Maxime Dorigo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorigo.

Maxime Dorigo
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (83 ans)
Paris
Taille 1,92 m
Surnom Le Rital
Situation en club
Club actuel retiré
Poste Ailier
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
1957-1972Alsace de Bagnolet
Sélection en équipe nationale **
1958-1966Drapeau : France France (71 sél)851
Carrière d’entraîneur
1971-1976 Alsace de Bagnolet

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Maxime Dorigo, né le 27 septembre 1936 à Paris, est un ancien joueur et entraîneur de basket-ball français. Joueur dominant du début des années 1960, il figure en 2004 dans la première promotion de l'Académie du basket-ball français en compagnie d'autres "légendes" : Jacky Chazalon, Roger Antoine, Christian Baltzer, Jean-Paul Beugnot, André Buffière, Hervé Dubuisson et Alain Gilles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à l'Hôtel-Dieu, à Paris 4e, de parents italiens, Maxime Dorigo commence le basket à 14 ans à la Jeanne d'Arc de Charonne, un patronage affilié à la Fédération sportive de France (FSF)[N 1]. Il prend la nationalité française lors de son service militaire. Ses coéquipiers le surnomment affectueusement Le Rital.

Ailier élégant, redouté pour son jump shot, il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs européens du début des années 1960. « Il ne déparerait pas dans une équipe américaine, par son style d'une prodigieuse habileté » estime le quotidien L'Équipe en 1961[1].

Après le Mondial 1963, où il est élu dans le cinq idéal du tournoi, l'Italie lui propose de le naturaliser mais il refuse. Il reçoit également des offres de la part d'équipes prestigieuses, telles Milan et Varèse, qu'il décline pour rester fidèle à son patronage de toujours, l'Alsace de Bagnolet, avec lequel il remporte trois titres de champion de France et 11 titres de champion de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF), sans interruption de 1960 à 1970.

Son frère cadet, Laurent Dorigo, est également international français.

Clubs[modifier | modifier le code]

Joueur

Entraîneur

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Maxime Dorigo est sélectionné 71 fois en équipe de France, entre 1958 et 1966. Il marque 851 points dont un record à 30.

Il dispute trois grandes compétitions internationales avec les Bleus : l'Euro 1959 (médaille de bronze), les Jeux olympiques 1960 (10e place) et le Mondial 1963 (5e).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès en club[modifier | modifier le code]

  • 1961 Champion de France avec l'Alsace de Bagnolet ;
  • 1962 Champion de France avec l'Alsace de Bagnolet ;
  • 1967 Champion de France avec l'Alsace de Bagnolet.

Palmarès en Équipe de France[modifier | modifier le code]

  • Médaille de bronze Médaille de bronze au championnat d'Europe 1959

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Maxime Dorigo sur basketfrance.com
  2. « Trois médaillés olympiques désignés Gloires du Sport 2011 », sur medailles-olympiques-francais.over-blog.com, (consulté le 30 novembre 2011)


Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Profil sur le site des Internationaux français de basket-ball