Auzeville-Tolosane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Haute-Garonne
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Haute-Garonne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Auzeville-Tolosane
L'église Saint-Séverin.
L'église Saint-Séverin.
Blason de Auzeville-Tolosane
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Arrondissement Toulouse
Canton Castanet-Tolosan
Intercommunalité Sicoval
Maire
Mandat
François-Régis Valette
2014-2020
Code postal 31320
Code commune 31035
Démographie
Gentilé Auzevillois(es)
Population
municipale
3 564 hab. (2013)
Densité 535 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 31′ 42″ Nord 1° 28′ 56″ Est / 43.5283333333, 1.48222222222
Altitude Min. 142 m – Max. 272 m
Superficie 6,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Auzeville-Tolosane

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Auzeville-Tolosane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Auzeville-Tolosane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Auzeville-Tolosane
Liens
Site web Site officiel

Auzeville-Tolosane est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Elle fait partie de la communauté d'agglomération du Sicoval.

Ses habitants sont appelés les Auzevillois(es).

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune de l'aire urbaine de Toulouse est située dans son unité urbaine, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Toulouse, à cheval sur les coteaux de Pech-David, le canal du Midi et la vallée de l'Hers.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Auzeville-Tolosane
Ramonville-Saint-Agne
Pechbusque
Ramonville-Saint-Agne Toulouse
Pechbusque Auzeville-Tolosane Labège
Mervilla Castanet-Tolosan Labège
Castanet-Tolosan

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le canal du Midi, l'Hers et le Ruisseau de Bonneval.

Transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : routes de la Haute-Garonne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Auzeville-Tolosane

Son blasonnement est : Porte d'azur au soleil d'or accompagné en pointe de trois losanges du même[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la troisième circonscription de la Haute-Garonne du Sicoval et du canton de Castanet-Tolosan.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1975 1988 Henri Bellocq    
1988 mars 1989 Jacques Laroche    
mars 1989 en cours François-Régis Valette PS Retraité, président du Sicoval de 2008 à 2014

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 3 564 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
352 374 346 327 335 358 340 361 357
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
378 346 339 343 321 298 278 293 259
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
260 256 255 246 266 281 293 304 337
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
456 491 1 073 1 808 2 000 2 202 2 865 3 564 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Auzeville fait partie de l'académie de Toulouse.

Auzeville compte deux groupes scolaires : l'école publique René-Goscinny (maternelle et élémentaire) ainsi qu'une nouvelle école publique Aimé-Césaire (maternelle et élémentaire également) qui a ouvert ses portes en septembre 2009 dans le quartier du Pont de Bois.

Dans le cadre de l'Agrobiopole Auzeville-Tolosane, l'enseignement secondaire et supérieur est spécialisé dans les domaines de l'agriculture et de l'agronomie :

La formation à la recherche et par la recherche est assurée au sein d'unités propres de recherche et d'unités mixtes de recherche avec les laboratoires des universités toulousaines.

Culture[modifier | modifier le code]

Le foyer rural René-Lavergne est l'association sportive et culturelle la plus importante du village. Elle regroupe 25 activités.

Sports[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre du Sicoval[4].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Auzeville possède trois châteaux, ayant tous une histoire palpitante. L'école d'Auzeville vaut le détour également, tant elle est ancrée dans la mémoire de chaque Auzevillois passé sur ses bancs ou y ayant traîné de nombreux après-midis. N'oublions pas de mentionner les coteaux auzevillois, qui offrent un panorama sur la plaine du Lauragais.

Canal du Midi et le Pont-canal de Madron

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]