Hulk (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hulk (homonymie).

Hulk

Réalisation Ang Lee
Scénario adaptation :
James Schamus
Michael France
John Turman
histoire :
James Schamus
comic :
Stan Lee
Jack Kirby
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 2003
Durée 138 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hulk (aussi connu sous le nom de The Hulk et dans certains pays comme The Incredible Hulk) est un film de science-fiction américain, réalisé par Ang Lee, sorti en 2003. C'est l'adaptation de Hulk, personnage de fiction de Marvel Comics, créé par Stan Lee et Jack Kirby.

Le film explore les origines de Hulk, qui sont principalement attribuables à des expériences que le Dr David Banner a mené sur lui-même et sur son fils Bruce. L'acteur Eric Bana interprète le rôle principal du Dr Bruce Banner l'alter ego de Hulk. Le personnage de Hulk est réalisé entièrement en image de synthèse. Les autres vedettes du film sont Jennifer Connelly, Sam Elliott, Nick Nolte et Josh Lucas.

Hulk a été tourné principalement en Californie, particulièrement dans la région de la baie de San Francisco. Le film est sorti avec des critiques mitigées et a rapporté plus de 245 millions de dollars à travers le monde. Marvel Studios a effectué une suite et reboot avec L'Incroyable Hulk.

Résumé[modifier | modifier le code]

David Banner est un chercheur en génétique qui s'intéresse aux processus de régénération et souhaite améliorer l'ADN humain. Il fait des recherches et expérimentations sur son propre corps. Sa femme, Edith Banner, donne naissance à leur fils Bruce. David Banner se rend compte que son ADN mutant s'est transmis à son fils. Il tente de trouver un remède à l'état de Bruce. En 1973, le gouvernement, représenté par le lieutenant-colonel "Thunderbolt" Ross, arrête ses recherches après avoir pris connaissance de ses dangereuses expériences. David, dans un accès de rage, provoque une explosion massive du réacteur gamma qui alimente les installations, et tue accidentellement sa femme. Il est ensuite placé en hôpital psychiatrique. Alors âgé de quatre ans, Bruce est envoyé en famille d'accueil et est adopté, croyant que ses parents biologiques sont décédés. Les événements traumatisants entourant le décès de sa mère ont laissé Bruce incapable de se rappeler les détails de son enfance.

Des années plus tard, Bruce Banner est un chercheur en nanotechnologie fraîchement diplômé de l'Université de Californie à Berkeley. Le complexe militaro-industriel, représenté par le Major Talbot, s'intéresse à la recherche de nanorobots médicaux pour créer des soldats capables de se régénérer. David Banner réapparaît et commence à infiltrer la vie de Bruce, il travaille comme gardien dans le laboratoire. Ross est devenu général et est divorcé. Sa fille est Betty Ross l'ex-petite amie et collègue de travail de Bruce. Ross commence également à surveiller Bruce parce qu'il est à la fois inquiet pour la sécurité de sa fille qui travaille autour de Bruce et du fait que celui-ci fasse des recherches dans le même domaine que David.

Graffiti sur un mur de Berlin représentant Hulk

Lors d'un accident de laboratoire, Bruce reçoit une dose mortelle de radiations gamma. Le rayonnement se combine avec son ADN modifié. Cette nuit-là, son père le prend à parti, révèle leurs relations et fait allusion à la mutation de Bruce. Plus tard, en utilisant de l'ADN de son fils, il commence des expérimentations sur les animaux. De son côté, Bruce, à cause de tous ses ennuis, a une colère en lui qui ne cesse de croître jusqu'à ce qu'elle active son ADN modifié et irradié par les rayons gamma, le transformant en Hulk.

Après qu'il a détruit une partie du laboratoire, Betty découvre un Bruce inconscient qui se souvient à peine sa transformation. Ross suspecte que quelque chose se trame, il le place en résidence surveillée et prend en charge les recherches du laboratoire. Cette nuit-là, David téléphone à son fils et lui annonce qu'il a lâché trois chiens mutants sur la maison de Betty. Furieux et attaqué par Talbot, Bruce se transforme à nouveau. Hulk blesse Talbot et les gardes. Puis court au secours de Betty, il se bat, tue les trois chiens et la sauve. Le lendemain matin, Bruce est capturé, reçoit des tranquillisants pour éviter qu'il ne se transforme et est emmené dans une base souterraine du désert. Betty tente de convaincre son père de lui permettre d'aider Bruce à contrôler ses transformations, mais Ross reste extrêmement sceptique. Il est persuadé que Bruce suivra les traces de son père. Pendant ce temps, David entre par effraction dans les restes du laboratoire et se soumet aux nanorobots médicaux. Cela lui procure la capacité de fusionner avec et d'absorber les propriétés de tout ce qu'il peut toucher.

Des scènes du film ont été tournées à San Francisco.

Talbot souhaite tirer profit de la force de Hulk et de ses capacités de régénération. Il souhaite le mettre en colère et prélever un morceau lorsqu'il est sous sa forme Hulk. Talbot le place dans un réservoir de privation sensorielle. Ce processus induit un cauchemar qui déclenche ses souvenirs réprimés depuis l'enfance et le transforme en Hulk. Talbot est tué dans l'évasion. David rencontre Betty et propose de se rendre. En échange, il demande à parler à Bruce. Dans le même temps, Hulk s'est échappé de la base et affronte l'armée dans le désert. Il détruit quatre chars Abrams, quatre hélicoptères Comanche, et effectue un formidable bond jusqu'à San Francisco pour trouver Betty. Mais il est accueilli par deux avions de chasse F-22 Raptors. Betty contacte son père et le convainc de l'emmener pour qu'elle parle à Hulk. C'est un succès, l'amour que Bruce éprouve pour elle lui permet de retrouver de nouveau sa forme humaine. Il est ramené à la base.

Plus tard, David est autorisé à visiter et parler à son fils. Après avoir sombré dans la mégalomanie, David tente sans succès de convaincre Bruce de lui donner sa puissance. Après avoir mordu dans un câble électrique, David se transforme en un puissant être composé d'énergie. Bruce se transforme ensuite en Hulk et affronte son père. La bataille arrive à son terme lorsque Bruce permet à son père d'absorber sa puissance. Elle est trop importante pour David, son corps se met à enfler et prendre des proportions énormes. Ross ordonne qu'une bombe Gamma soit lâchée sur eux. Après l'explosion, comme on ne trouve aucune trace d'eux, les deux sont présumés morts.

Un an plus tard, on rapporte avoir vu Hulk à plusieurs reprises. Bruce trouve refuge dans la forêt amazonienne en tant que médecin dans un camp médical. Lorsque des soldats tentent de voler des fournitures médicales du camp, il marmonne: « Vous n'allez pas aimer quand je suis en colère[n 1] ». Les yeux de Bruce se changent en vert, et on entend un fort grondement.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Ang Lee est le réalisateur de Hulk.

Les caractéristiques de la fiche technique sont tirées de la page Casting et équipe complète sur l'IMDB.

Distribution[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Caméos[modifier | modifier le code]

Lou Ferrigno, l'acteur ayant interprété Hulk dans la série télévisée L'Incroyable Hulk de 1977, et Stan Lee, l'un des créateurs du personnage, font un caméo comme agents de sécurité[1].

Tournage[modifier | modifier le code]

Des scènes ont été tournées dans le parc national des Arches, situé dans le désert de l'Utah[2].

Le tournage a débuté le 18 mars 2002 en Arizona et s'est déplacé le 19 avril dans la Région de la baie de San Francisco. Cela incluait le synchrotron Advanced Light Source, le laboratoire national Lawrence-Berkeley, Oakland, la base militaire de Treasure Island, et les forêts de séquoias de Porterville, avant plusieurs semaines dans les déserts de l'Utah et de la Californie. Le tournage a été transféré dans les studios d'Universal de Los Angeles, le décor 12 a été utilisé pour la scène du réservoir d'eau, avant de finir dans la première semaine du mois d'août. Le tournage de Hulk a permis d'embaucher 3 000 travailleurs locaux, générant plus de 10 millions de dollars pour l'économie locale[3],[4],[5],[6]. Mychael Danna, qui avait déjà collaboré avec Lee sur Chevauchée avec le diable et Ice Storm, devait composer la musique du film. Ce fut finalement Danny Elfman qui a été embauché[7].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hulk (bande originale).

Différences entre le film et les comics[modifier | modifier le code]

L'adaptation cinématographique reprend beaucoup d'éléments des comics mais n'est pas entièrement fidèle à l'histoire des personnages de fiction[8].

Dans les bandes dessinées, Bruce Banner a eu aussi une enfance difficile. Son père est alcoolique et bat sa mère qu'il finit par tuer. Il fait également de longues études mais en physique nucléaire. Il travaille pour l'armée et le Général Ross. Il construit une bombe gamma pour eux. Lors d'un essai, un jeune homme nommé Rick Jones pénètre en zone interdite. Banner se précipite et réussit à la mettre à l'abri dans une tranchée. Par contre il ne peut se mettre à couvert et est irradié par les rayons gamma. Comme dans le film, dès qu'il est stressé ou en colère, il se transforme en Hulk[9].

Bien que ce nom ne soit pas employé dans le film, certaines critiques utiliseront le nom « Homme-Absorbant » pour nommer David Banner[10]. Dans les comics, le père de Bruce Banner ne possède pas de tels pouvoirs et il existe un super-vilain de l'univers Marvel nommé l'homme-absorbant qui possède des capacités identiques[11].

Réception[modifier | modifier le code]

Marketing[modifier | modifier le code]

Universal Pictures a dépensé 2,1 millions de dollars pour diffuser un spot publicitaire pendant le Super Bowl XXXVII le 26 janvier 2003[12]. Quelques semaines avant la sortie du film, un certain nombre de workprints, copies de morceaux non achevés du film, ont été divulgués sur Internet. Les effets spéciaux et visuels étaient déjà l'objet de critiques, malgré le fait que ce n'était pas la version finale du film[13].

Box office[modifier | modifier le code]

Hulk est sorti le 20 juin 2003, il a rapporté 62,1 million de dollars dès le premier weekend. Le second weekend, il a chuté de 70 % du point de vue des recettes, il a été le premier film à démarrer au-dessus de 20 millions et à chuter de plus de 65 %[14]. Le film a rapporté 132 177 234 $ en Amérique du Nord, 113 183 246 dans les pays étrangers, ce qui fait un total de 245 360 480 $ de recettes mondiales[15].

Critiques[modifier | modifier le code]

Hulk a reçu des critiques mitigées. Rotten Tomatoes a calculé une cote d'approbation de 62 % sur 224 critiques[16], et 55 % en considérant leur catégorie Top critiques[17]. Par comparaison, Metacritic a collecté une note moyenne de 54 sur 41 critiques[18]. Roger Ebert a donné une critique positive en expliquant que « Ang Lee essaye de présenter les problèmes dans l'histoire de Hulk, au lieu de simplement utiliser des effets visuels sans réflexion[n 2] ». Ebert a aussi aimé la façon dont les mouvements de Hulk rappellent ceux de King Kong[19]. Bien que Travers Peter de Rolling Stone a estimé que Hulk aurait dû être plus court, il a largement fait l'éloge des séquences d'action, en particulier l'acmé et le cliffhanger[20].

Certains spectateurs n'ont pas apprécié le changement majeur qu'est celui de changer les origines de Bruce Banner.

Nominations[modifier | modifier le code]

Jennifer Connelly et Danny Elfman ont reçu des nominations à la 30e cérémonie des Saturn Awards dans respectivement les catégories meilleure actrice et meilleure musique. Le film a été nommé dans la catégorie meilleur film de science-fiction mais a perdu face à X-Men 2, une autre adaptation cinématographique de super-héros appartenant à Marvel Comics. Dennis Muren, Michael Lantieri et l'équipe des effets spéciaux ont été nommés dans la catégorie des meilleurs effets spéciaux[21].

Reboot[modifier | modifier le code]

Le producteur Avid Arad a qualifié le film de désastre financier au box office, mais a déclaré que les produits dérivés ont eu un succès suffisant pour une suite. Marvel Studio a finalement décidé de faire un reboot avec L'Incroyable Hulk, le rôle de Bruce Banner / Hulk est tenu par l'acteur Edward Norton[22],[23]. Le film a reçu des critiques légèrement plus positives et a obtenu seulement 263 427 551 $ au box office mondial[24].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « You won't like me when I am angry »
  2. (en) « Ang Lee is trying to actually deal with the issues in the story of the Hulk, instead of simply cutting to brainless visual effects. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Sylvestre Picard, « Stan Lee : ses super caméo », Premiere,‎ 23 avril 2010 (consulté le 19 août 2010)
  2. (en) Kim Boekholder, « Hollywood Agrees Utah's a great place to film Movies »,‎ 11 janvier 2009 (consulté le 12 mars 2011)
  3. (en) Rob Worley, « Berkeley Workers Make Way For The Hulk », Comics2Film,‎ 16 avril 2002 (consulté le 27 avril 2010)
  4. (en) David E.Williams, « Temper, Temper, », American Cinematographer,‎ juillet 2003 (consulté le 17 avril 2007)
  5. (en) Rob Worley, « Marvel CC: Hulk TV, Daredevil Trailer 2, Punisher, More! », Comics2Film,‎ 9 août 2002 (consulté le 27 avril 2010)
  6. (en) Kevin Leung, « Hulk Smashes San Fran! », Comics2Film,‎ 26 avril 2002 (consulté le 27 avril 2010)
  7. (en) Rob Worley, « Comics2Film Wrap for April 3rd, 2003 », Comic Book Resources,‎ 3 avril 2003 (consulté le 12 juin 2008)
  8. (en) Wendy Haslem, Angela Ndalianis et Chris Mackie, Super/heroes : from Hercules to Superman, New Academia Publishing,‎ 2007, 428 p. (ISBN 978-0-9777908-4-5, lire en ligne), p. 295
  9. (fr) Collectif, Encyclopédie Marvel, Panini,‎ 2004, 240 p. (ISBN 978-2-84538-264-0), p. 22-25
  10. (en) Daniel James Wood, « Elements of Classical Mythology in Ang Lee's Hulk », The Film Journal (consulté le 5 mars 2011)
  11. (en) « David Banner », International Hero.co.uk (consulté le 9 mars 2011)
  12. (en) Brian Linder, « Super Bowl Shuffle », IGN,‎ 24 janvier 2003 (consulté le 11 juin 2008)
  13. (en) Rob Worley, « Criminal Macabre, Transformers, Hulk and Spider-Man: Comics2Film wrap for June 11, 2003 », Comic Book Resources,‎ 11 juin 2003 (consulté le 14 juin 2008)
  14. (en) « Biggest Second Weekend Drops at the Box Office », Box Office Mojo (consulté le 13 mars 2007)
  15. (en) « Hulk (2003) », Box Office Mojo (consulté le 2 juin 2008)
  16. (en) « Hulk (2003) », Rotten Tomatoes (consulté le 27 avril 2010-04)
  17. (en) « Hulk (2003): Top Critics », Rotten Tomatoes (consulté le 27 avril 2010)
  18. (en) « Hulk, The (2003): Reviews », Metacritic (consulté le 27 avril 2010)
  19. (en) Roger Ebert, « Hulk », Chicago Sun-Times,‎ 20 juin 2003 (consulté le 4 juin 2008)
  20. (en) Peter Travers, « Hulk », Rolling Stone,‎ 20 juin 2003 (consulté le 10 mars 2011)
  21. (en) « The 30th Annual Saturn Awards Nominations », Saturn Awards (consulté le 27 avril 2010)
  22. (en) Ken P, « An Interview with Avi Arad », IGN,‎ 19 février 2004 (consulté le 10 juin 2008)
  23. (fr) Arnaud Mangin, « Preview Exclusive : L'Incroyable Hulk ! », cinema.jeuxactu.com,‎ 13 mars 2008 (consulté le 5 mars 2011)
  24. (en) « The Incredible Hulk », Box Office Mojo (consulté le 17 octobre 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]