Cimier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le cimier est un ornement qui surmonte un casque ou un heaume. Initialement, le cimier a une fonction militaire : il sert à grandir la silhouette de son porteur pour mieux impressionner son adversaire. Au moyen âge c'est un ornement de parade, destiné à frapper les imaginations des spectateurs avant l’entrée en tournoi, mais non à résister à l’épreuve. En tant que pièce militaire, le cimier est une des pièces constitutive des casques de cavalerie.

Il est particulièrement convoluté en héraldique, lorsque le casque qu’il embellit fait lui-même partie des ornements extérieurs de l’écu. Quand une figure des armes s’y prête, elle est fréquemment reprise par le cimier. Le casque à sommet pointu peut être orné d’un panache. Le casque à sommet plat peut être décoré de manière plus élaborée, par des têtes et cols d’animaux (licorne), ou des bustes ou membres issants, des ailes (demi-vol ou vol), des cornes, des petites bannières.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le cimier : mythologie, rituel, parenté des origines au XVIe siècle : actes du 6e colloque international d’héraldique, La Petite-Pierre, 9-13 octobre 1989, Académie internationale d’héraldique, Bruxelles, 1990, 365 p.
  • Jean-Luc Eichenlaub, Les Cimiers des armoiries bourgeoises de Mulhouse, 1990
  • Roger Harmignies, Les Cimiers de la noblesse du royaume de Belgique : typologies et fréquences, Léopard d’or, 2004, 122 p. (ISBN 2863771930)
  • Max Prinet, Cimiers et supports parlants d’armoiries françaises, Société suisse héraldique, 1916

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]