Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences
Blason de Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Bas-Rhin
Forme Communauté d'agglomération
Siège Sarreguemines
(Château Utzschneider)
Communes 38
Président Roland Roth (LR)
Date de création
Code SIREN 200070746
Démographie
Population 64 748 hab. (2018)
Densité 190 hab./km2
Géographie
Superficie 340,50 km2
Localisation
Localisation de Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences
Localisation en Moselle. La commune située dans le Bas-Rhin est en marron.
Liens
Site web agglo-sarreguemines.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences (CASC) est une communauté d'agglomération, située à cheval sur les départements de la Moselle et du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , un syndicat intercommunal à vocations multiples (SIVOM) est créé pour promouvoir le secteur de Sarreguemines.

Le , le SIVOM est transformé en district de Sarreguemines[1].

Le , le district est transformé en communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences par arrêté préfectoral du et voit son périmètre étendu à d'autres communes[2]. La nouvelle structure intercommunale compte alors 26 communes membres.

En application de la loi NOTRe, la communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences a incorporé au la communauté de communes de l'Albe et des Lacs.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est composée des 38 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Sarreguemines
(siège)
57631 Sarregueminois 29,67 20 635 (2019) 695
Blies-Ébersing 57092 Blies-Ébersingeois 5,24 619 (2019) 118
Blies-Guersviller 57093 3,6 646 (2019) 179
Bliesbruck 57091 Bliespontains 10,88 1 010 (2019) 93
Ernestviller 57197 Ernestvillois 4,44 513 (2019) 116
Frauenberg 57234 Frauenbergeois 2,75 597 (2019) 217
Grosbliederstroff 57260 Blithariens 13,07 3 296 (2019) 252
Grundviller 57263 Grundvillergeois 6,27 642 (2019) 102
Guebenhouse 57264 Guebenhousois 4,46 411 (2019) 92
Hambach 57289 Hambachois 17,6 2 875 (2019) 163
Hazembourg 57308 Hazembourgeois 1,72 149 (2019) 87
Hilsprich 57325 Hilsprichois 10,34 832 (2019) 80
Holving 57330 Holvingeois 10,75 1 283 (2019) 119
Hundling 57340 Hundlingeois 6,63 1 345 (2019) 203
Ippling 57348 Ipplingeois 3,29 797 (2019) 242
Kalhausen 57355 Kalhausiens 13,52 806 (2019) 60
Kappelkinger 57357 Kappelkingeois 8,58 404 (2019) 47
Kirviller 57366 Kirvillageois 2,54 139 (2019) 55
Lixing-lès-Rouhling 57408 Lixingeois 4,22 877 (2019) 208
Loupershouse 57419 Loupershousois 7,73 904 (2019) 117
Nelling 57497 Nellingeois 7,4 263 (2019) 36
Neufgrange 57499 Neufgrangeois 7,17 1 357 (2019) 189
Puttelange-aux-Lacs 57556 Puttelangeois 16,66 3 089 (2019) 185
Rémelfing 57568 Rémelfingeois 2,62 1 397 (2019) 533
Rémering-lès-Puttelange 57571 9,24 1 049 (2019) 114
Richeling 57581 4,21 351 (2019) 83
Rouhling 57598 Rouhlingeois 6,02 2 005 (2019) 333
Saint-Jean-Rohrbach 57615 12,19 968 (2019) 79
Sarralbe 57628 Sarralbigeois 27,29 4 485 (2019) 164
Sarreinsming 57633 Sarreinsmingeois 6,98 1 262 (2019) 181
Siltzheim 67468 Siltzheimois 6,96 623 (2019) 90
Le Val-de-Guéblange 57267 Valguéblangeois 19,08 850 (2019) 45
Wiesviller 57745 Wiesvillerois 8,83 931 (2019) 105
Willerwald 57746 Willerwaldois 6,31 1 548 (2019) 245
Wittring 57748 Wittringeois 8,09 765 (2019) 95
Wœlfling-lès-Sarreguemines 57750 Wœlflingeois 6,24 718 (2019) 115
Woustviller 57752 Woustvillerois 10,97 2 986 (2019) 272
Zetting 57760 Zettingeois 6,94 844 (2019) 122

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
12 février 1971 1989 Robert Pax[1] UDF-CDS puis
DVG puis DVD
Maire de Sarreguemines (1967-1995)
Conseiller général du canton de Sarreguemines (1973-1985, 1992-2004)
1989 1997 Hubert Roth[1] app. RPR Maire de Hambach (1989-2001)
Conseiller général du canton de Sarreguemines-Campagne (1985-1998)
1997 En cours Roland Roth[1]   Maire de Blies-Guersviller (depuis 1989)

Compétences[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération exploite le réseau CABUS en complément des lignes Fluo Grand Est du Conseil régional, auparavant TIM (Transports Interurbains de la Moselle), et du réseau de trains TER (Transports Express Régionaux). Le réseau CABUS est constitué de quatre lignes urbaines desservant la ville de Sarreguemines, de neuf lignes inter-urbaines Fluo Grand Est (intégrées au réseau CABUS depuis le 1er  septembre 2006) et de sept lignes suburbaines[3].

Sport[modifier | modifier le code]

Le centre nautique de Sarreguemines est géré par la communauté d'agglomération de Sarreguemines. Il offre aux usages un bassin de compétition, un bassin de nage, un bassin pour les activités et un toboggan de 100 m de longs ainsi qu'un espace détente. Le centre nautique a accueilli 210 000 visiteurs en 2009[4]. La CASC dispose d'une seconde piscine depuis l'intégration de Sarralbe à la suite de la loi NOTRe. La piscine de Sarralbe reste cependant avant tout dédiée aux scolaires et aux associations de la ville.

La CASC est également gestionnaire des équipements sportifs. Ainsi il y a cinq gymnases d'intérêt communautaire sur le territoire de l'agglo : les gymnases Himmelsberg, Jean Jaurès, Kieffer et Henri Nominé à Sarreguemines ainsi que le gymnase Val de Sarre à Grosbliederstroff.[5]

Le Golf Sarreguemines Confluences est piloté depuis 2017 par la communauté d'agglomération. Situé sur les bancs des communes de Rouhling et Sarreguemines il compte une superficie de 130 hectares autour d'un plan d'eau.

Avec la fusion des intercommunalités la CASC possède désormais 150 km de voies vertes et de pistes cyclables. Ce réseau constitue l'un des plus grands de Lorraine sur un même territoire[6].

Culture[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération a inauguré en 2007 à Sarreguemines une médiathèque communautaire qui se déploie sur 4100m². Elle propose différents services comme le prêt de livres, l'initiation à des langues étrangères ou encore de nombreuses animations. La médiathèque, par ses ouvrages et ses activités est chargée de promouvoir la langue locale, le francique lorrain. La médiathèque communautaire est complétée d'un réseau de bibliothèques sur l'ensemble du territoire de la communauté d'agglomération à Bliesbruck, Grosbliederstroff, Hundling, Neufgrange, Rouhling, Siltzheim, Woelfling-les-Sarreguemines, Woustviller et Zetting[7].

Environnement[modifier | modifier le code]

Énergie[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du SRADDET du Grand Est, ATMO Grand Est tient à jour les statistiques énergétiques de tous les EPCI régionaux. Aussi pouvons-nous représenter l’énergie finale consommée sur le territoire[Note 1] annuellement par secteur, ou par source, pour l’année 2017. Cette énergie finale annuelle correspond à 39,4 MWh par habitant[Note 2].

Énergie finale par secteur en 2017[8]
- GWh par an[Note 3]
Industrie 1 054
Résidentiel 769
Tertiaire 249
Agriculture 22
Transport routier 486
Autres transports 5
Énergie finale par source en 2017[8]
- GWh par an
Électricité 637
Gaz naturel et produits pétroliers 1 389
Combustible solide 370
Bois-énergie 120
Autres EnR (PAC, solaire thermique…) 67
Réseaux de chaleur 3

La production d’énergie renouvelable (EnR) du territoire apparaît dans le tableau suivant, toujours pour l’année 2017 :

Énergie renouvelable en 2017[9]
- GWh par an
Éolien 31
Bois-énergie 60
Hydraulique 3
Pompe à chaleur (PAC)[Note 4] 31
Photovoltaïque 6
Solaire thermique 2
Biogaz 6

Ces statistiques sont illustrées sous forme de diagramme de Sankey[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'énergie grise n'est pas prise en compte.
  2. Cette énergie finale annuelle par habitant correspond à puissance moyenne de 4,5 kW par habitant. Remarquons que l'énergie finale annuelle par habitant dans le Grand Est s'élève à 33,2 MWh par habitant, ce qui correspond à une puissance moyenne de 3,8 kW par habitant.
  3. Remarquons que 1 000 GWh/a = 1 TWh/a
  4. Les valeurs correspondant aux lignes « PACs aérothermiques » et « Géothermie (chaleur) » sont additionnées. Les pompes à chaleur consomment de l'énergie électrique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d [PDF]« Extrait de journal sur les 40 ans de l'intercommunalité »,
  2. Historique sur le site de l'agglo
  3. « Les transports - Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences », Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Le sport, la culture et le tourisme - Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences », Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Equipements sportifs - Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences », Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Les voies vertes et parcours de loisirs - Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences », Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Présentation du réseau »
  8. a et b [PDF] Sarreguemines Plan Climat Air Énergie sur observatoire.atmo-grandest.eu; voir page 17.
  9. Ibid. p. 23
  10. Sarreguemines 2017. Sankey sur atmo-grandest.eu

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]