Parc naturel régional de Camargue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc naturel régional de Camargue
Image illustrative de l'article Parc naturel régional de Camargue
Paysage de Camargue.
Catégorie UICN V (paysage terrestre/marin protégé)
Identifiant 6325
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Coordonnées 43° 30′ 27″ N 4° 33′ 25″ E / 43.50747157, 4.55699732 ()43° 30′ 27″ Nord 4° 33′ 25″ Est / 43.50747157, 4.55699732 ()  
Superficie 856,9 km2
343 km2 (marin)
Population 7 436 habitants
Création 25 septembre 1970
18 février 1998 Révision
Nombre de communes 2
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Parc naturel régional de Camargue

Le Parc naturel régional de Camargue est un parc naturel régional situé dans le sud de la France, à l'ouest de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il a été créé le 25 septembre 1970[1]. Il comprend une grande partie de la Grande Camargue entre les bras du delta du Rhône.

Un site d'importance européenne et mondiale[modifier | modifier le code]

Logo du parc

La Camargue est un site d'importance européenne[2] et nationale majeure pour les oiseaux locaux, pour les migrateurs et particulièrement pour les hivernants puisqu'il s'agissait en 2000-2005 du premier site français en nombre d'hivernants accueillis chaque année (122 000 oiseaux, devant le Bassin d'Arcachon qui en accueille 105 000). La Camargue est aussi connue pour accueillir le flamant rose[3]. C'est pour cette raison que le territoire de la Camargue fait l'objet de mesures de protection et d'engagements internationaux[4] :

Le syndicat mixte de gestion[modifier | modifier le code]

Le parc naturel régional a été créé en 1970 par des acteurs privés regroupés au sein d'un syndicat mixte de gestion. Son premier Président fut M. François Hüe. Les manadiers sont attachés à promouvoir la race du cheval Camargue et l'AOC du Taureau Camargue. La riziculture fait partie intégrante de l'agriculture camarguaise.

Articles détaillés : Camargue (race bovine) et Riz rouge de Camargue.

L'Association des éleveurs français de taureaux de combat est étroitement associée à la préservation du parc, le maintien de l'élevage extensif des taureaux de combat, les taureaux de la « raço di Biòu » (d'origine Camargue), ainsi que les chevaux de race Camargue, l'élevage extensif permet la conservation des milieux humides qui font la richesse biologique du delta du Rhône. l'élevage extensif permet la conservation des milieux humides qui font la richesse biologique du delta du Rhône[6]. En 2004, le parc a été institutionnalisé. À la suite d'un recours administratif auprès du Conseil d'État, le 17 février 2007, il fait l'objet de la loi no 2007-1773 du 17 décembre 2007 prolongeant la durée de validité du classement du parc naturel régional jusqu'au 18 février 2011[7].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Parc de Camargue : 40 ans et de nouveau défis dans le delta », La Provence, 5 janvier 2010
  2. Parc de Camargue (prédiagnostic Natura 2000
  3. fiche indicateurs Oiseaux hivernants pour 2000-2005
  4. R. Vianet, 2004. La Camargue : géographie, réglementation et institution
  5. Fiche de la Réserve de biosphère de Camargue sur le site internet de MAB France
  6. élevage et écologie
  7. la loi no 2007-1773 du 17 décembre 2007 à consulter sur Légifrance.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]