Électrotechnique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L’électrotechnique se rapporte « aux applications pratiques de l'électricité, à la science étudiant ces applications[1] ». Elle concerne par exemple la production, le transport, la distribution, le traitement, la transformation, la gestion et l’utilisation de l’énergie électrique. Parfois appelée « génie électrique », elle remonte à l'invention d'un électromètre, en 1600, par William Gilbert, permettant de déterminer la présence des charges électriques et à l'invention d'un générateur électrostatique, en 1672, par Otto von Guericke, permettant de séparer des charges électriques avec une machine.

Antennes de réception de la télévision.
Électronique du variateur de vitesse ci-dessus.
Ligne électrique près d'une voie ferrée en Pologne.

Production et consommation de l’énergie électrique[modifier | modifier le code]

Moteur asynchrone 8 kW.

L’électricité peut être employée pour transporter l’énergie d’un point à un autre, elle sert de vecteur énergétique. Il y a d’abord une énergie primaire, entre autres : énergie potentielle de pesanteur (centrale hydroélectrique), nucléaire, thermique(fuel, charbon, biogaz, géothermie...) ou éolien qui peut être transformée en énergie mécanique puis en énergie électrique à l'aide d'un générateur électrique(qui est le fonctionnement inverse d'un moteur). Cette transformation se fait généralement dans une centrale électrique, cependant certains particuliers avec des installations adéquates peuvent produire à petite échelle leur énergie électrique et parfois en vendre à leur fournisseur. Les panneaux photovoltaïques constituent un cas particulier vis à vis des énergies ci-dessus étant donné qu'ils transforment l'énergie solaire en énergie électrique directement par effet photoélectrique, et ce, sans passer par une énergie mécanique. Néanmoins, l'énergie produite par les panneaux solaires nécessite un traitement grâce à de l'électronique de puissance afin d'être utilisée dans le réseau de distribution électrique.

Transport de l’énergie électrique[modifier | modifier le code]

Sur des longues distances, pour le transport de l'énergie électrique, il faut prendre en considération l'effet d'onde, la résistance et la réactance des câbles électriques qui entraîne des pertes suivant la fréquence, la tension ou l’intensité du courant. Les pertes dues à la résistance de la ligne sont appelées « pertes par effet Joule ». Elles dépendent de la section du fil ou du câble, ainsi que de l'intensité du courant transporté. Il faut alors trouver la forme optimale du signal pour transporter l’électricité. On choisit généralement un courant alternatif à très haute tension en triphasé. Le choix d'une tension élevée permet d'abaisser l'intensité du courant et donc de réduire les pertes par effet Joule générées dans le câble durant le transport et ne servant qu'à échauffer l’atmosphère. Il faut aussi prendre en compte la proximité entre conducteurs ou avec la terre, qui génère des capacités parasites générant des pertes par interférences.

Traitement de l’énergie électrique[modifier | modifier le code]

Le traitement de l'énergie électrique véhiculée peut se faire à des fins de gestion marchande et de sécurité : il s'agit de l'appareillage électrique, ou de la conversion d'énergie : machine électrique, transformateur électrique, électronique de puissance, en sont les principaux constituants.

Histoire de l’électrotechnique[modifier | modifier le code]

Avant le XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

XVIIe et XVIIIe siècles[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Métiers[modifier | modifier le code]

En électrotechnique, les étudiants peuvent se spécialiser et devenir experts dans divers grands domaines classiques, tels que la technologie de l'énergie, l'électronique et microélectronique, la technologie d'automatisation ou les télécommunications.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Électrotechnique de Théodore Wildi et Gilbert Sibille - 4e édition - éd. DEBOECK - 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « électrotechnique » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le 25 septembre 2014).
  2. Voir Effet Edison.
  3. (en) E.L. Owen, « History [origin of the inverter] », IEEE Industry Applications Magazine, vol. 2, no 1,‎ , p. 64-66 (DOI 10.1109/2943.476602).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Électrotechnique.

Articles connexes[modifier | modifier le code]