Châteauvieux (Var)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châteauvieux.
Châteauvieux
Vallon de Font Freyre.
Vallon de Font Freyre.
Blason de Châteauvieux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département
Blason département fr Var.svg
Var
Arrondissement Draguignan
Canton Canton de Comps-sur-Artuby
Intercommunalité Communauté de communes Artuby Verdon
Maire
Mandat
Pascal Fornaresio
2008-2014
Code postal 83840
Code commune 83040
Démographie
Population
municipale
75 hab. (2011)
Densité 5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 46′ 41″ N 6° 34′ 44″ E / 43.77805556, 6.57888889 ()43° 46′ 41″ Nord 6° 34′ 44″ Est / 43.77805556, 6.57888889 ()  
Altitude Min. 843 m – Max. 1 271 m
Superficie 14,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
Châteauvieux

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Châteauvieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châteauvieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châteauvieux

Châteauvieux est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Châteauvieux est situé à l'extrême nord-est du département du Var, limitrophe aux Alpes-de-Haute-Provence. La commune fait partie du Parc naturel régional du Verdon.

Le village est divisé entre le "Plus haut village" où se trouvent l’église et la mairie et le Plus bas village" construit plus tardivement où se trouve le château.

Accès[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Reliefs et géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans le vallon des Bous, rivière affluente de l’Artuby. On trouve sur le territoire de la commune de nombreuses sources comme celles du Jabron, des vallons de Font Freye, de Demueyes, Coste Bonne et des Salettes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Chateauvieux est Castèuvièlh en provençal de norme classique et Castèu-Vièi dans la norme mistralienne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Châteauvieux

Blasonnement :

D'or au château de gueules.

Histoire[modifier | modifier le code]

De nombreux ossements et tessons datant de l’âge du bronze ont été découverts dans la "grotte des Fées", située sur le penchant des Alpes-de-Haute-Provence.

Au IXe siècle[réf. nécessaire], une abbaye de femmes s’installe sur le territoire de la commune, à Saint-Pierre-en-Demueyes. Elle relève de l’ordre de Cîteaux et existe encore au XIVe siècle[1]. Elle a pour abbesses Huguette de Villeneuve et Béatrice de Castellane, avant d'être détruite par les troupes de Raymond de Turenne[réf. nécessaire].

En 1342, la communauté de Châteauvieux est rattachée à la viguerie de Castellane (actuel département des Alpes-de-Haute-Provence) par le comte de Provence[2]. D'abord fief des Castellane, Châteauvieux devint coseigneurie des Raphaelis, Demandolx de La Palud, Bresc et Arbaud.

Madeleine Demandolx de La Palud, héroïne d'un grand procès de sorcellerie au XVIIe siècle, y mourut.

En 1575, le château fut rasé par les Ligueurs du baron de Vins, ainsi que le "plus haut village" installé à flanc de coteau autour de son église.

Deux siècles plus tard fut fondé le "plus bas village" qui comportait 177 habitants en 1851.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juillet 1963 nov. 1988 Ernest Pelissier - -
nov. 1988 mars 1989 Gabriel Michel - -
mars 1989 mars 2001 Jean Mozzi-Ravel - -
mars 2001 mars 2008 Raymond Lambert - -
mars 2008 en cours Pascal Fornaresio - -

Démographie[modifier | modifier le code]

Population sous l’Ancien Régime
Date 1315 1471 1540
Population en feux[3] 23 5 30


En 2011, la commune comptait 75 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
160 166 166 159 146 140 134 127 139
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
121 131 116 109 104 92 93 82 89
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
80 76 66 66 54 46 49 33 32
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009 2011
26 26 34 46 73 70 68 73 75
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5])
Histogramme de l'évolution démographique


Équipements et services[modifier | modifier le code]

Transports urbains[modifier | modifier le code]

Chateauvieux est desservie par 2 lignes de bus[6], qui relie la commune aux villes voisines :

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

La paroisse Saint Honorat et St Maur de Chateauvieux, de confession catholique, fait partie du diocèse de Fréjus-Toulon, doyenné de Fayence[7].

Environnement[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, carte 77
  2. Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, « Histoire de la Sous-Préfecture de Castellane », Préfecture des Alpes de Haute-Provence, consulté le 22 juin 2012
  3. Jacques Cru, Histoire des Gorges du Verdon jusqu’à la Révolution, coédition Édisud et Parc naturel régional du Verdon, 2001, ISBN 2-7449-0139-3, p. 191
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  6. bus desservant la commune
  7. paroisse St Honorat