Université Le Havre Normandie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Université Le Havre Normandie
Université Le Havre Normandie.png
Logo de l'Université Le Havre Normandie
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
1984
Type
Forme juridique
Président
Pedro LAGES DOS SANTOS
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
8 087 en 2019/2020
Enseignants
399
Enseignants-chercheurs
300
Budget
87 159 050€ en 2020
Localisation
Campus
Ville
Pays
France

L'université Le Havre Normandie est une université française située au Havre en région Normandie.

En 2014, l'université du Havre fonde, avec les autres universités et établissements d'enseignement supérieur de Normandie, la communauté d'universités et d'établissements (ComUE) Normandie Université. Cette communauté est composée de l’université de Caen Basse-Normandie, de l’université de Rouen, de deux écoles d’ingénieurs (ENSICAEN et l’INSA de Rouen) et de l’École nationale supérieure d’architecture de Normandie.

En 2019/2020, elle accueillait 8 097 étudiants répartis sur trois campus : en haute ville (Caucriauville), en centre-ville (site Lebon) et sur le campus maritime (docks Vauban).

Le président en poste de l'université Le Havre Normandie, Pedro Lages Dos Santos[1], a pris ses fonctions le , devenant le sixième président de l'université du Havre après Pascal Reghem, Camille Galap, Pierre-Bruno Ruffini, Jacques Lebas et Guy Fleury.

Historique[modifier | modifier le code]

Logo de l'Université du Havre jusqu'en 2014

Fondée officiellement le , l’université Le Havre Normandie a en réalité commencé ses activités en 1967 avec un département Génie électrique à Caucriauville.

Plusieurs départements seront créés par la suite, notamment celui, pluridisciplinaire, des affaires internationales en 1972. Ce dernier dépend alors administrativement de l'Université de Rouen, tout comme l'IUT et l'UER des sciences et techniques.

En , l'université du Havre est créée administrativement.

L’Institut supérieur d’études logistiques (ISEL) voit le jour en 1994, suivi de l’UFR lettres et sciences humaines en 1998. L’université Le Havre Normandie compte aujourd’hui 5 composantes.

Depuis le , l’université Le Havre Normandie est « autonome », c’est-à-dire qu’elle est passée aux responsabilités et compétences élargies (RCE) en matière de ressources humaines et de finances.

Composantes[modifier | modifier le code]

Unités de formation et de recherche[modifier | modifier le code]

  • UFR sciences et techniques
  • Faculté des affaires internationales
  • UFR lettres et sciences humaines

Instituts[modifier | modifier le code]

Bibliothèques[modifier | modifier le code]

La bibliothèque universitaire du Havre est un réseau de deux bibliothèques :

  • Bibliothèque centrale universitaire situé sur le site Lebon
  • Bibliothèque de l'IUT situé sur le campus de Caucriauville (IUT)

Elle ouvre au public en .

Bibliothèque centrale universitaire du Havre

Formation et recherche[modifier | modifier le code]

Enseignements[modifier | modifier le code]

L'offre de formation 2017-2022 a été accréditée par le ministère de l'Éducation nationale et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche. Plus de 120 diplômes nationaux sont accessibles. Ils s'appuient sur 12 laboratoires de recherches dont deux sont associés au CNRS et un à l'INERIS ainsi que des collaborations fortes avec les organisations publiques et privées. [2]

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Les réseaux et accords internationaux comprennent plusieurs réseaux qui concernent l'enseignement et la recherche. Parmi eux : le consortium GU8, l'Unitwin Complex Systems Digital Campus Unesco, le Erasmus +, ISEP, PEE, Accords bilatéraux, doubles diplômes.

Recherche[modifier | modifier le code]

Les laboratoires de recherche de recherche de l'université du Havre sont au nombre de douze:

- 6 laboratoires en sciences humaines et sociales :

  • Identités et différenciation des espaces de l'environnement et des sociétés (IDEES).
  • Centre de recherches sur les mutations du droit et les mutations sociales (CERMUD)
  • Groupe de recherche identités et cultures (GRIC)
  • Normandie innovation, marché, entreprise, consommation (NIMEC)
  • Equipe d'économie – Le Havre Normandie (EDEHN)
  • Laboratoire d'études en droits fondamentaux, des échanges Internationaux et de la mer (LexFeim) (anciennement Groupe de recherche en droit fondamental international et comparé (GREDFIC)).

- 6 laboratoires en sciences et techniques :

  • Laboratoire de mathématiques appliquées du Havre (LMAH)
  • Unité de recherche en chimie organique et macromoléculaire (URCOM)
  • Groupe de recherche en électrotechnique et automatique du Havre (GREAH)
  • Laboratoire ondes et milieux complexes (LOMC) : unité mixte de recherche du CNRS[2]
  • Laboratoire d'informatique, traitement de l'information et systèmes (LITIS)
  • Stress environnementaux et biosurveillance des milieux aquatiques (SEBIO).

Un pôle de recherches en sciences humaines (PRSH) a été fondé en 2011 pour favoriser la dynamique interdiscplinaire entre les laboratoires en sciences humaines et sociales de l'université du Havre.

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la population universitaire

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
7 111[3]6 822[4]6 624[5]6 421[6]6 557[7]6 560[8]6 370[9]6 188[10]
2008 2009 2010 2011 2012 2014 2020 -
6 485[11]6 957[12]6 914[13]6 895[14]7 050[15]7 500[16]8 097-

Image et communication[modifier | modifier le code]

L'université Le Havre Normandie est une université pluridisciplinaire à taille humaine située dans une ville inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’université Le Havre Normandie présente son équipe présidentielle - UNIVERSITÉ LE HAVRE NORMANDIE », sur www.univ-lehavre.fr (consulté le )
  2. Doris Le Mat-Thieulen, « Un labo de l'université distingué », dans Le Havre Infos, 7-13 mars 2012, p.17
  3. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2001, Imprimerie nationale, p. 161, (ISBN 2-11-092136-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  4. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2002, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-092152-8), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  5. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2003, Imprimerie nationale, p. 155, (ISBN 2-11-093455-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  6. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2004, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-094345-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  7. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2005, Imprimerie nationale, p. 175, (ISBN 2-11-095390 X), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  8. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2006, Imprimerie nationale, p. 179, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  9. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2007, Imprimerie nationale, p. 181, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  10. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2008, Imprimerie nationale, p. 173, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  11. Daniel Vitry, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2009, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097805-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  12. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2010, Imprimerie moderne de l’Est, p. 173, (ISBN 978-2-11-097819-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 17 septembre 2010
  13. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2011, Imprimerie moderne de l’Est, p. 175, (ISBN 978-2-11-097810-3), consulté sur www.education.gouv.fr le 2 septembre 2011
  14. Michel Quéré, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2012, Imprimerie moderne de l’Est, p. 177, (ISBN 978-2-11-099368-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 30 août 2012
  15. 2013
  16. [1] 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]