Institut national polytechnique de Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École polytechnique.
Institut national polytechnique de Lorraine
Image illustrative de l'article Institut national polytechnique de Lorraine
Informations
Fondation 1969
2012 (statut actuel)
Type Collégium de l’université de Lorraine
Localisation
Coordonnées 48° 39′ 08″ N 6° 08′ 53″ E / 48.6522619, 6.1480093 ()48° 39′ 08″ Nord 6° 08′ 53″ Est / 48.6522619, 6.1480093 ()  
Ville Nancy
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Direction
Président Yves Granjon
Divers
Site web www.lorraine-inp.fr/

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Institut national polytechnique de Lorraine

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Institut national polytechnique de Lorraine

L’institut national polytechnique de Lorraine (Lorraine INP) est un collégium de l’université de Lorraine[1], dédié aux formations d’ingénieurs.

Historique[modifier | modifier le code]

À la suite de la Loi Faure sur la nouvelle organisation des universités en France, trois instituts nationaux polytechniques sont créés : Grenoble, Lorraine et Toulouse[2],[3]. Lors de sa création, le siège était situé à la Porte de la Craffe à Nancy[3]. Les écoles fondatrices de l’INPL (ENSAIA, ENSEM, ENSG, ENSIC, ENSMN) ont toutes été créées à la fin du XIXe siècle ou au début du XXe siècle. Ces instituts évoluent statutairement en 1986 à la suite de la Loi Savary, et deviennent des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) assimilés à des universités[4],[5].

Au 1er janvier 2012, les universités Nancy-I, Nancy-II, Metz et l’INPL fusionnent pour créer ainsi un grand établissement : l’université de Lorraine[6]. Au sein de cette université à statut particulier, il existe 53 composantes rassemblés en huit collégiums, dont Lorraine INP.

Présidents et Directeurs[modifier | modifier le code]

Période Identité Spécialité
1971-1976 Georges Champier Métallurgie
1976-1981 Claude Pair Informatique
1981-1986 Michel Lucius Mathématiques, Mécanique générale
1986-1992 Michel Gantois Métallurgie
1992-1996 Michel Lucius Mécanique, Mathématiques
1997-2001 Joël Hardy Agronomie, chimie organique
2007-2011 François Laurent Agronomie
depuis 2012 Yves Granjon Automatique, traitement du signal

Formation[modifier | modifier le code]

Lorraine INP est constitué de dix écoles d'ingénieurs internes[7] :

Les trois dernières sont des anciennes composantes de l’université Nancy-I.

En plus de ces 10 écoles d'ingénieurs, Lorraine INP est également dotée d'un cycle préparatoire polytechnique (CPP = la prépa des INP)

Enfin, l’école nationale supérieure d'architecture de Nancy (ENSA-Nancy) et l’Institut supérieur d'ingénierie de la conception (Saint-Dié des Vosges) (GIP-InSIC) sont rattachés à Lorraine INP.

Recherche[modifier | modifier le code]

Lorraine INP regroupe 20 laboratoires sur 5 pôles. Ces laboratoires sont parfois des UMR associés au CNRS, à l'INRA, à l'INRIA et à des universités.

  • Pôle Agronomie, Agro-Alimentaire, Biotechnologies
    • Laboratoire Agronomie et Environnement (LAE)
    • Laboratoire d'ingénierie de Biomolécules (LIBio), issu de la fusion du Laboratoire Biocatalyse - Bioprocédés (LBB) et du Laboratoire de Science et Génie Alimentaires (LSGA)
    • Lipides et neurodégénérescence dans la maladie d'Alzheimer (LIPIDOMIX)
    • Unité de Recherche Animal et Fonctionnalités des Produits Animaux (UR AFPA)
    • Domaine expérimental de la Bouzule - Lorraine INP (ENSAIA)
  • Pôle Géosciences
    • Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG)
    • Laboratoire de Géologie et de Gestion des Ressources Minérales et Énergétiques (G2R)
    • Laboratoire Environnement Géomécanique et Ouvrages (LAEGO)
    • Laboratoire Environnement et Minéralurgie (LEM)
    • Laboratoire Sols et Environnement (LSE)
  • Pôle Mécanique Énergie Génie des Procédés Chimie Innovation
    • Laboratoire de Réactions et Génie des Procédés (LRGP), issu de la fusion des : Laboratoire des Sciences du Génie Chimique (LSGC), Laboratoire de Thermodynamique des Milieux Polyphasés (LTMP), Département de Chimie Physique des Réactions (DCPR) et Centre de Génie Chimique des Milieux Rhéologiquement Complexes (GEMICO)
    • Équipe de Recherche sur les Processus Innovatifs (ERPI)
    • Laboratoire de Chimie Physique Macromoléculaire (LCPM)
    • Laboratoire d'Énergétique et de Mécanique Théorique et Appliquée (LEMTA)
  • Pôle Matériaux - Métallurgie
    • Institut Jean Lamour, issu de la fusion des : Laboratoire de Science et Génie des Matériaux et de Métallurgie (LSG2M), Laboratoire de Physique des Matériaux (LPM) et Laboratoire de Science et Génie des Surfaces (LSGS), ainsi que Laboratoire de chimie du solide minéral (LCSM) et Laboratoire de physique des milieux ionisés et applications (LPMIA)
    • Laboratoire de Physique et Mécanique des Matériaux (LPMM)

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la population universitaire

1987 1988 1989 1990 1991 2011 - -
2 270[8] 2 321[8] 2 495[8] 2 513[8] 2 744[8] 5 261[8] - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]