Années 1500

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
XVe siècle | XVIe siècle | XVIIe siècle
Années 1480 | Années 1490 | Années 1500 | Années 1510 | Années 1520
1500 | 1501 | 1502 | 1503 | 1504 | 1505 | 1506 | 1507 | 1508 | 1509

Évènements[modifier | modifier le code]


  • Le khan des Mongols Dayan entreprend des campagnes contre la Chine, qui se soldent par des échecs[2].
  • Révolte des Tumeal (Tümed (es)) en Mongolie. Ils tuent un des fils de Dayan qui vient d’être nommé djinong. Dayan la réprime difficilement et poursuit les Tumeal au-delà du lac Kokonor[2].
  • Amérique du Nord : ensevelissement brutal du village d’Ozette, sur la côte de l'actuel État de Washington, par une coulée de boue.

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Religion et philosophie[modifier | modifier le code]

  • Succès de l’ordre des Chartreux : le nombre de couvents passe de 100 en 1350 à 200 en 1500.
  • Les pèlerins éthiopiens venus de Jérusalem à Rome obtiennent l’établissement d’une hôtellerie derrière Saint-Pierre de Rome, à côté de San Stefano, qui deviendra San Stefano dei Mori, car cette église leur sera concédée. Par précaution, avant de leur permettre de célébrer la messe dans leur rite, on examine leurs livres liturgiques, ce qui donne à Thésée d’Amboise l’occasion de publier une grammaire de leur langue, qualifiée de « chaldaïque »[5].

Art et culture[modifier | modifier le code]

Économie et société[modifier | modifier le code]

  • Étés chauds en Europe occidentale de 1500 à 1560.
  • Période de croissance des prix en Europe (1500-1535).
  • Vers 1500, Anvers devient la ville la plus dynamique du monde, « le pôle de l'économie monde » (Braudel) jusque vers 1600, remplaçant Venise.
  • 1505-1506 : crise agricole en Europe.
  • Il y a environ 500 États en Europe (51 en 2006).
  • Le rendement des céréales atteint le seuil de 6,3 quintaux/ha en Europe.
  • La Mesta des bergers, association des propriétaires de troupeaux transhumant est officialisée en Espagne (3 millions d’ovins pour un million en 1400).
  • Importance de la banque à Venise : sur 30 000 personnes, 4 000 possèdent un compte en banque.
  • L’arsenal vénitien contient 150 galères au début du siècle.
  • Plus de quarante firmes florentines sont présentes à Lyon, qui importe des soies et soieries d’Italie, des métaux et des toiles d’Allemagne, des draps d’Angleterre ; exporte le textile et la quincaillerie française ; travaille le livre et la soie.
  • 1 500 000 livres de taille sont levées par an en France en 1507.
  • Augmentation des ressources de la monarchie anglaise provenant des droits de douane. Elles atteignent 41 000 £ par an en moyenne en 1500-1510.
  • Interruption des échanges commerciaux entre la Chine et la Mongolie[2].
  • La découverte par les Portugais de la route des Indes par le sud de l’Afrique affecte le commerce égyptien. La perte des marchés asiatiques précipite la décadence économique et, par contrecoup, politique de l’Égypte.
  • Les Arabes contrôlent le commerce des esclaves à Madagascar jusqu’au XVIIIe siècle.
  • 7 à 8 tonnes d’équivalent argent sont envoyées d’Amérique vers l’Espagne.
  • Des Français débarquent au Canada pour sécher et fumer la morue.

Démographie[modifier | modifier le code]

  • La population de la Terre s'élève à quelque 461 millions d'hommes.
  • 50 à 80 millions d’habitants en Europe.
  • 3 millions d’habitants dans les Pays-Bas. Ils vivent dans 6 000 villages et 300 villes (Anvers, Gand, Bruxelles, Bruges et Lille dépassent 50 000 habitants). La population des cités de Hollande a doublé depuis un siècle. La région possède la population la plus dense (66 h/km²) et la plus urbanisée d’Europe (54 % de la population totale vit dans les villes).
  • La France est le pays le plus peuplé d’Europe avec 16 millions d’habitants (18 à la fin du siècle). Les villes françaises réunissent 10 % de la population.
  • La péninsule ibérique compte environ 10 millions d’habitants. La population reste stable au cours du siècle (émigration, carrières militaires et ecclésiastique).
  • Le Portugal compte 1 125 000 d’habitants pendant le XVIe siècle. 10 % des 100 000 habitants de Lisbonne sont des esclaves (Noirs, Canariens ou Maures).
  • Le Saint Empire compte 12 millions d’habitants (15 à la fin du siècle).
  • Les Îles Britanniques comptent de 6 à 8 millions d’habitants. L’Angleterre voit sa population augmenter de 2,3 à 5,5 millions d’habitants au cours du siècle.
  • 17 millions d’habitants environ en Italie. La population décroît au cours du siècle (guerres ?).
  • La Pologne compte 3,5 millions d’habitants.
  • La Moscovie, en cours d’unification, réunit une population qui passe de 9 à 16 millions entre le début et la fin du XVIe siècle.
  • La population de l'empire ottoman est estimée par Nicoara Beldiceanu à environ 7 250 000 aux alentours de 1500[6]. Sur les 1 111 799 feux (foyers fiscaux) de Roumélie, 862 707 son non musulmans et sur les 420 000 feux d'Asie Mineure, 31 725 sont non musulmans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Labouret, Histoire des Noirs d'Afrique, Presses Universitaires de France,‎ 1946 (lire en ligne)
  2. a, b et c László Lőrincz, Histoire de la Mongolie : des origines à nos jours, Akadémiai Kiadó,‎ 1984 (ISBN 9789630533812, lire en ligne)
  3. Arsène Houssaye, Histoire de Léonard de Vinci, Didier,‎ 1869 (lire en ligne)
  4. Patrick Berche, Une histoire des microbes, John Libbey Eurotext,‎ 2007 (ISBN 9782742006748, lire en ligne)
  5. Jean Doresse, Au pays de la reine de Saba : l'Éthiopie, antique et moderne, A. Guillot,‎ 1956 (lire en ligne)
  6. Histoire de l'empire ottoman, éd. Fayard, 1989, ouvrage collectif dirigé par Robert Mantran, p. 135)