Patronage Olier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patronage Olier
Généralités
Fondation 1895[1]
Couleurs Rouge et blanc
Siège Rue d'Assas, Paris (6e)

Le Patronage Olier est un club de football parisien fondé à l'extrême fin du XIXe siècle.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Fondé en 1895 par l'abbé Gaston Simard de Pitray qui le place sous le patronage de Jean-Jacques Olier, curé de Saint-Sulpice en 1641, le Patronage Olier est un club catholique de la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France (FGSPF). Champion de France de la FGSPF en 1908 en s'imposant en finale face aux Cadets de Bretagne, 8-0 à Rennes le . Ce titre ouvre les portes du Trophée de France au club qui écarte le champion bordelais de la FASO (Société Athlétique de Montrepos) 12-2. La finale du Trophée se joue le 3 mai 1908 face au champion parisien de la FCAF, la « Société Municipale de Puteaux ». À Livry-Gargan, le Patronage Olier s'impose 3-0 sur des buts signés Carlier, Bienvenu et Maës.

Champion de Paris FGSPF, le club repart à la conquête de titres nationaux. Le Patronage Olier écarte successivement la Jeunesse Sportive de Crépy-en-Valois (5-1, le 10 avril 1910, en quarts de finale) puis l'AJ Auxerre (9-0, le en demi-finale). Le club gagne un nouveau titre de champion de France de la FGSPF en s'imposant en finale face aux Bons Gars de Bordeaux, 11-0 à Bordeaux le . En Trophée de France, le club s'impose en finale le face au Club Athlétique de Vitry, 2-0 à Charentonneau.

Le Patronage Olier remporte un nouveau titre de champion de Paris puis de France FGSPF en 1914. Le club élimine l'AJ Auxerre (4-1), puis la Bousbotte de Besançon avant de s'imposer en finale le contre les Bons Gars de Bordeaux, 3-1 à Paris. En Trophée de France, le Patronage Olier chute en demi-finale face aux champions bordelais de la FCAF : La Vie au Grand Air du Médoc, 3-2 à Bordeaux le .

Le Patronage Olier est l'un des 48 clubs prenant part à la première édition de la Coupe de France en 1917-1918. Exempt du premier tour, le club est sorti en 1/16 de finale le par Paris Star (2-1). Même déception la saison suivante avec une élimination dès les 1/32 de finale face au modeste AS Argenteuil (5-2). C'est le chant du cygne pour le club qui disparaît depuis des palmarès.

Stade[modifier | modifier le code]

Le Patronage Olier joue ses matchs à domicile dans son stade situé 30 Grande Voie des Vignes à Châtenay-Malabry.

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Coll., 100 ans de football en France, Paris, Atlas, 1982
  • (de) Pierre Cazal, « Landesmeisterschaften: Frankreich », in Fussball-Weltzeitschrift, N°23 (1994), p.15-41