Oratoire (édifice religieux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir oratoire.
Oratoire Notre-Dame-de-la-Motte situé au sommet de la colline de la Motte à Vesoul
Oratoire de Pieusse dans l'Aude

Un oratoire est un lieu consacré à la prière ou petit édifice appellant à la prière, pour invoquer la protection divine. Plus précisément, ce terme désigne (dans un large bâtiment) une pièce particulière consacrée à la prière personnelle ou, comme édifice indépendant, un petit monument voué au culte d'un saint ou d'une sainte représenté par une statuette ou parfois tout simplement par une simple plaque à son image ou une croix.

L’oratoire peut succéder à d’anciens lieux de culte christianisés. Mais si certaines images sont des témoignages de christianisation de symboles païens (tels que menhirs, roches, arbres ou sources), toutes n’ont pas cette origine. Elles peuvent aussi marquer le souvenir de lieux miraculeux ou d’apparitions, être érigées en ex-voto ou en souvenir (y compris celui d’un accident). Elles peuvent aussi rappeler des lieux désertés, ou bien être une étape sur un pèlerinage ou un itinéraire de procession. L’origine et la fonction de l’oratoire peuvent donc être très diverses, mais il a un lien profond avec les croyances populaires et le désir profond de relation avec Dieu.

L'édifice peut être façonné dans un monolithe, ou de briques, ou de pierres du pays, suivant les régions de France. En Provence, région particulièrement dotée de ces fameux oratoires, c'est à Moustiers-Sainte-Marie que se trouve le plus ancien des oratoires datant probablement du XIVe siècle[1].

Le Beausset, autre village provençal, se revendique être la capitale des oratoires ; cette commune en possède à elle seule une soixantaine environ. Il existe d'ailleurs dans cette commune un chemin pédestre baptisé le chemin des oratoires[2], jalonné de 13 édifices[3].

L'oratoire a un caractère rural puisqu'il permettait aux paysans vivant dans un univers parfois décentré de venir se recueillir pieusement auprès d'un saint patron et de s'adonner à une prière sans pour autant se rendre à l'église. Néanmoins l'oratoire constitue davantage qu'un lieu de culte ; c'est aussi un lieu de remerciement et d'offrande avec l'espoir en retour de la protection du saint auquel il est dévoué.

L'oratoire peut aussi désigner une chapelle privée adjointe à une grande maison (palais, château ou hôtel) ou une chapelle publique élevée sur le bord d’une route pour conserver un souvenir religieux ou prier ses morts qu’on enterrait alors souvent au voisinage des carrefours.

Exemples d'oratoires[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Oratoire de Moustiers, Alpes-de-Haute-Provence

Inventaire et Devenir.

Il subsiste plus de douze mille oratoires inventoriés sur le territoire français. Leur devenir se maintiendra selon la volonté de leurs défenseurs à protéger un élément du patrimoine culturel national. Leur situation d’avenir reste douteuse surtout en milieu urbain. Attrait de nos promenades, ils deviennent des points d’histoire guidant nos déplacements. N’ayant pas de valeur foncière, ils ne sont généralement pas recensés mais bien présents sur le terrain. Dérangeants et victimes de l’ignorance, ils sont pillés, vandalisés mais aussi détruits pour être réemployés ailleurs sous d’autres formes.

Aujourd’hui, l’Association Connaissance et Sauvegarde des Oratoires recense sur le plan national et européen tous les oratoires et le patrimoine religieux vernaculaire. Cet inventaire est accessible librement sur www.oratoires.com. Cette association restaure chaque année une dizaine d'oratoires et en construit de nouveaux sur tout le territoire national, comme vous pouvez le voir sur www.les-oratoires.asso.fr.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Irlande[modifier | modifier le code]

Québec[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]