Baudinard-sur-Verdon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baudinard-sur-Verdon
Ancien prieuré de Valmogne
Ancien prieuré de Valmogne
Blason de Baudinard-sur-Verdon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement Brignoles
Canton Aups
Intercommunalité Communauté de communes Lacs et Gorges du Verdon
Maire
Mandat
Georges Pons
2014-2020
Code postal 83630
Code commune 83014
Démographie
Gentilé Baudinardais, Baudinardaises
Population
municipale
199 hab. (2011)
Densité 9,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 02″ N 6° 08′ 05″ E / 43.71722222, 6.1347222243° 43′ 02″ Nord 6° 08′ 05″ Est / 43.71722222, 6.13472222  
Altitude Min. 399 m – Max. 785 m
Superficie 21,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
Baudinard-sur-Verdon

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Baudinard-sur-Verdon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Baudinard-sur-Verdon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Baudinard-sur-Verdon
Liens
Site web http://www.baudinard.fr

Baudinard-sur-Verdon est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Baudinard est une commune avec un village provençal bâti, à 652 m d'altitude, sur un éperon rocheux, aux portes des gorges du Verdon, à proximité du lac de Sainte-Croix[1]. Les vestiges préhistoriques des grottes Baumes, interdites au public, sont regroupés dans le musée archéologique de Quinson.
Le village est à visiter pour ses passages voûtés, ses façades remparts et ses maisons anciennes qui ont la particularité de posséder presque toutes des caves voûtées avec un puits intérieur (jadis alimenté par les eaux de ruissellement).

Le canyon de Baudinard est une véritable rue d'eau turquoise bordée de falaises (100–150 m de haut) et de parois rocheuses percées de nombreuses grottes.

Communes limitrophes[2][modifier | modifier le code]

Rose des vents Montagnac-Montpezat Sainte-Croix-du-Verdon Rose des vents
Saint-Laurent-du-Verdon N Bauduen
O    Baudinard-sur-Verdon    E
S
Artignosc-sur-Verdon Régusse

Sismicité[modifier | modifier le code]

Il existe 3 zones de sismicité dans le Var :

  • Zone 0 : Risque négligeable. C'est le cas de bon nombre de communes du littoral varois, ainsi que d'une partie des communes du centre Var. Malgré tout, ces communes ne sont pas à l'abri d'un effet tsunami, lié à un séisme en mer.
  • Zone Ia : Risque très faible. Concerne essentiellement les communes comprises dans une bande allant de la Montagne Sainte-Victoire au Massif de l'Esterel.
  • Zone Ib : Risque faible. Ce risque le plus élevé du département, qui n'est pas le plus haut de l'évaluation nationale, concerne 21 communes du nord du département.

La commune de Baudinard-sur-Verdon est en zone sismique de faible risque Ib[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Baudinard-sur-Verdon s'écrit Bèudiran en occitan provençal, prononcé "Beoudiran".[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Chasséen (IVe millénaire av. J.-C.), la plupart des grottes de l’Église sont occupées, et forment un petit village[4]. Des œuvres d’art pariétal ont été retrouvées[5], ainsi que de l’obsidienne provenant de Sardaigne et apportée ici à l’époque préhistorique.

Quelques millénaires plus tard, les habitants se sont installés dans un oppidum doté de tours, ce qui est assez rare dans la région[6]. Le nom de "Castrum de Beldisnar" est apparu en 1096. Blacas de Blacas, connu aussi sous le nom de Blacatz, fut seigneur d'Aups, de Vérignon, de Baudinard, de Carros, de Châteauneuf, de Thorenc, de Tourtour, et autres villages. Au début du XIVe., Albert de Blacas, seigneur de Baudinard, maria sa fille Constance à Boniface de Castellane, seigneur d'Allemagne[7]. Puis, c'est à partir de 1389 qu'Elzéar de Sabran devient seigneur de Baudinard[8]. Cette famille conservera cette seigneurie jusqu'à la révolution. Seuls subsistent de cette période l'ancien donjon et des murs arrasés.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes du Var.
Blason de Baudinard-sur-Verdon

Les armes de Baudinard-sur-Verdon se blasonnent : De gueules au lion d'argent, au chef du même chargé d'une étoile de seize rais du champ

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1978 en cours Georges Pons UMP  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 199 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
341 315 315 417 379 390 374 425 418
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
416 431 403 372 332 305 294 302 270
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
260 243 207 136 155 135 109 94 92
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
88 40 37 49 67 120 146 151 189
2011 - - - - - - - -
199 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le pianiste français d'origine bulgare Youri Boukoff (né en 1923, mort le 7 janvier 2006), premier pianiste européen à faire une tournée en Chine en 1956 repose au cimetière de ce village où il aimait beaucoup séjourner.

Économie[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Les comptes de la commune [11], [12], [13] :

Évolution financière.
Postes 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Produits de fonctionnement 360 000 € 339 000 € 394 000 € 408 000 € 374 000 € 334 000 € 413 000 € 548 000 € 537 000 €
Charges de fonctionnement 204 000 € 188 000 € 217 000 € 239 000 € 269 000 € 255 000 € 313 000 € 289 000 € 311 000 €
Ressources d’investissement 549 000 € 1 230 000 € 501 000 € 640 000 € 435 000 € 625 000 € 597 000 € 223 000 € 240 000 €
Emplois d’investissement 921 000 € 862 000 € 366 000 € 351 000 € 466 000 € 609 000 € 714 000 € 372 000 € 333 000 €
Dette 66 000 € 56 000 € 47 000 € 36 000 € 30 000 € 24 000 € 18 000 € 11 000 € 3 000 €
Source : Ministère de l’Économie et des Finances[14].

Fiscalité 2013

  • Taux d’imposition Taxe d’habitation : 13,22 %
  • Taxe foncière sur propriétés bâties : 10,29 %
  • Taxe foncière sur les propriétés non bâties : 61,87 %
  • Taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 35,33 %
  • Cotisation foncière des entreprises : 24,05 %
  • Montant total des dettes dues par la commune : 3 000 €, soit 0,02 € par habitant.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Finalement, onze communes ont décidé de constituer une « communauté de communes du Haut-Var « Lac et Gorges du Verdon (LGV) » qui comprend : Aiguines ; Artignosc-sur-Verdon ; Aups ; Baudinard-sur-Verdon ; Bauduen ; Moissac-Bellevue ; Les Salles-sur-Verdon ; Régusse ; Tourtour ; Vérignon ; Villecroze[15]. Chaque commune de moins de 1000 habitants va élire deux Conseillers communautaires et trois pour les communes de plus de 1000 habitants. Soit 25 conseillers pour les 11 communes.

Un Projet de périmètre de schéma de cohérence territoriale (SCOT) Var Ouest concernant Sillans, Salernes, Villecroze, Tourtour, Aups, Moissac, Régusse, Artignosc, Bauduen[16] avait été envisagé mais n'a pas eu de suite, du fait du rattachement à la CAD de Saint-Antonin-du-Var; Salernes; Sillans-la-Cascade.

Agriculture[modifier | modifier le code]

Commerces[modifier | modifier le code]

Artisanat et industrie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

La proximité de la commune avec le Verdon et le Lac de Sainte-Croix permet un certain développement touristique, notamment pour la création d'un herbergement en chambre d'hôte et gîtes ruraux[17]. Les activités touristiques sont essentiellement des sports de plein air ou en relation avec la nature[18], comme le canyonig, l'escalade, la randonnée pédestre ou équestre.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église St Jacques.
  • L’église Notre-Dame de l'Assomption [19]
  • Chapelle Notre Dame de la Garde[20], [21].
  • La pierre aux 3 blasons.
  • Le Château de Sabran (du XIVe siècle).
  • Le prieuré de Valmogne : Façades et toitures ; restes de la chapelle : inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 14 mai 1973[22].
  • Plusieurs puits couverts.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif et Fédération Française de la Randonnée Pédestre (FFRP), Parc naturel régional du Verdon, à pied, à VTT, à cheval, Maison du Parc, Domaine de Valx, 04360 Moustiers-Sainte-Marie, ADRI / Parc naturel régional du Verdon,‎ juin 2002, 191 p. (ISBN 2-906924-28-8)
    Guide de découverte par les chemins … 60 parcours de randonnées : Plateau de Valensole, Haut-Var et Basses gorges du Verdon, Lac de Sainte-Croix, Grandes gorges du Verdon, Artuby, Montdenier, Massifs préalpins : Baudinard-sur-Verdon : pp. 76-78

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gorges du Verdon et Lac de sainte Croix : Baudinard-sur-Verdon
  2. Magazine Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence, juillet-août 2008, p 7
  3. Sismicité du Var sur le site de la préfecture
  4. Jean Gagnepain, Préhistoire du Verdon, Alpes-de-Haute-Provence et Var : des origines à la conquête romaine, Édisud, Aix-en-Provence, 2002. ISBN 978-2-7449-0347-2. Préface de Jean Courtin, p 70
  5. Jean Gagnepain, Préhistoire du Verdon, p 75
  6. Jean Gagnepain, Préhistoire du Verdon, p 87
  7. Baron du Roure, Blacas, p.7
  8. Canton d’Aups : Aups, Bauduen, Aiguines, Les salles-sur-Verdon, Baudinard-sur-Verdon, Vérignon, Régusse, Sillans-la-Cascade, Artignosc-sur-Verdon, Moissac-Bellevue, Vexillologie Provençale.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  11. Les Comptes des Communes, Analyse des équilibres financiers fondamentaux Les comptes des communes, Chiffres Clés - Fonctionnement - Investissement - Fiscalité - Autofinancement – Endettement : La Commune de Baudinard-sur-verdon
  12. Proxiti Provence-Alpes-Côte d’azur : Informations locales concernant la Commune de Baudinard-sur-Verdon
  13. Baudinard-sur-Verdon : la dette en 2011
  14. Les comptes individuels des communes et des groupements à fiscalité propre (années 2000 à 2013)
  15. Gorges du Verdon et Lac de Sainte Croix fr
  16. Schéma de cohérence territoriale, Etat d’avancement dans le département du Var
  17. Herberment touristique à Baudinard sur Verdon
  18. Activités touristiques à Baudinard sur Verdon
  19. « Notice no PM83000103 », base Palissy, ministère français de la Culture Cloche de 1793 de l’église Notre-Dame de l'Assomption
  20. Monuments de Baudinard sur Verdon
  21. Les Merveilles du Var : Notre-Dame de Baudinard
  22. « Notice no PA00081539 », base Mérimée, ministère français de la Culture Prieuré de Valmogne (ancien) Patrimoine protégé de Baudinard-sur-Verdon.] La mesure s'applique aux façades, élévations et toitures en ce qui concerne les immeubles bâtis; elle vise également le plan d'eau du Verdon et de la rivière de Fontaine-l'Evêque au droit des parcelles inscrites, ainsi que les chemins non cadastrés et notamment celui de la chapelle