Havre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En langage maritime, un havre a deux sens :

  1. Une crique ou une baie donnant sur la mer et constituant un mouillage sûr pour les bateaux de passage quelles que soient les conditions de mer et de vent ;
  2. Un port côtier naturel plus ou moins refermé présentant par tout temps un abri sûr pour les bateaux amarrés[1] ; le sens métaphorique d'abri est plus fréquent aujourd'hui (un havre de paix).

Du temps de la marine à voile, les principaux havres ont donné naissance à des ports de commerce, comme Le Havre de Grâce ou New Haven.

La Côte des Havres sur le rivage ouest du Cotentin regroupe huit havres.

Au sens figuré, un havre est un refuge :

  • Un havre de paix est un endroit tranquille et calme.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot havre serait issu du moyen néerlandais haven qui signifie « port », d'après la plupart des dictionnaires étymologiques[2],[3].

Cependant, cette origine est contestée[4]. En effet les attestations précoces du mot dans un contexte normand ou anglo-normand ne militent pas en faveur de l'hypothèse néerlandaise, ainsi que la forme dialectale hable[4]. Il s'agit plutôt d’un emprunt à l'ancien scandinave hǫfn (génitif hafnar) ou hafn[4] ou vieux danois hafn (> danois, norvégien havn).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Certains de ces ports peuvent être à sec à marée basse.
  2. Grand Larousse encyclopédique, vol. V, 1962, p. 808 ; Le Petit Robert 1, édition 1989, p. 917.
  3. Havre sur le site du CNRTL (lire en ligne) [1]
  4. a b et c Elisabeth Ridel, Les Vikings et les mots : l'apport de l'ancien scandinave à la langue française, Errance, Paris, 2009, p. 227 - 228