Chapelle Saint-Phal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chapelle Saint-Phal
Image illustrative de l’article Chapelle Saint-Phal
Présentation
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Rattachement Archidiocèse de Dijon
Début de la construction XVe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1965, peinture murale)
 Inscrit MH (1990, chapelle)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Commune Vanvey
Coordonnées 47° 50′ 06″ nord, 4° 42′ 34″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Saint-Phal

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Chapelle Saint-Phal

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

(Voir situation sur carte : Côte-d'Or)
Chapelle Saint-Phal

La chapelle Saint-Phal est un édifice religieux catholique de style roman situé à Vanvey dans le département de la Côte-d'Or, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'édifice est situé dans le département français de la Côte-d'Or sur la commune de Vanvey.

Architecture[modifier | modifier le code]

D'une église du XVIe siècle à plan classique orientée est-ouest, commune aux agglomérations de Villiers-le-Duc et de Vanvey, il ne subsiste que le sanctuaire à cinq pans éclairé de trois verrières et la travée du chœur auxquels un porche a été ajouté au XIXe siècle.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Mobilier, ornementation[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Un premier édifice religieux apparaît au VIIIe siècle sur un oppidum proto-historique où une nécropole mérovingienne est identifiée sans cesser d'être utilisée comme cimetière jusqu'à nos jours. Une première chapelle est signalée en 1124. L'édifice actuel qui est à l'origine une église paroissiale commune à Vanvey et Villiers-le-Duc est construit entre le XVe siècle et la première moitié XVIe siècle.

Au cours du XVIIIe siècle ces paroisses édifient chacune en leur centre leur propre église, chacune inscrite depuis à l'inventaire des monuments historiques. L'église Saint-Phal est alors progressivement abandonnée et l'édifice menace ruine au début du XIXe siècle : le transept et la nef doivent être détruits.

En 1885, la découverte de la peinture de l'Annonciation sous le badigeon sauve le bâtiment qui est mis hors-eau. La réfection de la toiture est terminée en 1903. La peinture murale est classée monument historique en 1965 et l'édifice est inscrit en 1990[1]. À la suite de ce nouveau classement, une réfection totale est entreprise au début du XXIe siècle à l'initiative de l'Association des amis de la chapelle Saint-Phal[2].

Références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]