Kasaï (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kasaï.
Kasayi, Kasaï
(Kwa)
Le bassin et les grands affluents du Congo .
Le bassin et les grands affluents du Congo .
Caractéristiques
Longueur 2 272 km
Bassin 881 890 km2
Bassin collecteur Congo
Débit moyen 9 873 m3/s (confluence avec le Congo)
Cours
Source entre Luando et Lueno
· Coordonnées 11° 34′ 59″ S 19° 01′ 28″ E / -11.58316, 19.02458 (Source - Kasayi, Kasaï)  
Confluence le Congo
· Coordonnées 3° 10′ 38″ S 16° 11′ 39″ E / -3.17722, 16.19426 (Confluence - Kasayi, Kasaï)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de l'Angola Angola
Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo

Le Kasayi ou Kasaï (en portugais Cassai) est une rivière d'Afrique centrale, affluent du Congo. Il prend sa source en Angola sous le nom de Rio Cassai et marque la frontière entre ce pays et la République démocratique du Congo (RDC), avant de pénétrer dans le territoire congolais et rejoindre le Congo à Kwamouth, au nord-est de Kinshasa. Le premier Européen à explorer la rivière fut David Livingstone, en 1854[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 2 272 km, et de 2 361 km en prenant compte la longueur depuis la source de la Munyango.

Au nombre des affluents du Kasaï figurent les rivières Fimi, Kwilu, et Sankuru. Le tronçon entre le confluent avec la Fimi porte le nom de « rivière Kwa ». Quant à la rivière Kwango, présentée toujours par erreur comme affluent du Kasai, est par contre l'affluent de la rivière Kwilu.[réf. nécessaire] La rivière Kwango qui descend d'une altitude supérieure à celle du lit de la rivière Kwilu, déverse ses eaux dans cette dernière à Luanie (Bandundu). Celles-ci colorent le Kwilu visiblement jusqu'à plus de 0,5 km de distance.

Le bassin de la rivière Kassaï correspond essentiellement à des zones de forêts vierges équatoriales.

Affluents principaux[modifier | modifier le code]

En Angola, de la source à la frontière congolaise

De la frontière angolaise à Tshikapa

De Tshikapa à Ndjoko-Punda

De Ndjoko-Punda à Ilebo

D’Ilebo au fleuve Congo

Transport[modifier | modifier le code]

La rivière Kasaï est utilisée pour les transports fluviaux depuis le fleuve Congo à Kwamouth, sur la partie appelée Kwa jusqu’à Mushie et ensuite sur le Kasaï jusqu’à Ilebo, en passant par Dibaya-Lubwe et Mapangu, et ensuite jusqu’à Djokupunda. Une ligne de chemin de fer avait été installée pour relier Charleville (Djokupunda) à Makumbi[2]. Cette ligne Decauville fut construite par la Forminière entre mai 1923 et octobre 1926 et était en service jusqu'en 1955[3].

De Makumbi la rivière est à nouveau navigable jusqu’à au sud de Tshikapa. Une baleinière relie Tshikapa à Makumbi[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Weber, Le siècle d'Albion : l'empire britannique au XIXe siècle, 1815-1914, Les Indes Savantes, 2011, p. 689
  2. Georges 1925
  3. Openstreetmap
  4. Mpisi 2008, p. 103

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arnaud Georges, Les mines de diamant du Congo Belge, dans Annales de Géographie, 1925, t. 34, no 187, p. 90-91. (copie sur persee.fr)
  • Jean Mpisi, Rapport final de la conférence provinciale sur la reconstruction: province du Kasai Occidental, Kananga, 6-12 janvier 1998, L'Harmattan, 2008. (ISBN 9782296064744)