Plomelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plomelin
Église de Plomelin
Église de Plomelin
Blason de Plomelin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Quimper
Canton Quimper-3
Intercommunalité Quimper Communauté
Maire
Mandat
Jean-Paul Le Dantec
2014-2020
Code postal 29700
Code commune 29170
Démographie
Gentilé Plomelinois
Population
municipale
4 129 hab. (2011)
Densité 158 hab./km2
Population
aire urbaine
86 162 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 56′ N 4° 09′ O / 47.93, -4.15 ()47° 56′ Nord 4° 09′ Ouest / 47.93, -4.15 ()  
Superficie 26,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Plomelin

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Plomelin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plomelin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plomelin
Liens
Site web Site de la commune

Plomelin [plɔmlɛ̃] est une commune française du département du Finistère, faisant partie de la région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rivière de l'Odet

La commune est située à 10 kilomètres environ de Quimper et de Pont-l'Abbé. Son territoire longe l'Odet vers le sud. Depuis les années 70, elle s'est profondément transformée sous l'effet d'une forte progression de sa population.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La cale de Rosulien est une cale bâtie en 1883 ; elle a été habitée par les Français lors de la Seconde Guerre mondiale (1933-1945). Elle a été restaurée en 1997. Rosulien est le site touristique le plus visité de la commune.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Plomelin possède plus de 40 km de sentiers piétonniers. L’étendue de la commune permet aux promeneurs de découvrir un patrimoine naturel très varié : rives de l’Odet que l’on atteint par de petits sentiers aménagés en sous-bois, faune et flore des bois communaux, paysages de bocages dans la campagne. Les amateurs peuvent effectuer tout un circuit sur plusieurs kilomètres sans emprunter les voies communales. Près de l'anse de Combrit, une construction en bois permet quotidiennement d'observer les oiseaux en quête de nourriture, .

Économie[modifier | modifier le code]

Plomelin est devenue une cité-dortoir de l'agglomération quimpéroise. elle dispose cependant de quelques entreprises, dont :

  • La distillerie des Menhirs, qui transforme le blé noir et les pommes à cidre en une large gamme d’eaux de vie et de whiskies de grande qualité. Dès 1986, la famille Le Lay oriente sa production vers la création d’un whisky très original à base de blé noir et non de malt d’orge, vendu sous la marque Eddu. La distillerie propose des visites organisées, à l’issue desquelles une dégustation est proposée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1792 Yves Le Brusque   Cultivateur
1792 1795 Alain Daniel   Cultivateur
1795 1798 François Guitot   Cultivateur
1798 1799 Yves Le Brusque   Cultivateur
1799 1800 Alain Daniel   Cultivateur
1800 1802 Jean-François Le Déan   Receveur des fouages
1802 1806 Yves Le Cloarec   Cultivateur
1806 1830 Félix de Marhallac'h   Châtelain
1830 1841 Pierre Daniel   Cultivateur
1841 1850 Yves Le Cloarec   Cultivateur
1850 1859 Jérôme Le Brusque   Cultivateur
1859 1876 René-Jean Daniel   Cultivateur
1876 1882 Edouard-Olivier de Rodellec du Porzic   Châtelain
1882 1887 Etienne Roussin   Ingénieur
1887 1888 René-Jean Daniel   Cultivateur
1888 1912 Etienne Roussin   Ingénieur
1912 1925 Charles de Carné-Marcein   Châtelain
1925 1945 Jacques Prigent de Kerallain   Propriétaire
avril 1945 1965 Pierre Larhant   Cultivateur
mars 1965 1995 Robert Omnes Sans étiquette Professeur
mars 1995 2008 Yves Rohou Divers droite Ingénieur
mars 2008 Avril 2014 Franck Pichon Sans étiquette Professeur

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 047 1 096 1 038 1 126 1 234 1 272 1 233 1 310 1 316
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 341 1 401 1 500 1 501 1 523 1 696 1 779 1 934 1 913
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 008 2 079 2 024 1 938 1 816 1 643 1 520 1 502 1 380
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 278 1 321 2 052 3 041 3 870 3 938 4 053 4 065 4 113
2011 - - - - - - - -
4 129 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture[modifier | modifier le code]

Langue bretonne[modifier | modifier le code]

En breton la ville se nomme Ploveilh.

La commune a signé la charte Ya d'ar brezhoneg le 11 décembre 2008.

Le 25 novembre 2011 a été remis à la commune le label Ya d’ar brezhoneg de niveau 2.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La cale et le moulin à marée de Rosulien :
    • La cale, bâtie en 1883, permettait le déchargement des sables et engrais marins. Aujourd’hui elle est essentiellement utilisée par les plaisanciers.
    • Le moulin, quant à lui existait bien avant et compte parmi les 8 moulins recensés sur la commune; Le moulin à marée est toujours en ruine au bord du ruisseau et n'a plus fonctionné depuis le début du 20 siècle. La partie habitée, jusqu’après la 2e Guerre mondiale, a été restauré en 1997. Il y a eu une roue à aubes pour avoir de l'électricité après la guerre. Rosulien est un des sites touristiques les plus fréquentés sur la commune.
  • Les châteaux des rives de l'Odet :
Plomelin : le château de Kerambleis dominant la rive de l' Odet
    • le manoir de Penanros (en Plomelin)
    • le château de Kerdour[3] (en Plomelin) date pour partie du milieu du XIXe siècle et pour le reste de l'extrême fin du XIXe siècle et du tout début du XXe siècle; son style est très éclectique.
    • le château de Kerouzien (en Plomelin) dont le parc est classé par les Monuments historiques (Référence base Mérimée : IA29000340). Des salles du château sont louées pour des mariages ou autres évènements festifs[4].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
    • le manoir de Kerbernez (en Plomelin), désormais lycée horticole.
    • le château du Pérennou[5], en Plomelin, (qui appartient à la famille du navigateur Bertrand de Broc), qui date du XIXe siècle, domine la vallée de l'Odet, et son parc des cinq continents qui fut aménagé par Félix du Marhallac'h et est dénommé ainsi à cause des espèces de plantes qui s'y trouvent[6] dont des séquoias parmi les plus hauts de Bretagne, des magnolias et un gingko biloba. Le jardin fut dessiné dans la décennie 1840 par Denis Bülher, grand créateur de parcs en France au XIXe siècle. Le château, de style classique à l'origine, fut profondément transformé entre 1893 et 1899 en château de style néogothique. Un monument mégalithique (trois dolmens) et des vestiges de bains romains datant du 1er siècle après J-C se trouvent sur le domaine, ainsi qu'une glacière datant du XVIIIe siècle. En 2008, le Conseil général du Finistère a acheté deux ha situés en contrebas du château du Pérennou incluant les vestiges des thermes romains, qui firent l'objet de fouilles en 1833, puis en 1889 et à nouveau en 2012[7]. Une partie du contenu de ces fouilles (dont des mosaïques) se trouve au Musée départemental breton de Quimper.

« Long de 16 m et large de 7 m, le balneum se divisait en six pièces : un vestibule, le fomix (chaufferie), le caldarium (salle chaude), le tepidarium (salle froide) et l' apodyterium (vestiaire et salle des onguents). Les fondations et le reste de l' hypocauste (système de chauffage par en dessous utilisé par les Romains) qui sont encore visibles ont été restaurés. Les salles froides et chaudes étaient décorées de pavements de marbres de quinze origines différentes et de couleurs variées ainsi que de peintures murales. (...) Une photo aérienne du site a par ailleurs permis de retrouver les traces d'un chemin menant à une villa romaine située à 450 mètres au-dessus, une « villa à portique en "U" »[8]. »

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
    • le château de Keraval (date en partie des XVIe siècle, construit initialement par Guillaume Moreau, et XVIIe siècle)[9]. Il a été remanié au XIXe siècle et possède désormais des parties de style néogothique. Il est situé dans la commune de Plomelin.
    • le manoir de Lestremeur (en Plomelin) :
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
    • le manoir de Bodivit (en Plomelin)

Légendes[modifier | modifier le code]

Une sage jeune fille, poursuivie par un galant très assidu, préféra se jeter dans l’Odet plutôt que de perdre son honneur. Une main surnaturelle lui fit franchir l’obstacle sans dommages. Le galant sauta à l’eau lui aussi mais trépassa. Dans les Vire-Court, on peut voir un grand rocher marqué de blanc : c’est le rocher du « Saut de la Pucelle », encore appelé le rocher du « saut prodigieux » (« Roc’h lamm ar gast »).

Événements[modifier | modifier le code]

Tous les ans, depuis 1985, la commune accueille le Mondial Pupille le "trail de plomelin" au mois d'octobre .2 distances de 13 et 26 km superbes balades le long de la rivière "Odet".

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Souvestre
  • Alexandre Massé (1829-1910), inventeur et philanthrope
  • Jean-Pierre Le Bescond (1920-2010), né à Kerguel, chirurgien, directeur de la Clinique Sainte-Marie à Pontoise et fondateur du Centre de Transfusion Sanguine de Pontoise au début des années 50

Jumelages[modifier | modifier le code]

Les jumelages de Plomelin, en 2013.

La ville de Plomelin est jumelée avec deux villes d’autres pays :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Serge Duigou, L'Odet, Éditions Palantines, Plomelin, 2007.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  3. http://patrimoine.region-bretagne.fr/sdx/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA29002800
  4. http://ma-tvideo.france2.fr/video/d4fb38f4724s.html
  5. http://www.passionchateaux.com/ch_perennou.htm
  6. http://fr.topic-topos.com/chateau-de-perennou-plomelin
  7. 47° 54′ 47″ N 4° 08′ 53″ O / 47.912921, -4.148154 ()
  8. Delphine Tanguy, article publié dans le journal Le Télégramme n° 20846 du 10 juillet 2012
  9. http://patrimoine.region-bretagne.fr/sdx/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA29002786