1498

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1495 1496 1497  1498  1499 1500 1501

Décennies :
1460 1470 1480  1490  1500 1510 1520
Siècles :
XIVe siècle  XVe siècle  XVIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 1498 du calendrier julien.

Évènements[modifier | modifier le code]

20 mai : Vasco de Gama débarque en Inde
30 mai-30 août : Troisième voyage de Christophe Colomb
  • 30 mai : départ de Sanlúcar de Barrameda avec six caravelles, de la troisième expédition de Christophe Colomb. Aux îles Canaries, la flotte se divise. Une partie gagne Hispaniola. Colomb prend plus au sud et fait escale aux îles du Cap-Vert[3].
  • Mai : Jean Cabot quitte Bristol à la tête d'une seconde expédition dans le but d’atteindre le Japon par le nord-ouest. L’expédition disparaît[4].
  • 31 juillet : au terme de la traversée Colomb découvre les îles de Trinité, de Tobago et de Grenade[3].
  • 5 août : Colomb parvient dans le delta de l’Orénoque et comprend vite qu’il s’agit d’un continent[3]. Il croit avoir découvert le paradis terrestre.
  • 15 août : Colomb visite une petite île proche de la côte de ce qui deviendra le Venezuela, que les autochtones nomment Paraguachoa (abondance de pêche), qu'il baptise Margarita[5].
  • 30 août : Colomb arrive à Hispaniola qu’il trouve au bord de la guerre civile, déchirée entre les partisans de Bartolomeo Colomb (les « étrangers ») et ceux du juge Roldan (Espagnols de « limpia sangre ») et par les Indiens révoltés contre la tyrannie de Bartolomé. Colomb réussit à rétablir le calme. Il accepte que les Indiens soient répartis (repartimiento) entre les colons et obtient le ralliement du juge Roldan, maintenu dans sa charge[3]. Alonso de Ojeda débarque à Hispaniola, envoyé par les Rois Catholiques et l’évêque Fonseca, adversaire de Colomb, pour rétablir l’ordre. Il ne parvient pas à prendre le pouvoir. Plus tard, l’ancien lieutenant de Roldan, Adrien Mogica, tente un nouveau soulèvement et est condamné par Colomb à être pendu.


Europe[modifier | modifier le code]

23 mai : exécution de Savonarole
  • 28 mars[8] : expulsion de Juifs de Navarre sous la pression castillane[9]. Le roi d’Aragon aidé du pape Alexandre VI Borgia menace d’excommunication et d’interdit les souverains et le royaume de Navarre, où beaucoup de Juifs aragonais se sont réfugiés. Craignant l’invasion de la Navarre par les Rois Catholiques, le roi expulse ou force à la conversion les Juifs de Navarre. Le Conseil supérieur et les organes élus disparaissent. Le pouvoir central prend sous son autorité directe les 2 000 cavaliers de la Santa Hermandad.
  • 7 avril :
    • Charles VIII, devant aller à une partie de jeu de paume, se cogne violemment la tête au linteau d'un passage couvert qu'il avait emprunté pour gagner du temps. Il parvient néanmoins à parvenir à destination, où il s'évanouit. Il meurt à onze heures du soir, après avoir repris trois fois conscience et imploré la Vierge ; avènement de Louis XII, son cousin, duc d’Orléans, qui lui succède sans opposition[10]. Pour la première fois à la mort d'un roi, on crie à la basilique Saint-Denis «  mort est le roy Charles, vive le roy Louis »[11].
    • À Florence, les arrabbiati attaquent le couvent San Marco. Savonarole est arrêté, jugé par les juges de Florence et condamné à mort, pendu, puis brûlé comme hérétique avec deux de ses partisans (23 mai)[12]. Les républicains, menés par Pierre Soderini s’efforcent de faire fonctionner les institutions réformées par Savonarole.
  • 8 avril : début du règne de Louis XII de France[13].
  • 9 avril : Anne de Bretagne rétablit la chancellerie et le conseil de Bretagne. Philippe de Montauban est nommé chancelier[14].
  • 30 avril, Medemblik : les Frisons se soumettent à Albert de Saxe, nommé gouverneur perpétuel de Frise par Maximilien Ier en 1497[15].
27 mai : Sacre de Louis XII.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Naissances en 1498[modifier | modifier le code]

Décès en 1498[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Jouanneau, Le Mozambique, KARTHALA Editions,‎ 1995 (ISBN 9782865375530, lire en ligne)
  2. a, b et c Luís de Camões, Les Lusiades de L. de Camoens, Charles Gosselin,‎ 1841 (lire en ligne)
  3. a, b, c et d Eugène Cadoret, La vie de Christophe Colomb, Librairie internationale,‎ 1869 (lire en ligne)
  4. Ian Wilson, John Cabot et le Matthew, Breakwater Books,‎ 1996 (ISBN 9781550811315, lire en ligne)
  5. Ch Dollfus, A. Nefftzer, Revue Germanique, Volume 3, Franck,‎ 1858 (lire en ligne)
  6. Ki-Baik Lee, Ki-baek Yi, A new history of Korea, Harvard University Press,‎ 1984 (ISBN 9780674615762, lire en ligne)
  7. George Sale, George Psalmanazar, Archibald Bower, George Shelvocke, John Campbell, John Swinton, An Universal history, from the earliest account of time, Volume 27, T. Osborne,‎ 1759 (lire en ligne)
  8. Béatrice Leroy, Les édits d'expulsion des Juifs 1394-1492-1496-1501, Atlantica,‎ 1998 (ISBN 9782843940682, "28+mars+1498" lire en ligne)
  9. Anna Foa, Andrea Grover, The Jews of Europe After the Black Death, University of California Press,‎ 2000 (ISBN 9780520087651, lire en ligne)
  10. Claude Joseph de Cherrier, Histoire de Charles VIII, roi de France, Volume 2, Didier et cie,‎ 1868 (lire en ligne)
  11. Bernard Guenée, L'Occident aux XIVe et XVe siècles, Presses universitaires de France,‎ 1971 (lire en ligne)
  12. Jean Charles Léonard Simonde de Sismondi, Histoire des républiques italiennes du moyen âge, Volume 9, Aug. Wahlen,‎ 1826 (lire en ligne)
  13. a, b, c, d, e et f Yves Bottineau-Fuchs, Georges 1er d'Amboise (1460-1510) : un prélat normand de la Renaissance, Editions PTC,‎ 2005 (ISBN 9782906258907, lire en ligne)
  14. Pierre-Hyacinthe Morice, Mémoires pour servir de preuves à l'Histoire ecclésiastique et civile de Bretagne, de l'imprimerie de Charles Osmont,‎ 1746 (lire en ligne)
  15. a, b, c et d Frédéric Schoell, Cours d'histoire des états européens, de l'imprimerie royale et chez Duncker et Humblot,‎ 1831 (lire en ligne)
  16. Natalia Nowakowska, Church, state and dynasty in Renaissance Poland : the career of Cardinal Fryderyk Jagiellon (1468-1503), Ashgate Publishing,‎ 2007 (ISBN 9780754656449, lire en ligne)
  17. Oskar Halecki, W. F. Reddaway, J. H. Penson, The Cambridge History of Poland, CUP Archive,‎ 9781001288024 (lire en ligne)
  18. François-Joseph-Ferdinand Marchal, Edmond Marchal, Histoire politique du règne de l'empereur Charles-Quint avec un résumé des événements précurseurs depuis le mariage de Maximilien d'Autriche et de Marie de Bourgogne, H. Tarlier,‎ 1856 (lire en ligne)
  19. Ugo Dotti, La révolution Machiavel, Editions Jérôme Millon,‎ 9782841371761 (ISBN 2006, lire en ligne)
  20. Carl von Martens, Geschichte der innerhalb der gegenwärtigen Gränzen des Königreichs Württemberg vorgefallenen kriegerischen Ereignisse, Stuttgart,‎ 1847 (lire en ligne)
  21. Ordonnances des roys de France de la troisième race, recueillies par ordre chronologique, Volume 21, Paris, Imprimerie royale,‎ 1849 (lire en ligne)
  22. Philippe Antoine Merlin, Répertoire universel et raisonné de jurisprudence, Volume 5, chez Garnery,‎ 1812 (lire en ligne)
  23. Ivan Cloulas, César Borgia : fils de pape, prince et aventurier, Tallandier,‎ 2005 (lire en ligne)
  24. H. Castillon, Histoire des populations pyrénéennes du Nébouzan et du pays de Comminges, Toulouse, Delsol,‎ 1842 (lire en ligne)
  25. Wilhelm Busch, England under the Tudors. King Henry VII 1485 1509, Édition réimprimée BiblioBazaar,‎ 2009 (ISBN 9781110352326, lire en ligne)
  26. a, b, c et d Date précise inconnue