre tente ainsi de contourner le monopole turc avec le commerce du Levant (1557-1581)[30].
  • 24 juillet : édit de Compiègne (peine de mort pour les hérétiques). La répression légale contre l’hérésie fera une centaine de victimes en dix ans[31].
  • 3 décembre, Édimbourg : les réformés écossais s’unissent selon l’usage du Covenant (serment de défendre une cause et de rester unis jusqu’à la mort). La régente Marie de Guise refuse d’accéder à leur demande, ce qui provoque une rébellion dans laquelle interviennent les troupes française et anglaises[36].


Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Naissances en 1557[modifier | modifier le code]

Décès en 1557[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire universelle, vol. 24, chez Arkstée et Merkus,‎ 1765 (présentation en ligne)
  2. Édouard Charton, Le tour du monde : nouveau journal des voyages, vol. 6, Hachette,‎ 1865 (présentation en ligne)
  3. Joseph Cuoq, L'Islam en Éthiopie des origines au XVIe siècle, Nouvelles Éditions Latines,‎ 1981 (ISBN 9782723301114, présentation en ligne)
  4. a, b, c et d Ernest Mercier, Histoire de l'Afrique septentrionale (Berbérie) depuis les temps les plus reculés jusqu'à la conquête française (1830), vol. 3, Paris, Ernest Leroux,‎ 1891 (notice BnF no FRBNF30928326s, [%5Bhttp://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k86543q.notice disponible%5D sur %5B%5BGallica%5D%5D lire en ligne]), p. 84
  5. Revue africaine, Société historique algérienne,‎ 1866 (présentation en ligne)
  6. Arthur Pellegrin, Histoire de la Tunisie depuis les origines jusqu'à nos jours, La rapide,‎ 1944 (présentation en ligne)
  7. Europeans forts in Ghana: (Gold Coast) Portuguese, Dutch, Danes, Brandenburger: Axim, Elmina, Mouri, Shama, Accra, Christiansborg, Princestown, Cormantin
  8. Abdelaziz Riziki Mohamed, La diplomatie en terre d'Islam, Éditions L'Harmattan,‎ 2005 (ISBN 9782747584913, lire en ligne)
  9. Óscar Pinochet de la Barra, La antartica chilena, Andres Bello,‎ 1976 (présentation en ligne)
  10. Jean de Léry et Géralde Nakam, L'histoire mémorable du siège et de la famine de Sancerre (1573) : Au lendemain de la Saint-Barthélemy, Slatkine,‎ 2000 (ISBN 9782051017084, présentation en ligne)
  11. Jean-Pierre Blancpain, Les Araucans et le Chili : des origines au XIXe siècle, 1996, Éditions L'Harmattan (ISBN 9782738446268, présentation en ligne)
  12. a et b Diego Barros Arana, Historia General de Chile, vol. 2, RED Ediciones,‎ 2007 (ISBN 9788498167924, présentation en ligne)
  13. Stephen Turnbull et Wayne Reynolds, Kawanakajima 1553-64 : Samurai power struggle, Osprey Publishing,‎ 2003 (ISBN 9781841765624, présentation en ligne)
  14. M. Th. Houtsma, E. J. Brill's first encyclopaedia of Islam 1913-1936, BRILL (ISBN 9789004082656, présentation en ligne)
  15. Harold Miles Tanner, China : a history, Hackett Publishing,‎ 2009 (ISBN 9780872209152, présentation en ligne)
  16. Association d'étude sur l'humanisme, la Réforme et la Renaissance, Réforme, humanisme, renaissance : RHR, Université de Saint-Etienne (présentation en ligne)
  17. Václav Bůžek, Ferdinand von Tirol zwischen Prag und Innsbruck, Böhlau Verlag Wien,‎ 2009 (ISBN 9783205777762, présentation en ligne)
  18. Stefano Egidio Petronj et Joseph Lavallée, Gesta navali britanniche dal Grande Alfredo sino a questi ultimi tempi, vol. 1, Dai torchi di Schulze e Dean,‎ 1815 (présentation en ligne)
  19. Kazimierz Waliszewski, Ivan the Terrible, Forgotten Books,‎ 1904 (ISBN 9781440086342, présentation en ligne)
  20. Bernard Barbiche et Ségolène de Dainville-Barbiche, Bulla, legatus, nuntius : études de diplomatique et de diplomatie pontificales, XIIIe-XVIIe siècle, Librairie Droz,‎ 2007 (ISBN 9782900791950, présentation en ligne)
  21. Joachim Du Bellay, Divers jeux rustique, Librairie Droz,‎ 9782600023610 (présentation en ligne)
  22. Antoine Léandre Sardou, Chroniques niçoises, Laffitte Reprints,‎ 1980 (présentation en ligne)
  23. a, b et c J. C. L. Simonde de Sismondi, Histoire des Français, vol. 18, Treuttel et Würtz,‎ 1834 (présentation en ligne)
  24. Jules Michelet, Œuvres, vol. 1, Meline, Cans et Compagnie,‎ 1840 (présentation en ligne)
  25. István Keul, Early modern religious communities in East-Central Europe : ethnic diversity, denominational plurality, and corporative politics in the principality of Transylvania (1526-1691), BRILL,‎ 2009 (ISBN 9789004176522, présentation en ligne)
  26. Agricol Joseph François Fortia d'Urban et Jean-François Mielle, Histoire générale de Portugal : depuis l'origine des Lusitaniens jusqu'à la régence de Don Miguel, vol. 6, Gauthier frères,‎ 1829 (présentation en ligne)
  27. David Bailie Warden, Nicolas Viton de Saint-Allais, Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles et Agricole Joseph François Xavier Pierre Esprit Simon Paul Antoine Fortia d'Urban, L'art de vérifier les dates..., vol. 12, Moreau, imprimeur,‎ 1818 (présentation en ligne)
  28. Frédéric Schoell et Franz Xaver Zach, Cours d'histoire des états européens, vol. 20, de l'imprimerie royale et chez Duncker et Humblot (ISBN 1832, présentation en ligne)
  29. Jean-Charles-Léonard Simonde de Sismondi, Histoire des républiques italiennes du moyen âge, vol. 16, 1818, Henri Nicolle (présentation en ligne)
  30. Leslie Stephen et Sidney Lee, Dictionary of National Biography, New York, MacMillan and Co,‎ 1890 (lire en ligne)
  31. David El Kenz, Les bûchers du roi, Editions Champ Vallon,‎ 1997 (ISBN 9782876732551, présentation en ligne)
  32. a et b Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II, Colin,‎ 1949 (présentation en ligne)
  33. René Bouillé, Histoire deS ducs de Guise, vol. 1, Amyot,‎ 1849 (présentation en ligne)
  34. Jacques V. Pollet, Julius Pflug : Correspondance, vol. 4, Brill Archive,‎ 1969 (présentation en ligne)
  35. Oskar Halecki, W: F. Reddaway, J. H. Penson, The Cambridge History of Poland, CUP Archive,‎ 9781001288024 (présentation en ligne)
  36. Mark Wilks, Précis de l'histoire de l'Église d'Écosse, L.-R. Delay,‎ 1844 (présentation en ligne)
  37. Dusan-T Batakovic, Histoire du peuple serbe, Éditions L'Âge d'Homme,‎ 2005 (ISBN 9782825119587, présentation en ligne)
  38. Bulletin : Études, documents, chronique littéraire, vol. 129, France, Société de l'histoire du protestantisme français,‎ 1983 (présentation en ligne)
  39. Leopold von Ranke, Histoire de la papauté pendant les XVIe et XVIIe siècles, Sagnier et Bray,‎ 1848 (présentation en ligne)
  40. Dennis Michael Patrick McCarthy, International business history : a contextual and case approach, Greenwood Publishing Group,‎ 1994 (ISBN 9780275944131, présentation en ligne)