Marvel Comics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Marvel » redirige ici. Pour les autres significations, voir Marvel (homonymie).

Marvel Comics

alt=Description de l'image MarvelLogo.svg.
Création 1939 (à l'origine Timely Comics)
Dates clés 31 août 2009 The Walt Disney Company rachète Marvel Entertainment pour 4 milliards de dollars
Fondateurs Martin Goodman (en)
Personnages clés Stan Lee
Jack Kirby
Joe Quesada
Dan Buckley
Axel Alonso (depuis 2011)
Forme juridique Filiale
Siège social Drapeau des États-Unis 417 Fifth Avenue, New York (États-Unis)
Activité Comics, films, animations, figurine articulée ...
Produits Voir Catégorie:Série de comics Marvel
Société mère The Walt Disney Company
Site web http://marvel.com/

Marvel Worldwide Inc., plus communément appelé Marvel Comics ou Marvel, après avoir été nommé Timely Comics puis Atlas Comics, est une subdivision de Marvel Enterprises et l'une des principales maisons d'édition américaines de bandes dessinées appelées comic books. Parmi les personnages possédés par Marvel figurent les célèbres Spider-Man, X-Men, les Quatre Fantastiques, Hulk, Thor, Captain America, Iron Man, Daredevil, Ghost Rider et de nombreux autres. La plupart de ces personnages évoluent et interagissent dans le même monde fictif appelé Univers Marvel.

Marvel Comics est aussi le titre du premier comic book publié par Timely Comics en octobre 1939.

Publication en français[modifier | modifier le code]

En France, les revues de Marvel ont été diffusées par les éditions Arédit/Artima et les éditions Lug devenues Semic et enfin par Panini Comics. Chaque numéro des mensuels ou trimestriels (Strange, Titans, Spécial Strange, Nova, etc.) distribués par leurs soins étaient composés d'histoires provenant de plusieurs revues américains distinctes.

Au Québec, plusieurs titres de Marvel furent publiés, dans un format similaire aux originaux, par Les Éditions Héritage.

Histoire[modifier | modifier le code]

Atlas/Seaboard Comics Atlas/Seaboard Comics Atlas Comics Timely Publications Timely Publications

De la fondation à la fin des années 1940[modifier | modifier le code]

Le logo de Timely Comics, inspiré par Captain America.

Martin Goodman (en), éditeur de Pulps[n 1] depuis 1933, fonde en 1939 Timely Publications dans les locaux de sa société afin de profiter du succès de Superman. Il en est le directeur éditorial et le gestionnaire, Abraham Goodman en étant officiellement l'éditeur[1]. Les comic books sont édités sous le nom Timely Comics.

Goodman ne possédant pas encore d'équipe de dessinateurs décide de faire appel à Funnies, Inc. pour lui fournir des bandes dessinées, et la première publication, Marvel Comics (qui devient Marvel Mystery Comics au deuxième numéro), voit le jour en octobre 1939. On y trouve parmi d'autres les aventures de la Torche humaine de Carl Burgos et celles de Namor réalisées par Bill Everett mais aussi les aventures de l'Ange, le héros de la jungle Ka-Zar et le personnage de Western The masked raider. Marvel Mystery Comics est suivi de: Daring Mystery Comics (1940), Mystic Comics (mars 1940), Human Torch Comics (automne 1940). Les ventes sont bonnes, mais c'est avec l'apparition en décembre 1940 du premier fascicule de Captain America, héros patriotique, créé par Joe Simon et Jack Kirby que Timely atteint pour la première fois des tirages supérieurs à un million d'exemplaires[n 2]. Le nombre de comics publiés augmente encore avec The Submariner (printemps 1941) et de nouveaux comics aux héros patriotiques : USA Comics (août 1941), All Winners Comics (été 1941), Young allies Comics (été 1941) et Kid Comics (février 1943). Même si la plupart de ces titres sont publiés avant l'entrée en guerre des États-Unis contre les forces de l'Axe, l'ennemi est déjà bien marqué comme étant le nazi.

Joe Simon est alors directeur de publication mais Jack Kirby et lui se brouillent avec Martin Goodman qui ne respecte pas le contrat qui les lient au regard des sommes qui devaient être dues aux auteurs. Kirby et Simon vont donc quitter Timely pour National Comics. Vincent Fago, va prendre la place de Joe Simon comme directeur de publication de 1942 à 1945.

À la fin de la guerre en 1945, Marvel lance aussi des magazines et comics humoristiques pour filles, créant notamment les personnages "ordinaires" de Patsy Walker et Millie the Model qui seront publiés pendant plus de vingt ans.

Des années 1950 difficiles[modifier | modifier le code]

Le logo jusqu'en 1957.

Cependant, après la guerre, les ventes de comics de super-héros déclinent. Afin de rationaliser son entreprise, Goodman décide à partir de 1951 d'accoler à ses nombreuses publications le logo de sa compagnie de distribution, Atlas. Avec Atlas, Goodman publie essentiellement des bandes dessinées des genres alors à la mode : horreur, policier, humour, science-fiction, western, etc. Les diverses tentatives de ressusciter les super-héros se soldent par des échecs.

Bien que les couvertures des publications Timely portaient parfois la phrase "A Marvel magazine" sur leur couverture dès All Surprise Comics #12 (Hiver 1946-7), et bien que celles-ci portèrent durant plusieurs mois en 1949-1950 un logo "Marvel Comic", le premier comic book officiellement édité par "Marvel Comics" est le recueil d'histoires de science-fiction Amazing Adventures #3, qui porte la boîte « MC » sur sa couverture. Daté sur celle-ci d'août 1961, il a été publié le 9 mai 1961[2],[n 3].

À la fin des années 1950, Goodman suit la mode d'alors, à savoir les films de science-fiction, et lance six titres offrant ce type d'histoires : Strange Worlds #1; World of Fantasy #15; Strange Tales #67; Journey into Mystery #50; Tales of Suspense #1; and Tales to Astonish #1. Ceux-ci n'ont que peu de succès et dès la fin 1959, la plupart d'entre eux (sauf Strange Worlds et World of Fantasy, dont la publication est arrêtée) sont dévoués aux monstres de série B. La plupart contiennent des histoires de Jack Kirby (souvent encrées par Dick Ayers), suivies d'histoires de jungle ou d'évasion de Don Heck, de bandes réalisées par Paul Reinman ou Joe Sinnott, et terminées par un récit-court de Stan Lee et Steve Ditko[3].

Marvel publie aussi de nombreux comics humoristiques pour filles, tel que Kathy ("The teen-age tornado!") (octobre 1959) ou Linda Carter, Student Nurse (septembre 1961).

Stan Lee est directeur de publication de Marvel Comics de 1941 à 1942 et 1945 à 1972.

Marvel Comics[modifier | modifier le code]

Stan Lee en 1973.

Au début des années 1960, Martin Goodman, apprenant le succès auprès du public américain du comics la Ligue de justice d'Amérique, demande à Stan Lee d'en créer le pendant pour profiter de cet effet d'engouement. Avec Jack Kirby, Stan Lee imagine les aventures de cette nouvelle équipe, nommée les Fantastic Four[G 1], dont les aventures sont contées dans le comics éponyme à partir d'août 1961[4]. Puis c'est le tour de Hulk en mai 1962 (Lee et Kirby), Thor en août 1962 (Lee et Kirby), Spider-Man en août 1962 (Lee et Steve Ditko), Iron Man en mars 1963 (Lee et Don Heck), Les X-Men et Les Vengeurs tous deux en septembre 1963 (Lee et Kirby), Daredevil en avril 1964 (Lee et Bill Everett), etc. Tous sont des succès qui amènent Marvel à être la première maison d'édition de comics[C 1]. À la différence des héros de DC, comme Batman et Superman, qui ne sont "que" des surhommes, les héros de Marvel ont une psychologie complexe et exploitent les peurs, les questionnements des adolescents et des jeunes adultes de l'époque. Hulk est créé par exemple à la suite d'un accident nucléaire. La plupart de ces personnages évoluent et interagissent dans le même monde fictif appelé Univers Marvel.

Marvel a également fait connaître de grands auteurs fantastiques aux jeunes générations, en adaptant en BD les meilleures nouvelles de Robert Bloch, Ray Bradbury, Lovecraft, mais avec un succès moindre.

Évolution[modifier | modifier le code]

Logo de Marvel Comics

Fin 1996, Marvel Enterprises se retrouve en faillite et est rachetée en 1998 par Toy Biz (un fabricant de jouet) qui se rebaptise Marvel Entertainment créant un groupe diversifié.

En 2000, Marvel lance à l'instigation de Joe Quesada et Bill Jemas, ses dirigeants de l'époque, la ligne Ultimate pour essayer d'attirer un nouveau lectorat en se débarrassant des contraintes de la continuité et avec des héros remis au goût du jour. Bien que ces comics comptent parmi les meilleures ventes de Marvel, le projet est un échec partiel, n'arrivant pas s'affirmer de manière décisive en dehors du lectorat traditionnel de l'éditeur. En parallèle Marvel signe des accords avec des studios de cinéma pour produire des longs métrages.

En 2000, Joe Quesada devient directeur de publication de Marvel Comics.

Le 31 août 2009, The Walt Disney Company rachète Marvel Entertainment pour 4 milliards de dollars (soit 2.8 milliards d'euros)[5]. L'achat se fait par échange d'actions au taux de 0,745 action Disney pour une Marvel et 30$ en numéraire mais cette transaction nécessite l'approbation de la commission anti-monopole et des actionnaires de Marvel[5]. Cet évènement entraîne le fait que Warner et Disney, déjà opposé dans le domaine du dessin animé (Warner étant le créateur des Looney Toons), se trouvent à nouveau en rivalité dans le domaine des comics, à travers Marvel et DC Comics (appartenant également à Warner, créateur, entre autres, de Superman et Batman).

Le 4 janvier 2011, Axel Alonso est nommé directeur de publication de Marvel Comics[6]. Le 16 février 2011, Marvel Comics et Disney Publishing annoncent leur première collaboration concrète avec le lancement d'un mensuel nommé Disney-Pixar Presents en mai 2011 avec des personnages de Pixar[7]. Le 11 avril 2011, Marvel Comics et Disney annoncent qu'ils lanceront en juin une publication grand format sur les Muppets[8].

Le 13 février 2012, Disney Publishing Worldwide annonce emménager dans le même immeuble que Marvel Comics à New York[9]. Disney était installé depuis 2007 à White Plains [10]. Le 12 juin 2012, Club Penguin annonce que les personnages de Marvel Comics seront disponibles dans le jeu à compter du 3 juillet[11]. Le 16 novembre 2013, Disney lance son premier comic book publié par la maison d'édition Marvel Comics, une filiale de Disney depuis 2009 intitulé Disney Kingdoms : Seekers of the Weird[12]. Le 3 janvier 2014, Marvel annonce récupérer à partir de 2015 la licence Lucasfilm des publications Star Wars au détriment de Dark Horse[13].

En 2014 à Paris, les super-héros Marvel sont mis à l'honneur le temps d'une exposition à Art Ludique - Le Musée, preuve de leur impact fort dans la culture populaire occidentale du XXIe siècle[14].

Les rédacteurs en chef[modifier | modifier le code]

Labels et collections de Marvel Comics[modifier | modifier le code]

Marvel a publié certains comics sous des labels spécifiques :

Publications en France[modifier | modifier le code]

  • Éditions Lug : première maison d'édition ayant traduit les comics Marvel dans des revues anthologiques (Strange, Nova…)
  • Arédit/Artima : contemporaine de Lug, cette société publiait les séries délaissées par son concurrent (Avengers, Captain America, Hulk, Thor)
  • Semic : maison d'édition ayant pris la relève de Lug après son rachat par un groupe scandinave, dont les revues avaient un format proche des éditions originales.
  • Bethy : cet éditeur a publié en librairie des albums conservant la traduction des parutions kiosque de Semic, en partenariat avec Marvel France.
  • Marvel France : filiale de la société italienne Panini, détentrice des droits sur les comics Marvel pour la France depuis 1997 et les traduisant également dans de nombreux pays européens.
  • Soleil Productions : maison d'édition toulonnaise dont Marvel Comics publie certaines séries en anglais. Au début des années 2000, Soleil a édité dans une collection dirigée par Jean Wacquet l’intégrale du Silver Surfer de Buscema et Kirby, trois recueils de Savage Sword of Conan et des artbooks sur les personnages Marvel.

Personnages publiés par Marvel Comics[modifier | modifier le code]

Super-héros[modifier | modifier le code]

Parmi les quelque cinq mille héros des comics Marvel, on peut citer :

Équipes, organisations et groupes

Super-vilains[modifier | modifier le code]

Équipes, organisations, groupes et races

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Marvel Studios.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Martin Goodman publia des titres comme Ka-Zar (1936), Marvel Science Stories (août 1938), Marvel Tales, Marvel Stories (1941), Complete Western Books
  2. Captain America Comics #1 (décembre 1940) se vend à plus de 1 million d'exemplaires, alors qu'en même temps Time Magazine ne vendait que 700 000 exemplaires.
  3. Comme pour tous les comic books, la date imprimée correspond à la période à partir de laquelle les commerçants peuvent renvoyer la revue à l'éditeur.

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  1. p.20
  1. p.8-9

Autres références[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article source utilisée pour la rédaction de cet article

  • (en) Greg Theakston et Jack Kirby, The Complete Jack Kirby : 1940-1941, vol. 2, Pure Imagination Publishing,‎ 1998, 270 p. (ISBN 9781566850070) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Martin Gitlin, Stan Lee : Comic Book Superhero, ABDO Publishing,‎ 2010, 112 p. (ISBN 9781604538984)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Gérard Courtial, À la rencontre des SUPER-HÉROS, Bédésup,‎ 1985, 152 p. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Les Daniels : Marvel, five fabulous decades of the world's greatest comics (1991) (introduction par Stan Lee).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]