Jussy (Moselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jussy.
Jussy
Le lavoir.
Le lavoir.
Blason de Jussy
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Metz-Campagne
Canton Ars-sur-Moselle
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Metz Métropole
Maire
Mandat
Guy Bergé
2014-2020
Code postal 57130
Code commune 57352
Démographie
Population
municipale
484 hab. (2011)
Densité 166 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 07″ N 6° 05′ 13″ E / 49.1019, 6.086949° 06′ 07″ Nord 6° 05′ 13″ Est / 49.1019, 6.0869  
Altitude Min. 165 m – Max. 345 m
Superficie 2,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Jussy

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Jussy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jussy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jussy

Jussy est une commune française située dans le département de la Moselle. Les habitants se nomment les Jussiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il y a des bois à Jussy. La place du Château offre un panorama sur la vallée de la Moselle.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Jussiaca (869); Jussiaca villa in pago Moslensi (870); Jussiacum (1049); Jusseio novum castrum (1130); Jussey (1140); Jussei (1144); Juxey (1299); Jouxy (XIVe siècle); Juxy (1393); Jeuxey (1419); Juxei (1425); Jeussey (1444); Juxeium (1544); Jussy (1793); Jussingen (1915–18 & 1940-44).
  • En Lorrain: Jeu'hi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jussy est un très vieux village de vignerons. Déjà les romains y plantent des vignes et fabriquent du vin. Le nom du village a évolué au fil des siècles : Jussiaca Villa en 869, Jusseyum en 1012, puis Jussey en 1140. Le village est donné en propriété à l’abbaye messine de Saint-Arnoul par l’empereur Charles II le Chauve en 869. À l'époque médiévale, de nombreuses grandes familles messines possèdent des fiefs à Jussy. Au cours du siège de Metz, en 1444, le château de Jussy, dit « de Tinseau », fut occupé par les troupes de Charles VII. Le 22 septembre 1448, on brûla une sorcière sur le ban communal.

Comme les autres communes de Moselle, la commune de Jussy est annexée à l’Empire allemand de 1871 à 1918. De nouveau française entre 1918 et 1940, la commune est annexée une seconde fois de 1940 à 1944. Le 1er avril 1941, la commune de Jussy, rebaptisée Jussingen, est intégrée au Stadtkreis Metz, le district urbain de Metz. Le 23 mai 1944[1] à 9 h 10, Jussy est victime d'un bombardement aérien anglo-américain. Plusieurs dizaines de bombes de 500 kg s'abattent sur la commune, faisant douze victimes dans la population civile, et laissant le village en ruines. De nombreuses maisons, mais aussi le château de Tinseau et la maison Suby sont irrémédiablement détruits. Il faudra 24 ans pour reconstruire à l'identique la nef de l'église du village. Détruit à 95 %[1], le village de Jussy est libéré par la 5e DI de l'armée Patton le 21 novembre 1944[2], à la fin de la bataille de Metz.

Après guerre, la reconstruction de la commune prendra une dizaine d'années, des chalets provisoires de bois remplaçant les maisons détruites[1]. Après une épidémie de phylloxéra, la vigne cède progressivement la place aux cultures de fraises dès le milieu du XXe siècle.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

À dextre un demi aigle d'or sur fond bleu azur symbole de l'abbaye des bénédictins de Saint Arnould de Metz. À senestre, on voit un cercle et un demi-cercle d'or. Dans le cercle d'or, il y a une croix dont les extrémités vont en s'élargissant

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2001 Roger Willems    
mars 2001   Guy Bergé    
Les données manquantes sont à compléter.

(Nouvelle mairie en 1993.)

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 484 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
243 228 257 190 244 229 243 249 275
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
257 283 271 264 254 259 260 250 181
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
199 203 202 115 208 281 317 368 396
1990 1999 2005 2006 2010 2011 - - -
418 475 451 446 485 484 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La "tour du diable".
Le pressoir de Jussy.
  • château de Tinseau ;
  • tour de garde (dite "tour du diable")
  • monument aux morts dans le cimetière, disparu après les bombardements du 24 mai 1944 ;
  • lavoir, construit en 1850, se situait au bord du chemin menant à Vaux dans le prolongement de la Rue de La Fontaine ; comportait deux bassins dont le plus grand mesurait 3 m sur 6 m et était réalisé en pierres de Jaumont ; remplace un lavoir plus ancien ; tombé en désuétude et déplacé au centre du village en bordure de la place du Château, inauguration le 28 mai 1994 ; ancien lavoir réaménagé en une aire de repos pour les randonneurs ;
  • maisons anciennes des XVIe et XVIIe siècle : portes à linteaux sculptés, niches ornées de statuettes ;

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Hilaire.
  • Église Saint-Hilaire,XVe siècle: nef gothique, clocher roman;

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Le Républicain lorrain, articles du 9 novembre 1961 et du 22 janvier 2012.
  2. « 1944-1945 : Les années liberté », Le Républicain lorrain, 1994, p. 14 (recensement préfectoral sur les dates de libération).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011