Chapeau chinois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chapeau chinois (homonymie).
Paysan cambodgien cultivant le riz, protégé du soleil par un chapeau chinois

Un chapeau « chinois » est un large chapeau plus ou moins conique tissé à partir de plantes séchées et utilisé par les paysans en Extrême-Orient et en Asie du Sud-Est pour se protéger du soleil et de la pluie pendant les travaux des champs.

On l'appelle probablement chapeau chinois parce qu'il a été vu pour la première fois par les occidentaux en Chine, mais cela ne signifie pas nécessairement qu'il en soit originaire.

Il a différents noms, et diffère légèrement dans les matériaux et les formes selon les pays :

  • En Chine, il est appelé (笠), dǒulì (斗笠, terme dédié à ce chapeau), lìmào (笠帽, chapeau lì) ou zhúlì(竹笠, chapeau de bambou) ou parfois tout simplement cǎomào (草帽, chapeau de paille). Il peut y être en feuilles de bambou ou en paille ;
  • En Corée il est nommé satgat (삿갓) et est surtout porté par les moines bouddhistes ;
  • Au Japon, il est appelé sugegasa (菅笠, chapeau chinois d'herbe). Une variante, le sandogasa (三度笠, littéralement parapluie/ombrelle/chapeau chinois trois fois), est un chapeau plat, légèrement courbé aux bords, comme une assiette creuse. Il est constitué de laîche. Il tire son nom des sando hikyaku (三度飛躍, coursiers trois fois) des coursiers qui trois fois par mois faisaient le chemin entre Edo (aujourd'hui Tokyo), Ôsaka et Kyoto ;
  • Au Vietnam, il est généralement fait à partir de feuilles de latanier et est nommé nón ou Nón lá (chapeau de feuille).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Différentes variantes japonaises du chapeau chinois

Voir aussi[modifier | modifier le code]