Évenos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Événos (homonymie).
Évenos
Image illustrative de l'article Évenos
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement Arrondissement de Toulon
Canton Canton d'Ollioules
Intercommunalité Communauté de communes Sud Sainte Baume
Maire
Mandat
Blandine MONIER
2014-2020
Code postal 83330
Code commune 83053
Démographie
Population
municipale
2 128 hab. (2011)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 10′ 15″ N 5° 49′ 51″ E / 43.1708333333, 5.83083333333 ()43° 10′ 15″ Nord 5° 49′ 51″ Est / 43.1708333333, 5.83083333333 ()  
Altitude 360 m (min. : 78 m) (max. : 804 m)
Superficie 41,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
Évenos

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Évenos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Évenos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Évenos

Évenos est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La commune comprend le village d'Évenos (communément appelé Nèbre), l'agglomération de Sainte-Anne-d'Évenos et le hameau du Broussan.

Géographie[modifier | modifier le code]

Perché sur des pentes escarpées, le vieux village est fait d'un chaos de maisons entre lesquelles s'insinuent des calades. La cité s'élève sur des coulées basaltiques traduisant un très ancien volcanisme.

Au pied du village coule le Destel, un torrent encaissé dans de profondes et pittoresques gorges.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Évenos est traversée par la rivière La Reppe[1], ainsi que par ses deux affluents, la Darbousse[2], et La Capucine[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Évenos n'ayant pas de station météo, la plus proche est celle d' Ollioules[4].

Relevé météorologique d'Ollioules
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 6,3 6,2 7,8 9,7 13,4 16,6 19,4 19,4 16,6 14,5 9,8 7,6 12
Température moyenne (°C) 8,7 9,1 11,1 13,1 17 20,5 23,4 23 20,1 16,9 12,8 9,9 15,4
Température maximale moyenne (°C) 11,1 12 14,4 16,5 20,5 24,3 27,4 27,2 23,7 19,2 15,7 12,2 18,7
Précipitations (mm) 50,5 27 20,9 48,9 23,2 20,4 6,2 8,7 39,6 74,9 58,5 41,5 420,3
dont pluie (mm) 45,5 17 20,9 48,9 23,2 20,4 6,2 8,7 39,6 74,9 58,5 36,5 400,3
dont neige (cm) 0,5 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0,5 2
Source : Relevé météo d'Ollioules[5]
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
11.1
6.3
50.5
 
 
 
12
6.2
27
 
 
 
14.4
7.8
20.9
 
 
 
16.5
9.7
48.9
 
 
 
20.5
13.4
23.2
 
 
 
24.3
16.6
20.4
 
 
 
27.4
19.4
6.2
 
 
 
27.2
19.4
8.7
 
 
 
23.7
16.6
39.6
 
 
 
19.2
14.5
74.9
 
 
 
15.7
9.8
58.5
 
 
 
12.2
7.6
41.5
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs siècles avant notre ère, la région était déjà habitée par des peuplades Celto-Ligures qui ont laissé de nombreux vestiges dans les Gorges du Destel dans lesquelles était situé le village de Saint Estève qui comprenait une importante Chapelle à trois absides et une léproserie tenue par les Templiers. Sur les vestiges d'une tour grecque, en ruine, les romains construirait un Oppidum. Saint-LOUIS y séjourna au retour d'une croisade. En plusieurs fois, les Sarrasins ont détruit le village. Les habitants, venus s'installer à l'emplacement actuel d'Evenos, ont commencé au Xème siècle à construire le Chateau feodal. Autour de ces habitats se trouvait un deuxième Rempart,en partie détruit de nos jours. Seul le chemin de ronde subsiste. L'église fait partie du même ensemble, elle était fortifiée, on accédait à sa terrasse de défense par un escalier qui partait du chemin de ronde. Elle a été remaniée au XVIIIième siècle, où on lui a rajouté un toit et un clocher.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Évenos (83).svg

Les armoiries de Evenos se blasonnent ainsi :

D'azur au rocher d'argent mouvant de la pointe surmonté d'une croisette adextrée d'une lettre E capitale, senestrée d'une lettre C capitale contournée et soutenue d'une lettre N capitale, le tout d'or

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 mars 2014 Marcel Leguay    
mars 2014 en cours Blandine Monier sans  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 128 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
591 720 621 741 667 704 715 767 783
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
737 759 750 752 811 698 636 601 594
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
581 642 603 601 614 570 560 553 572
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
599 647 700 1 054 1 564 1 905 2 119 2 149 2 128
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église romane Saint Martin
  • Château médiéval, remanié aux Temps modernes.

Les pittoresques ruines du château datent du XIIe s. et du tournant du XVIIe s. Elles font actuellement l'objet d'une restauration au béton armé, au ciment et aux pierres blanches dont la provenance étrangère au site jure avec les matériaux d'origine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]