Sainte-Anastasie-sur-Issole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Anastasie.
Sainte-Anastasie-sur-Issole
Image illustrative de l'article Sainte-Anastasie-sur-Issole
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement Arrondissement de Brignoles
Canton Canton de la Roquebrussanne
Intercommunalité Communauté de communes du Val d'Issole
Maire
Mandat
Jean-Pierre Morin
2014-2020
Code postal 83136
Code commune 83111
Démographie
Gentilé Saint-Anastasiens
Population
municipale
1 902 hab. (2011)
Densité 178 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 20′ 36″ N 6° 07′ 32″ E / 43.3433, 6.125643° 20′ 36″ Nord 6° 07′ 32″ Est / 43.3433, 6.1256  
Altitude Min. 269 m – Max. 580 m
Superficie 10,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
Sainte-Anastasie-sur-Issole

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Sainte-Anastasie-sur-Issole

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Anastasie-sur-Issole

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Anastasie-sur-Issole
Liens
Site web http://www.ste-anastasie.fr/

Sainte-Anastasie-sur-Issole est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Sainte Anastasie est accessible par la route départementale RD15, depuis Flassans-sur-Issole, à l'est, ou Forcalqueiret, à l'ouest. La gare la plus proche, celle de Puget-ville, est desservie par des TER. L gare TGV la plus proche est celle de Toulon. L'aéroport le plus proche est celui de Aéroport de Toulon-Hyères.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Issole.

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Toponyme[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Très tôt le territoire de Sainte Anastasie a été investi par l’homme, comme en témoigne la grotte néolithique de l’Oustalout. Citée pour la première fois en 1252 sur le cartulaire de l’abbaye de Saint Victor à Marseille, Sainte Enestasia dépendait alors de la viguerie d'Hyères, du diocèse de Toulon et du chapitre de Pignans.

La seigneurie allait ensuite appartenir à Hubert de la Garde, puis a différentes familles : aux d’Agoult, aux Forbin et aux Villeneuve.

Inhabité en 1471, le village comptait 43 maisons en 1728 puis 634 en 1851. Après un fort exode rural ramenant la population à 309 habitants en 1962, Sainte Anastasie a retrouvé, il y a quelques années son deuxième souffle et compte aujourd’hui plus de 1700 âmes.

Le village actuel a été reconstruit, en grande partie sous le Second Empire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 1989 en cours Jean-Pierre Morin[1]   Officier de marine en retraite
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Intercommunalité et syndicats communaux[modifier | modifier le code]

Services publics[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 902 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
396 499 520 557 580 594 565 562 634
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
678 687 726 745 715 572 476 462 407
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
726 413 387 335 331 332 281 281 261
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
309 318 313 754 1 205 1 532 1 775 1 844 1 902
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

}

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Commerces et artisanat[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dépend de l'académie de Nice. En plus d'une micro crèche, gérée par la municipalité[4], les élèves de Sainte Anastasie débutent leur scolarité à l'école maternelle (75 enfants)[5], puis l'école primaire (120 enfants)[6] du village.

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville Sainte-Anastasie-sur-Issole (Var).svg

Les armoiries de Sainte-Anastasie-sur-Issole se blasonnent ainsi :

D'or à la bande ondée d'azur, accompagnée en chef d'un casque de gueules sommé d'un dragon d'argent et en pointe de quatre pals de gueules.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]