X-Men 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir X-Men (homonymie).

X-Men 2

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo américain du titre

Titre original X2
Réalisation Bryan Singer
Scénario Michael Dougherty
Dan Harris
David Hayter
Acteurs principaux
Sociétés de production Bad Hat Harry Productions
20th Century Fox
Marvel
Donners' Company
XM2 Productions
XF2 Canada Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Genre Super-héros
Sortie 2003
Durée 134 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

X-Men 2 est un film américano-canadien réalisé par Bryan Singer, sorti en 2003, tiré de l'adaptation du comics américain Les X-Men, de Stan Lee et Jack Kirby. C'est le deuxième film de la franchise X-Men.

Le titre en version originale est X2, mais, lors de la promotion du film, le titre X2: X-Men United a aussi été utilisé.

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors que les X-Men sont à la recherche d'un étrange mutant dénommé Kurt Wagner, qui s'est introduit dans le bureau ovale pour tenter d'assassiner le président des États-Unis, l'opinion publique leur est de plus en plus hostile. Le Professeur Xavier et Cyclope rendent visite à Magnéto dans sa prison pour savoir s'il est impliqué et Xavier découvre qu'un certain William Stryker, un militaire qui semble en savoir long sur le passé de Wolverine, a soutiré des informations à Magnéto. Stryker, aidé par son assistante Yuriko Oyama, enlève le Professeur Xavier et Cyclope et lance ensuite un raid sur le manoir de la Fondation Xavier. Il s'empare du Cerebro et de la majorité des élèves mutants pendant que Tornade et Jean Grey recherchent et finissent par trouver Diablo (Kurt Wagner), le mutant-terroriste de la Maison-Blanche, dont le pouvoir est de se téléporter où il le souhaite. Parmi les rescapés de l'attaque du manoir, on compte Malicia, Pyro, Iceberg, Shadowcat, Colossus, Wolverine et d'autres élèves qui se sont échappés par les différents couloirs de sortie.

Mystique parvient à faire échapper Magnéto de sa prison pendant que Wolverine, Malicia, Iceberg et Pyro se rendent à Boston pour retrouver Jean et Tornade. Ils font une halte chez les parents d'Iceberg mais le frère de ce dernier les dénonce à la police. Les X-Men s'échappent en jet mais sont poursuivis par l'US Air Force et ne doivent leur salut qu'à l'intervention de Magnéto. Les X-Men font alors alliance avec Magnéto et Mystique pour contrer les plans de Stryker, qui contrôle certains mutants en leur injectant une drogue. Jean Grey lit dans l'esprit de Diablo, qui a été lui aussi sous l'influence de Stryker, et apprend que le militaire a sa base à Alkali Lake. Les mutants se rendent donc à Alkali-Lake où Stryker, grâce à son fils Jason, communément appelé le mutant 143, contrôle les pouvoirs du professeur Xavier et lui commande de tuer tous les mutants de la planète.

Wolverine affronte et tue Yuriko Oyama pendant que Grey libère Cyclope de son contrôle mental, et que Tornade et Diablo libèrent les élèves de l'Institut. Pendant ce temps, le professeur Xavier, leurré par les illusions créées par Jason, s'emploie à tuer tous les mutants, le Cérébro qui amplifie ses pouvoirs lui permettant de les localiser tous. Une douleur psychique submerge alors les mutants se trouvant dans la base sauf Magnéto, protégé par son casque. Magnéto retrouve à temps Xavier dans la base militaire et inverse les paramètres du Cérébro pour que la cible soit les humains ordinaires. Les X-men parviennent à l'arrêter, mais la base commence peu à peu à s'écrouler à cause des fissures provoquées par Cyclope et Jean Grey lors de leur affrontement. Magnéto et Mystique quittent les lieux et emmènent Pyro, qui s'est rallié à leur cause, avec eux. À la suite du début de l'engloutissement de la base d'Alkali-Lake, Jean Grey descend du jet et grâce à ses pouvoirs télékinétiques, fait barrage à l'eau et démarre l'avion, avant d'être engloutie par les flots. Cette hypothétique mort affecte fortement Cyclope et Wolverine. Par la suite, le président des États-Unis obtient grâce aux X-Men la vérité sur les intentions de Stryker et réalise les avantages d'une paix avec les mutants. Mais, à Alkali Lake, l'ombre d'un phénix apparaît dans le lac.

Personnages[modifier | modifier le code]

X-Men[modifier | modifier le code]

  • Le Professeur Xavier : C'est un mutant disposant de pouvoirs psychiques et télépathiques. Il a fondé l'institut qui porte son nom afin d'apprendre aux mutants à contrôler leurs pouvoirs. Pour lui, mutants et non-mutants peuvent coexister pacifiquement.
  • James Logan / Wolverine : Un mutant solitaire et marginal. Il possède un squelette en adamantium et des griffes en os recouvertes d'adamantium une force surhumaine et surtout un incroyable pouvoir de régénération. Il est à la recherche de son passé qu'il a complètement oublié, et qui va être d'une singulière importance.
  • Scott Summers / Cyclope : Leader des X-Men, il peut tirer des rafales d'énergie par ses yeux. Il peut en régler la puissance mais son pouvoir s'activant dès l'instant où il ouvre les yeux, il doit en permanence porter des lunettes en quartz-rubis, la seule matière qui résiste à ces rayons. Il est fiancé à Jean Grey et ne s'entend pas avec Wolverine.
  • Jean Grey / Phénix : Fiancée de Cyclope, elle dispose de pouvoirs télékinésiques et télépathiques (quoique plus faibles que ceux du professeur Xavier). Elle est aussi un médecin.
  • Ororo Munroe / Tornade  : Cette mutante peut contrôler les éléments, la foudre, créer des tornades et des tempêtes très puissantes.

Élèves de l'Institut Xavier[modifier | modifier le code]

  • Marie D'Ancanto / Malicia : Jeune mutante de 17 ans, elle s'est enfuie de chez elle quand son pouvoir s'est manifesté pour la première fois : Absorber temporairement par simple contact physique l'énergie de la personne touchée ainsi que ses pouvoirs s'il s'agit d'un mutant ; le contact en question fait perdre connaissance à la personne touchée et peut même la tuer si le contact est prolongé. Elle est en couple avec Iceberg
  • Bobby Drake / Iceberg  : Ce jeune élève de l'institut peut contrôler la glace, geler une surface ou faire apparaître de la glace grâce à l'humidité ambiante. Il est en couple avec Malicia et le pouvoir de cette dernière ne leur facilite pas les choses.
  • John Allerdyce / Pyro  : Cet ami de Malicia et d'Iceberg a le pouvoir de contrôler toute flamme à trente mètres à la ronde. Comme il ne peut pas produire de flammes, il garde en permanence avec lui un briquet. Il est susceptible et sensible aux idées extrémistes de Magnéto, sans pour autant adhérer à sa cause.

Confrérie des mutants[modifier | modifier le code]

  • Erik Magnus Lehnsherr / Magnéto  : Vieil ami du professeur Xavier et chef de la Confrérie, il pense contrairement à lui que la domination des mutants est inévitable et que les mutants peuvent et doivent prendre le contrôle de la Terre. Il peut contrôler le métal et créer des champs magnétiques, ce qui fait de lui un des mutants les plus puissants qui soient. De plus, il peut échapper au contrôle mental du professeur grâce à un casque spécial, qui empêche Xavier de le contrôler par télépathie. Au début du film, il est enfermé dans une prison spéciale construite sans métal.
  • Raven Darkholme / Mystique  : Cette fidèle de Magnéto est une métamorphe : elle peut changer d'apparence à volonté. Cette fois, elle se retrouve seule membre de la confrérie en liberté, son maître étant en prison. Elle cherche un moyen de le libérer.

Purifiers[modifier | modifier le code]

  • Colonel William Stryker : Ce militaire extrémiste pense que les mutants doivent être exterminés car ils représentent un danger pour l'Humanité. Bizarrement, il semble connaitre Wolverine mieux que celui-ci ne se connait lui-même.
  • Yuriko Oyama / Deathstrike : Redoutable agente de Stryker, elle dispose comme Wolverine d'un pouvoir de régénération, d'une force surhumaine et d'un squelette en adamantium. Elle dispose aussi de griffes à chaque doigt.
  • Kurt Wagner / Diablo : Ce mutant allemand possède la capacité de se téléporter. Il doit néanmoins savoir où il va afin de ne pas se retrouver coincé dans un mur et de mourir. Son aspect rappelle celui d'un démon (il a une peau bleue, une queue, trois doigts à chaque main…). Pourtant, il est aussi un Catholique fervent.
  • Jason Stryker : Fils de William Stryker, il possède le pouvoir de créer des illusions dans le cerveau de n'importe qui, brouillant ainsi toute notion de réalité de cette personne, fût-elle puissante. Il peut ainsi contrôler mentalement qui il veut.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le succès de X-Men (2000), aussi bien public que critique, pousse la Fox à envisager rapidement une suite. Alors que le film est sorti en juillet 2000, Bryan Singer réfléchit à une histoire pour la suite dès septembre 2000[3]. Il envisage d'utiliser le virus Legacy ainsi que le comic book X-Men: God Loves, Man Kills (1982) de Chris Claremont[4]. Singer apprécie l'idée d'un méchant humain, en la personne de William Stryker. Bryan et le producteur Tom DeSanto envisagent cet X2: X-Men United comme L'Empire contre-attaque de la saga X-Men[5]. Avi Arad annonce une sortie en novembre 2002[6], alors que David Hayter et Zak Penn sont engagés pour écrire chacun un script[7]. Ils combinent ensuite leurs idées dans un même script[8]. Singer et Hayter finalisent ensuite un autre script en octobre 2001[9].

En février 2002, Michael Dougherty et Dan Harris sont débauchés pour réécrire le script de Hayter et Penn[10]. Angel et Le Fauve sont intégrés à l'histoire, puis supprimés en raison du nombre trop important de personnages. Le personnage de Dents-de-sabre est également supprimé. Dans le script de Hayter, Lady Deathstrike devait être Anne Reynolds, un personnage du comic God Loves, Man Kills. De plus, à la suite du succès d'À l'ombre de la haine, pour lequel Halle Berry reçoit l'Oscar de la meilleure actrice, son personnage de Tornade est davantage développé[11]. Par manque de budget, les Sentinelles et la salle des dangers sont retirés du scénario, comme pour le premier film[4].

Casting[modifier | modifier le code]

Pour le rôle de Diablo, Ethan Embry et Neil Patrick Harris étaient envisagés avant qu'Alan Cumming ne soit choisi.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le 17 juin 2002 à Vancouver au Canada[12].

Bande originale[modifier | modifier le code]

X2
Original Motion Picture Score

Bande originale par John Ottman
Sortie 29 avril 2003
Durée 60:09
Genre Musique de film
Compositeur John Ottman
Producteur Casey Stone
Label Trauma Records

Albums par John Ottman

Bandes originales par X-Men

Liste des titres
No Titre Durée
1. Suite from X2 7:11
2. Storm's Perfect Storm 2:18
3. Finding Faith 1:31
4. Sneaky Mystique 3:30
5. Cerebro 1:27
6. Mansion Attack 7:34
7. Rogue Earns Her Wings 1:35
8. It's Time 3:40
9. Magneto's Old Tricks 4:59
10. I'm In 4:11
11. If You Really Knew 3:21
12. Playing With Fire 2:45
13. Death Strikes Deathstryke 4:52
14. Getting Out Alive 3:59
15. Goodbye 5:28
16. We're Here to Stay 1:48

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a connu un très important succès commercial, rapportant 407 711 549 $ au box-office mondial, dont 214 949 694 $ aux États-Unis et au Canada[1]. Ces recettes le classe au 9e rang des films ayant le plus rapportés au box-office en 2003[13]. Il a réalisé 2 740 000 entrées en France, 487 474 au Québec, 314 124 en Belgique, et 185 856 en Suisse[14]. Voici un tableau résumant les principaux résultats enregistrés au box-office par le film[15] :

Box-office mondial par pays du film X-Men 2 (par ordre décroissant)
Pays Box-office Pays Box-office Pays Box-office
Drapeau des États-Unis États-Unis 214 949 694 $ Drapeau de l'Italie Italie 6 612 206 $ Drapeau de la Suisse Suisse 2 039 833 $
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 33 549 569 $ Drapeau de la Russie Russie 3 650 616 $ Drapeau de Hong Kong Hong Kong 1 820 023 $
Drapeau de la France France 19 491 292 $ Drapeau de Porto Rico Porto Rico 2 419 752 $ Drapeau de l’Argentine Argentine 1 713 486 $
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 15 698 891 $ Drapeau de la Thaïlande Thaïlande 2 356 921 $ Drapeau de l'Autriche Autriche 1 663 514 $
Drapeau du Japon Japon 15 253 232 $ Drapeau des Philippines Philippines 2 294 628 $ Drapeau du Danemark Danemark 1 618 430 $
Drapeau du Mexique Mexique 14 138 528 $ Drapeau de la Suède Suède 2 249 670 $ Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 1 384 872 $
Drapeau de l'Australie Australie 10 654 741 $ Drapeau de Singapour Singapour 2 197 707 $ Drapeau de la République de Chine Taïwan 1 368 739 $
Drapeau de l'Espagne Espagne 10 651 409 $ Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2 099 353 $ Drapeau de la Grèce Grèce 1 363 312 $
Drapeau du Brésil Brésil 7 408 338 $ Drapeau de la Belgique Belgique 2 098 818 $ Drapeau de la Norvège Norvège 1 271 806 $
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 7 360 012 $ Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 2 089 070 $ Drapeau du Venezuela Venezuela 1 205 005 $

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film a été bien accueilli par la critique, recueillant 88 % de critiques favorables, avec un score moyen de 7,4/10 et sur la base de 222 critiques collectées, sur le site Rotten Tomatoes[16]. Sur le site Metacritic, il obtient un score de 68/100, sur la base de 37 critiques collectées[17]. En 2008, le magazine Empire le classe à la 432e place dans sa liste des 500 meilleurs films de tous les temps[18].

En France, il obtient une moyenne de 3,5 étoiles sur 5 pour les critiques de la presse sur le site Allociné[19]. Pour Mathieu Carratier, de Première, « on pourrait sans doute vanter les mérites de X-Men 2 sur plusieurs pages, mais le meilleur argument est le film lui-même » ; Pierre Vavasseur, du Parisien, estime que le « cinéma américain donne des signes intéressants de... mutation, s'éloignant de l'éternel et assommant duel entre bons et méchants » ; Joseph Ghosn, des Inrockuptibles, évoque « un nouvel épisode [de la saga] plutôt soigné » ; et pour François Forestier, du Nouvel Observateur, le film est « gai, fantasque, et parfaitement distrayant »[19].

Parmi les critiques moins positives, Yannick Dahan, de Mad Movies, estime qu'il s'agit d'« un blockbuster pépère et sans grande originalité, secoué çà et là de quelques fulgurances appréciables » ; pour Stéphane Brisset, de Zurban, « il manque sans doute la fraîcheur, l'enthousiasme et la nouveauté du premier épisode » ; et Frédéric Strauss, de Télérama, délivre une critique négative, évoquant « un défilé de créatures fonctionnelles » et stigmatisant le jeu des acteurs[19].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, cette liste provient d'informations de l'Internet Movie Database[20].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Empire Awards du meilleur film et du meilleur acteur (Hugh Jackman) en 2004.
  • Prix Hugo du meilleur film en 2004.
  • MTV Movie Awards du meilleur film, du meilleur combat (Wolverine contre Deathstrike) et du meilleur baiser (Malicia et Iceberg) en 2004.
  • Six nominations aux Saturn Awards en 2004 (réalisation, scénario, effets spéciaux, musique, costumes et maquillage).

Changement d'acteurs[modifier | modifier le code]

Clins d'œil[modifier | modifier le code]

  • Une scène montre Mystique parcourant des dossiers informatiques sur l'ordinateur de Yuriko. Bryan Singer introduit un grand nombre de références à l'univers Marvel, et plus particulièrement aux X-Men, dans cette scène. Bien qu'il souhaitait incorporer la plupart de ces éléments, il lui était impossible de le faire tant pour des raisons budgétaires que pratiques[21].
  • Dans une scène où Mystique est dans un bar pour injecter du fer dans le corps du gardien de la prison de Magneto, on peut remarquer que le Dr Hank McCoy, autrement dit le Fauve, passe à la télévision. Cependant, dans X-Men : Le Commencement qui fait office de préquelle à la trilogie, on apprend que le Dr Hank McCoy n'avait plus un aspect humain depuis longtemps. Cependant, comme d'autres incohérences au sein de la saga X-men, le film X-Men : Days of Future Past explique que le Dr McCoy a mis au point un antidote éphemère aux effets de la mutation. L'idée de cet antidote est repris dans le film X-Men : L'affrontement final, chronologiquement postérieur aux films X-Men 2 et X-Men : Days of Future Past (pour la ligne temporelle des années 1970).

Saga X-Men[modifier | modifier le code]

Article détaillé : X-Men (série de films).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « X-Men 2 », Box Office Mojo (consulté le 6 juin 2011).
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n « Fiche de doublage français de X-Men 2 », VoxoFilm (consulté le 6 juin 2011).
  3. (en) The Second Uncanny Issue of X-Men: Making X2, 2003, 20th Century Fox.
  4. a et b (en) The NeXt Level - Entertainment Weekly.
  5. (en) Chris Hewitt (2003-03-28). The X Factor. Empire. p. 76.
  6. (en) Fantastic Four: The Comedy?! - IGN.
  7. (en) Lauren Shuler Donner Talks X-Men 2 and Constantine - IGN.
  8. (en) Closing In on X-Men 2 - IGN.
  9. (en) Aussie has bulk for Hulk - Variety.
  10. (en) Fox's 'X2' marks spot as presummer starts May 2 - The Hollywood Reporter.
  11. (en) The X-Men 2 panel - JoBlo.
  12. (en) X2: X-Men United - Web Archive.
  13. (en) « 2003 Worldwide Grosses », Box Office Mojo (consulté le 6 juin 2011).
  14. « X-Men 2 », sur Base de données Lumière (consulté le 6 juin 2011).
  15. (en) « X-Men 2 Foreign », Box-Office Mojo (consulté le 6 juin 2011).
  16. (en) « X-Men 2 », sur Rotten Tomatoes (consulté le 6 juin 2011).
  17. (en) « X-Men 2 », sur Metacritic (consulté le 6 juin 2011).
  18. (en) « The 500 Greatest Movies of All Time », Empire (consulté le 6 juin 2011).
  19. a, b et c « X-Men 2 - Critiques Presse », AlloCiné (consulté le 6 juin 2011).
  20. « Awards for X-Men 2 », sur Internet Movie Database.
  21. « X-Men 2 - Commentaire audio de Bryan Singer et Newton Thomas Sigel », 20th Century Fox, 2003, DVD.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :