Archipel de Socotra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Socotra
Archipel de Socotra
سقطرة Suquṭrah (ar)
Carte de l'archipel de Socotra.
Carte de l'archipel de Socotra.
Géographie
Pays Yémen Yémen
Archipel Aucun
Localisation Mer d'Arabie (océan Indien)
Coordonnées 12° 23′ 03″ N 53° 11′ 35″ E / 12.38427, 53.193054 ()12° 23′ 03″ N 53° 11′ 35″ E / 12.38427, 53.193054 ()  
Nombre d'îles 6
Île(s) principale(s) Socotra
Point culminant Monts Haghier (1 525 m sur Socotra)
Géologie Îles continentales
Administration
Gouvernorat Hadramaout
Démographie
Plus grande ville Hadiboh
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+3

Géolocalisation sur la carte : Yémen (relief)

(Voir situation sur carte : Yémen (relief))
Archipel de Socotra
Archipel de Socotra
Archipels du Yémen

L'archipel de Socotra ou l'archipel de Suqutra, en arabe سقطرة Suquṭrah, est un archipel du Yémen baigné par l'océan Indien. Il est situé au sud de l'Arabie, dans le prolongement de la corne de l'Afrique. Son île principale est Socotra et il constitue un site du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2008.

Géographie[modifier | modifier le code]

Image satellite d'Abd al Kuri.

L'archipel de Socotra est situé dans le Nord-Ouest de l'océan Indien, en mer d'Arabie, au large des côtes yéménites et dans le prolongement de la corne de l'Afrique. Appartenant au Yémen, il fait partie du gouvernorat de Hadramaout.

La plus grande île de l'archipel est Socotra. Entre elle et le continent africain s'égrène d'autres îles plus petites qui sont Abd al Kuri, Darsah, Samhah et les îlots rocheux de Sabuniyah et Ka'l Firawn. Ces îles sont d'origine continentales, détachées de l'Arabie lors de l'ouverture du golfe d'Aden. Une étroite plaine côtière laisse place à un relief élevé composé de hauts plateaux dans l'intérieur des terres.

Le climat y est sec et chaud avec deux moussons de mai à septembre et de novembre à mars. Les précipitations se concentrent sur les reliefs

La faune et la flore de l'archipel est caractérisée par un fort endémisme qui atteint le tiers des espèces de l'archipel. L'espèce emblématique est le dragonnier de Socotra, un arbre en forme de parasol dont la sève est utilisée comme colorant appelé sang-dragon. Cette biodiversité a permis l'inscription de l'archipel de Socotra sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 2008.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au moment de l'islamisation de l'archipel de Socotra en 639, celui-ci constitue un comptoir égypto-byzantin peuplé de chrétiens nestoriens[1].

L'archipel a ensuite été colonisé par le Portugal de 1506 à 1511 puis par le Royaume-Uni en 1886. Intégré à la République démocratique populaire du Yémen de 1967 à 1990, il fait partie depuis cette date de la République du Yémen au sein du gouvernorat de Hadramaout.

Protection[modifier | modifier le code]

Archipel de Socotra *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Image satellite de l'archipel de Socotra avec la pointe de la corne de l'Afrique visible à gauche.
Image satellite de l'archipel de Socotra avec la pointe de la corne de l'Afrique visible à gauche.
Pays Yémen Yémen
Type Naturel
Critères (x)
Superficie 410 460 ha
Zone tampon 1 740 958 ha
Numéro
d’identification
1263
Zone géographique États arabes **
Année d’inscription 2008 (32e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

L'archipel de Socotra est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2008 en raison de ses écosystèmes et de sa biodiversité, le tiers des espèces animales et végétales étant endémiques à l'archipel.

Dragonnier de Socotra sur les plateaux de Socotra.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Anonymi [Arriani, ut Fertur] Periplus Maris Erythraei, dans Geographi Graeci minores, vol. 1, éd. grecque et trad. latine par Karl Müller, Paris, 1855, p. 257-305 Lire en ligne.