La Celle (Var)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Celle.
La Celle
Abbaye de la Celle
Abbaye de la Celle
Blason de La Celle
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement Brignoles
Canton Brignoles
Intercommunalité Communauté de communes Comté de Provence
Maire
Mandat
Jacques Paul
2014-2020
Code postal 83170
Code commune 83037
Démographie
Gentilé Cellois, Celloises
Population
municipale
1 317 hab. (2011)
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 23′ 42″ N 6° 02′ 28″ E / 43.395, 6.0411 ()43° 23′ 42″ Nord 6° 02′ 28″ Est / 43.395, 6.0411 ()  
Altitude Min. 219 m – Max. 827 m
Superficie 21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
La Celle

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
La Celle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Celle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Celle

La Celle est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce village est situé en Pays de la Provence Verte.

Accès et transports[modifier | modifier le code]

La commune est accessible par la Route Départementale 43 entre Brignoles et Camps-la-Source. L'A8 traversant la commune de Brignoles, à quelques kilomètres au nord du village de La Celle, la sortie n° 35 dessert les 2 communes.

La gare la plus proche se trouve à Brignoles ; l'aéroport le plus proche se est celui de Toulon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Celle
Brignoles Brignoles
Tourves La Celle Brignoles
Mazaugues La Roquebrussanne

Relief[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Sismicité[modifier | modifier le code]

Il existe 3 zones de sismicité dans le Var :

  • Zone 0 : Risque négligeable. C'est le cas de bon nombre de communes du littoral varois, ainsi que d'une partie des communes du centre Var. Malgré tout, ces communes ne sont pas à l'abri d'un effet tsunami, lié à un séisme en mer.
  • Zone Ia : Risque très faible. Concerne essentiellement les communes comprises dans une bande allant de la Montagne Sainte-Victoire au Massif de l'Esterel.
  • Zone Ib : Risque faible. Ce risque le plus élevé du département, qui n'est pas le plus haut de l'évaluation nationale, concerne 21 communes du nord du département.

La commune de La Celle est en zone sismique de risque négligeable 0[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Celle est arrosée par le Caramy[2] et plusieurs de ses affluents :

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIe siècle, les moines bénédictins de l'abbaye Saint-Victor de Marseille fondent sur le territoire de l’actuelle commune de La Celle un prieuré féminin. Ce monastère Sainte Perpétue est aujourd’hui connu sous le nom d’abbaye de La Celle. C’est aussi au XIe que la commune de La Celle devient indépendante par rapport à Brignoles (Var) et constitue un bourg ecclésial dont le Prieur du monastère est le seigneur.

Les recherches archéologiques, documentaires et historiques témoignent de l’occupation du site dès la fin du de l’Âge de fer et de l’époque romaine :

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr La Celle (Var).svg

Les armoiries de La Celle se blasonnent ainsi :

D'or à la selle de cheval de sable
Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008   Jacques Paul UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La Celle est l'une des treize communes de la Communauté de communes Comté de Provence.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

L'imposition des ménages et des entreprises à La Celle en 2009[9]
Taxe part communale Part intercommunale Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 12,25 % 0,00 % 6,15 % 0,00 %
Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 1,00 % 0,00 % 7,43 % 2,36 %
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 81,60 % 0,00 % 23,44 % 8,85 %
Taxe professionnelle (TP) 24,03 %* 0,00 % 8,55 % 3,84 %

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 317 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
602 565 691 555 582 513 473 491 478
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
464 459 448 425 404 381 371 360 357
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
365 313 310 265 273 265 239 230 243
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
243 363 543 730 911 1 082 1 239 1 317 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Lavoir près de l'Abbaye
  • Abbaye de La Celle dont le pape Marcel II fut prieur[12], l'église Notre-Dame de l’Assomption[13]et l'Hostellerie de l'Abbaye de La Celle.
  • Chapelle de la Gayolle[14], [15], à six kilomètres en direction de Tourves, à l'Ouest sur le domaine agricole de La Gayolle, mentionnée à partir de 1019 dans le cartulaire de l'Abbaye Saint-Victor de Marseille[16]. Bien que propriété privée, cet édifice se visite en tout temps. La chapelle contient encore, au fond du croisillon Nord du transept, la partie postérieure d'un sarcophage dont une partie est exposée au Musée de Brignoles[17].
  • Bourg castral des Pennes de la Gayole[18].

Équipements et services[modifier | modifier le code]

Transports urbains[modifier | modifier le code]

Une ligne de bus relie La Celle à ses commune voisine[19] : Mazaugues - La Celle - Brignoles.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

La paroisse Notre Dame de l'Assomption, de culte catholique, fait partie du Diocèse de Fréjus-Toulon, doyenné de Brignoles[20].

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune de La Celle bénéficie d’un site d’importance communautaire, avec la Zone Natura 2000 (Zone Naturelle d'Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique) [21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marcel Cervin, prieur de l’abbaye de La Celle, devint Pape sous le nom de Marcel II.
  • Garsende de Sabran-Forcalquier, fut comtesse de Forcalquier de 1209 à 1222 et comtesse de Provence par mariage. Elle était fille de Rénier de Sabran, seigneur du Caylar et d'Ansouis, et de Garsende de Forcalquier, et petite-fille de Guillaume IV, comte de Forcalquier. Elle s'est retirée en prenant le voile le 15 mai 1225 à l'Abbaye de La Celle, où elle est morte en 1242.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif (Conservations régionales des monuments historiques, des antiquités préhistoriques, des antiquités historiques, avec la collaboration d'A. Roth-Congès, IRAA-CNRS), Coordination générale : René Dinkel conservateur régional des monuments historiques, E. Decugnière, H. Gauthier, Suivez le guide, Monuments historiques Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur (Office Régional de la culture) et Ministère de la Culture (Direction régionale des affaires culturelles Provence-Alpes-Côte d'Azur), ouvrage en français, allemand et anglais,‎ 1986, 200 p.
    Celle (La), Abbaye de la Celle, Chapelle de la Gayolle, pp. 125-126 et Cartes thématiques : 2. Architecture médiévale
  • Vieilles Maisons Française (VMF) n° : 107 01/04/1985, Patrimoine du Var, La chapelle de la Gayole nécropole paléochrétienne par Gabrielle Demians D’Archimbaud et Michel Fixot

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. sismicité du Var sur le site de la préfecture
  2. Le Caramy sur le site du SANDRE
  3. Eissariade sur le site du SANDRE
  4. l'Escarelle sur le site du SANDRE
  5. le Vaubelle sur le site du SANDRE
  6. le Cologne sur le site du SANDRE
  7. le Camps sur le site du SANDRE
  8. Musée du pays Brignolais
  9. « Impots locaux à La Celle », taxes.com
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  12. « Eglise abbatiale et restes de l'abbaye », base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. La Celle - église Notre-Dame de l’Assomption , sur le site du Diocèse Fréjus-Toulon
  14. « Chapelle de la Gayolle », base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Chapelle de la Gayolle à La Celle
  16. Dépliant "La chapelle de la Gayolle", Commune de La celle, historique de Georges Paul, d'après les propos recueillis auprès de Michel Fixot, Maître de Recherches à la faculté des Lettres et Sciences Humaines d'Aix-en-Provence
  17. « Sarcophage de Syagria, dit sarcophage de la Gayole », base Palissy, ministère français de la Culture, transféré en 1968 à la chapelle Saint-Louis du palais des comtes de Provence, actuellement musée du pays brignolais
  18. « Bourg castral des Pennes de la Gayole », base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Ligne de bus
  20. Paroise de la Celle
  21. Site de la Direction Régionale de l’Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) et Inventaires et protections réglementaires de l'environnement Région Provence Alpes Côte d'Azur