Liste de couvre-chefs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

Cette page propose une liste de couvre-chefs par ordre alphabétique.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

B[modifier | modifier le code]

  • Bachi : Appellation argotique du bonnet du marin français. Il comporte une coiffe blanche trouée au centre pour laisser passer l’agrafe du pompon rouge (appelé aussi "houpette").
  • Bachlyk : sorte d’écharpe en filet de laine, formant un capuchon pour la tête, avec des bouts pendants munis de longues houppes.
  • Bada (couvre-chef) : couvre-chef béruréen.
  • Bagnolette : sorte de coiffe de femme.
  • Baigneuse : sorte de bonnet de femme à petits plis.
  • Bakoua : chapeau traditionnel martiniquais.
  • Ballon : grande coiffe saintongeaise.
  • Bandeau : bande d’étoffe qui ceint la tête ou le front.
  • Barbichet : coiffe limousine
  • Barbute : casque médiéval
  • Bardou-paisan : coiffe de la région de Châteauneuf-du-Faou.
  • Barretina : chapeau typique et traditionnel des catalans, en laine avec une forme de bonnet allongé, habituellement de couleur rouge, ou parfois aubergine (barretina musca), et souvent avec une frange noire à la base.
  • Barrette : chapeau carré ecclésiastique.
  • Barrette "Kurhessen-Waldeck" évangélique allemande.
  • Barrette de mineur : casque de cuir bouilli des mineurs de charbon (nord de la France).
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

C[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Casquette : couvre-chef en tissu, cuir ou matière synthétique, pourvu d’une visière, parfois ouverte. Souvent utilisé par les sportifs. Légère et pratique.
    • Casquette de baseball
    • Casquette du père Bugeaud : visible au musée des armées, la visière se prolonge symétriquement sur l’arrière du calot. Elle est à l’origine d’une célèbre marche des zouaves : as-tu vu la casquette, la casquette ; as-tu vu la casquette, la casquette au père Bugeaud ?
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Chapel : ancienne forme du mot chapeau.
  • Chaperon : désigne plusieurs sortes de coiffures à bourrelet.
  • Chapka : bonnet de fourrure, avec oreillettes rabattables pour conditions hivernales. Vient du russe Chapka qui signifie bonnet, toque. Diminutif : chapotchka ; le Petit chaperon rouge s’appelle Красная Шапочка (Latn, Petite chapka rouge).
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Chapska : nom masculin. Coiffe militaire du premier empire, empruntée aux Polonais, portée par les lanciers. On écrit aussi shapska, schapska.
  • Charlotte : sorte de bonnet populaire dans les classes modestes du XVIIIe au XIXe siècle, considéré comme le précurseur de la capote. De nos jours, c’est aussi le nom du bonnet jetable à élastique utilisé pour tenir les cheveux en agro-alimentaire ou en chirurgie.
  • Chèche : sorte de turban.
  • Chéchia : bonnet souple réalisée en laine tricotée puis feutrée, généralement de couleur rouge, elle est principalement fabriquée en Tunisie. Elle peut être agrémentée d’un gland de soie.
  • Chrémeau : sorte de petit bonnet de toile fine, qu'on met sur la tête de l'enfant, après l'onction du saint chrême.
  • Cimier
  • Clémentine : bonnet en soie noire.
  • Cloche
  • Clop : chapeau traditionnel roumain, il en existe plusieurs formes, selon les régions.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
    • Coiffes provençales :
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
    • Coiffe saintongeaise : le Ballon.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Coiffures asiatiques :
    • Coiffure annamite tonkinoise Non Quai Thao (nord Vietnam).
    • Coiffure Qing Miao ou Hmong, (Chine).
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

D[modifier | modifier le code]

  • Deerstalker : littéralement un chapeau britannique pour "traqueur de cerfs" présentant une certaine tendance mimétique avec la forêt automnale et un confort approprié pour ce genre de situations. Sherlock Holmes, l’a rendu célèbre, c’est pour cela que l’on désignera ce modèle plus communément du nom du célèbre détective.
  • Dopa : bonnet traditionnel brodé de fils d'argent des Ouïgours[1]
  • Doulos : mot d’argot qui désigne un chapeau élégant mais aussi, dans le « milieu », la personne qui « porte le chapeau » ; C’est-à-dire quelqu’un d’infréquentable.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

E[modifier | modifier le code]

  • Escoffion : sorte de coussin, couvert d’une résille enrichie de passementerie, de perles, de grains d’or ou de verre, que les femmes portaient sur leur coiffe au Moyen Âge.
  • Entonnoir : chapeau de fou.

F[modifier | modifier le code]

  • Faluche : coiffe traditionnelle des étudiants de France.
  • Fascinator : un chapeau fait de plumes, laine et autres, surtout au Royaume-Uni
  • Fedora : nom anglais du chapeau de feutre mou appelé communément borsalino.
  • Feluca : coiffe traditionnelle des étudiants italiens membres de la Goliardia.
  • Feutre : tous chapeaux en feutre d’homme ou de dame.
  • Fez : coiffe tronconique et rigide.
  • Fichu : un grand mouchoir aux bords de dentelle, qui se porte posé sur la tête de façon à ce que les coins tombent librement, coiffure en vogue entre 1600 et 1650.
  • Fontange : coiffure féminine consistant en une forme en fil de fer assez élevée composée de plusieurs degrés garnis de mousseline, de rubans, de fleurs et de plumes. Ce bonnet et sa dénomination doivent leur origine à la duchesse de Fontanges qui, sa coiffure ayant été défaite dans une partie de chasse (vers l’année 1680) la remonta avec des rubans dont les nœuds lui retombaient sur le front. Cette mode se maintint jusque vers 1720.
  • Foulard
  • Frileuse
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

G[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

H[modifier | modifier le code]

  • Haguma : couvre-chef composé de poils d’ours porté par les soldats des troupes impériales japonaises pendant la guerre de Boshin (1867-68).
  • Hardee hat : chapeau règlementaire des hommes enrôlés dans les armées de l’Union au cours de la guerre civile américaine.
  • Haut-de-forme : très apprécié par le passé, il donne encore un aspect très formel à certaines cérémonies, tout en insistant visuellement, avec une argumentation de taille sur la partie la plus visible du corps humain.

il existe une grande variété de modèles :

  1. tuyau de poêle
  2. tube
  3. cronstadt
  4. chapeau américain
  5. chapeau à la Basile
  6. tube à la Louis XI
  7. chapeau à la prussienne
  8. tube demi-hauteur
  9. chapeau mécanique
  10. gibus
  11. tromblon
  12. chapeau demi-poil
  13. chapeau ballon
  14. chapeau abri
  15. bolivar
  16. chapeau Delington
  17. chapeau de soie
  18. huit-reflets
  • Hardee hat : chapeau militaire nordiste américain de la Guerre de Sécession.
  • Heaume : casque médiéval.
  • Hennin ou chapeau de fée : coiffure féminine conique en forme de pain de sucre qui fit son apparition en France vers 1420 et se répandit ensuite en Italie et en Allemagne et aux Pays-Bas. Il consistait en une étoffe légère recouvrant une forme en carton ou en fil métallique, agrémentée d’un long voile, qui, partant du sommet du cône, retombait généralement sur l’avant-bras gauche. Le hennin ne tarda pas à atteindre des proportions tellement extravagantes qu’il devint l’objet d’ordonnances restrictives spéciales. C’est seulement dans la seconde moitié du XVe siècle que cette mode disparut.
    • Hennin conique :
    • Hennin tronqué :
    • Double hennin :
  • Huve : ornement de tête pour les dames, vers la seconde moitié du XIVe siècle, constitué d’une cornette élégante que les femmes de moyenne condition portaient en ville. La huve précéda les cornes, les escoffions, les hennins et persista même après ces étranges coiffures.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

I[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

J[modifier | modifier le code]

K[modifier | modifier le code]

  • Kabell : bonnet d’enfant breton.
  • Kalansowa (ou Kalansoah, Qalansuwah, Kalansawa) : coiffe portée dans l’église copte orthodoxe par les évêques et les prêtres moines.
  • Khâlot : coiffe traditionnelle des étudiants de classes préparatoires.
  • Khat : coiffe portée par les membres de la noblesse de l’Égypte antique.
  • Keffieh (ou Keffié, de l’arabe : كوفية (kūfīyä)) est la coiffe traditionnelle des paysans et des Bédouins palestiniens.
  • Men () : masque de protection pour la pratique du Kendo
  • Képi : chapeau militaire composé d’un calot et d’une visière. Ancien nom : bonnet de police à visière.
  • Kerfeunten : ancienne coiffe de tous les jours du pays Borledenn (Bretagne).
  • Kippa : calotte légèrement bombée portée par les hommes juifs.
  • Klaft : couvre-chef dans l'ancienne Égypte.
  • Kofia : bonnet comorien destiné aux hommes et brodé à la main par les femmes.
  • Kokochnik : coiffure traditionnelle féminine, ancienne coiffe de mariage des femmes russe.
  • Kolpik : chapeau juif.
  • Kufi : chapeau porté principalement en Afrique de l'Ouest.
  • Kumma : coiffe masculine traditionnelle au sultanat d’Oman
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

L[modifier | modifier le code]

  • Lampion ou chapeau lampion : tricorne à petit bord.
  • Laong kinibang : grand chapeau conique en bambou et tissu recouvert d’un patchwork d’étoffes et orné d’un voile rouge vif, porté par les femmes T’bolis.
  • Layotte : coiffe de travail des vigneronnes de Bourgogne.

M[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

N[modifier | modifier le code]

  • Némès : coiffe la plus emblématique des pharaons.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

P[modifier | modifier le code]

  • Panama : principalement confectionnés à partir de fibres decoupées dans les feuilles de lataniers, certains de ces chapeaux sont de véritables merveilles de l’ingéniosité manuelle, et leur provenance est équatorienne. Le nom de Panama, vient du creusement du canal, lorsque les cadres occidentaux finirent par comprendre que les indiens qui creusaient sous leurs pieds, supportaient beaucoup mieux les ardeurs du soleil grâce à leurs chapeaux tressés. La variété la plus fine est le superfino montécristi, il faut plus de trois mois à l’artisan tresseur pour faire un chapeau.
  • Pantine : coiffe de la Vienne, du XIXe siècle, des comtés de Mirebeau et Neuville-de-Poitou.
  • Pan Zva : chapeau à oreilles longues porté dans le bouddhisme tibétain.
  • Pakol ou pakoul : chapeau afghan en laine, en forme de galette, rendu célèbre par le commandant Massoud.
  • Parure funéraire masculine et féminine Liao, Chine (907–1125).
  • passe montagne : voir cagoule.
  • Peci : indonésien ou malais.
  • Penn Sardin : coiffe de femmes, région de Douarnenez, Concarneau et Crozon. Penn sardin signifie tête de sardine.
  • Penne : une des coiffes traditionnelles des étudiants belges de l'enseignement non catholique (voir aussi Calotte).
  • Perak (coiffe) : coiffe traditionnelle des femmes zancharies (nord de l'Inde) composé de turquoise.
  • Perruque : une coiffure de faux cheveux
  • Pétase : le pétase (en grec ancien πέτασος / pétasos) est un chapeau rond à bord large et plat. Les Grecs le pensaient d’origine thessalienne.
  • Pileus (appelé pilos par les grecs, πῖλος) : est un bonnet en feutre qui dans la Rome antique coiffait les esclaves romains affranchis pour affirmer leur liberté. Il ressemble au bonnet phrygien.
  • Pileus cornutus (calotte à cornes en latin) ou chapeau juif ou coiffe juive, Judenhut en allemand, chapeau pointu en forme de cône, blanc ou jaune, porté par les juifs dans l’Europe médiévale et parfois dans le monde islamique.
  • Pnom
  • Postillon chapeau d’uniforme féminin de la police française[2].
  • Pôt en tête : un casque léger utilisé jusqu’au XIXe siècle
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Q[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

R[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

S[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

T[modifier | modifier le code]

  • Taconnet : coiffure militaire. Du nom de l’industriel qui fournissait ces coiffures. Casquette, à visière carrée, rendue rigide par une coiffe en carton. Très proche du shako, nom du képi d’un uniforme français actuel.
  • Tahitien
  • Talpack : coiffure militaire. Bonnet d’astrakan, de forme tronconique, des chasseurs à cheval du Second Empire.
  • Tam Quam Mao : coiffure du Viêt Nam porté dans le Caodaïsme par les cardinaux de la section bleue.
  • Tapabor : coiffure analogue au suroît
  • Tarbouche : coiffe turque ou grecque.
  • Tarte : nom familier donné en France au béret noir à larges bords des Chasseurs alpins et troupes alpines.
  • Tembel (en) : version plus petite du bob utilisée en Israël
  • Tiare : une sorte de couronne
  • Tiare papale : nom de la couronne du pape
  • Tignon ou tiyon : coiffe ou un foulard noué sur la tête en forme de turban par les femmes créoles de Louisiane pendant la période coloniale et qui perdure parfois jusque nos jours.
  • Tobis : sorte de fez musulman, porté en Asie du Sud et du Sud-Est.
  • Topi : petit chapeau national népalais en forme de cône tronqué porté par les hommes. Il représente symboliquement le Mont Kailash, par lequel passe l’axe de l’univers
  • Toquat (ou tocat) : coiffe féminine ancienne de la région troyenne, portée les dimanches et les jours de fêtes.
  • Toque : chapeau cylindrique en principe sans bords dont le modèle le plus connu est la toque de cuisinier. On produit également de nombreuses toques de fourrure, de peau ou toutes autres matières chaudes, pour les hivers glaciaux.
    Premier nom donné au chapeau de la tenue féminine de l’uniforme de la police (bord relevé sur l’arrière, calotte tronc-conique), il est remplacé actuellement par le postillon.
  • Tortil :
  • Tricorne : chapeau du XVIIIe siècle à bords repliés sur la calotte en trois cornes.
  • Trilby : borsalino anglais à bord plus court, incliné vers le bas (cassé vers le bas) à l'avant et légèrement relevé à l'arrière. Le trilby a également une couronne légèrement plus courte sur la conception qu'un fedora typique.
  • Tuque : bonnet de laine porté en hiver.
  • Turban : couvre-chef, d’origine asiatique, consistant d’une longue écharpe enroulée autour du sommet de la tête ou d’un chapeau.
  • Tutulus : coiffure étrusque.
  • Tyrolien : chapeau masculin des costumes traditionnels du Tyrol.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

U[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

V[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Géo.fr.
  2. Catalogue d’uniforme.