Minimum de Dalton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le minimum de Dalton a eu lieu au début du XIXe siècle. Indépendamment des périodes de minimum apparaît très clairement une modulation du nombre de taches solaires, suivant le cycle solaire d'environ 11 ans

Le minimum de Dalton est une période de faible activité solaire, nommée d'après le météorologiste anglais John Dalton, qui s'est étalée des années 1790 à 1830[1]. Comme le minimum de Maunder et le minimum de Spörer, le minimum de Dalton coïncide avec une période froide. Par exemple, la station d'Oberlach en Allemagne a mesuré une baisse des températures moyennes de 2 °C durant plus de 20 ans[2]. L'année sans été, en 1816, a eu lieu durant le minimum de Dalton, bien que son origine soit très vraisemblablement l'éruption volcanique du Tambora en Indonésie.

La cause précise de cette baisse des températures durant cette période n'est pas bien connue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Komitov and Kaftan. Archibald says 1796 to 1820, p. 32.
  2. Archibald, p. 32.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]