William Stryker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Stryker
Personnage de fiction apparaissant dans
Uncanny X-Men.

Affiliation Purifiers
Weapon X
Ennemi(s) X-Men
Wolverine

Créé par Chris Claremont (scénario) et Brent Anderson (dessin)
Interprété par Brian Cox (X-Men 2)
Danny Huston (X-Men Origins: Wolverine)
Première apparition X-Men: God Loves, Man Kills (1982)
Éditeur(s) Marvel Comics

William Stryker est un personnage de fiction appartenant à l'univers de Marvel Comics. Il a été créé par Chris Claremont et Brent Anderson, et est apparu pour la première fois dans le graphic novel X-Men: God Loves, Man Kills. William Stryker est un télévangéliste et un extrémiste religieux.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

William Stryker est rempli de haine à l'encontre des mutants. Cette haine est si viscérale qu'il a tué sa femme et son fils, lors de la naissance de ce dernier, car il était né avec les caractéristiques d'un mutant. Avec le temps, il a réussi à se convaincre lui-même que les mutants étaient des âmes corrompues par Satan et qu'il fallait les exterminer.

À cause de ces convictions, il est devenu un télévangéliste populaire. Il créa les Purifiers, un groupe paramilitaire qui commettent des crimes racistes contre les mutants. Après un certain temps, Stryker réussit à enlever le Professeur Xavier pour lui laver le cerveau. Le plan de Stryker était de combiner le pouvoir de Xavier avec une machine qui permettrait de tuer tous les mutants. Les X-Men furent forcés de faire alliance avec Magnéto pour déjouer ce plan. Après son échec, il tenta de tuer Kitty Pryde au cours d'un prêche télévisé, devant le public, mais un garde l'en empêcha en lui tirant dans le dos. Stryker fut arrêté et mis en prison.

Quelques années plus tard, dans X-Treme X-Men, William Stryker fit son retour en s'échappant de prison avec l'aide de Lady Deathstrike. Aidé de plusieurs fidèles, il commença une campagne contre les X-Men. À la fin, Kitty Pryde réussit à le convaincre que les mutants ne sont pas une abomination.

Après les événements de House of M, la perte de leur pouvoir par un grand nombre de mutants a été vue comme un signe de Dieu par Stryker. Il appela au génocide des mutants à la télévision. Il est devenu un ennemi régulier des Nouveaux Mutants. Il fut responsable de l'explosion d'un autobus rempli de mutants qui avaient perdu leur pouvoir. Il a aussi assassiné plusieurs mutants avant d'être tué par Elixir.

Récemment, Bastion a ressuscité Stryker pour qu'il fasse partie de sa nouvelle armée de Purifiers.

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

Ultimate X-Men[modifier | modifier le code]

Dans l'univers Ultimate, Stryker est un amiral et le chef d'une conspiration anti-mutant.

Apparition dans d'autres média[modifier | modifier le code]

X-Men Origins: Wolverine[modifier | modifier le code]

Dans X-Men Origins: Wolverine, William Stryker était un colonel de l'armée américaine, joué par Danny Huston. Il fonda peu après la guerre du Viêt Nam un commando mutant constitué de :

Lors d'une mission en Afrique, Wolverine, écœuré par les méthodes de Stryker, quitta l'équipe. Mais quelques années après, Stryker plaça une de ses agentes, Kayla Fox, auprès de Logan, avant de faire croire qu'elle avait été tuée par Dents de Sabre. Faisant appel à l'esprit de vengeance de Wolverine, le colonel Stryker en recouvrit le squelette par de l'adamantium, minerai présenté au début du film. Malheureusement pour lui, Logan échappa à son contrôle. Cette fois, Stryker envoya Creed capturer d'autres mutants et leur prélever des morceaux d'ADN pour les intégrer au génome de Deadpool, qui se retrouva avec les pouvoirs de Cyclope, de Wraith ainsi que d'un pouvoir de regénération, qui permit une greffe de sabres rétractiles à la manière des griffes de Wolverine. Cependant, Wolverine qui traquait toujours Creed s'introduisit dans la centrale nucléaire de Three Mile Island, la base secrète de Stryker, avec la complicité de Gambit. Là, il apprit que Kayla était toujours en vie ; il s'allia avec elle et Creed pour vaincre Deadpool et libérer les mutants détenus sur l'île. Mais alors qu'il s'apprêtait à partir, Stryker tira une balle d'adamantium dans la tête de Wolverine, le rendant ainsi amnésique, incapable de se souvenir de son nom ou de Kayla. Elle fut blessée lors de la fuite et réussit, avant de mourir, par ses pouvoirs à persuader Stryker ne pas l'achever et quitter les lieux en marchant pendant un très long temps. Il sera rattrapé par un véhicule militaire et informé d'une future audition au sujet du meurtre d'un général qui s'était opposé à lui.

X-Men 2[modifier | modifier le code]

Dans X-Men 2, dont le scénario se déroule des années après (15 ans), le colonel William Stryker est joué par Brian Cox. Après être sorti de prison et ayant doté Lady Deathstrike de griffes d'adamantium, il poussa le président des États-Unis à attaquer l'Institut Xavier. Mais quelques mutants s'échappèrent, le traquèrent jusqu'à sa nouvelle base (le barrage d'Alkali Lake) et l'empêchèrent de justesse de détruire tous les mutants, qu'il détestait. Ayant appris que Stryker lui avait détruit la seule vie qu'il avait, Wolverine l'enchaîna à un rocher après lui avoir infligé quelques coups de griffes. Il mourut noyé quand le barrage céda. William Stryker a pour fils, Jason Stryker alias le Cerveau, un ancien élève de l'Institut Xavier.

X-men Days of Future Past[modifier | modifier le code]

Un William Stryker beaucoup plus jeune apparaît dans ce film. Il est le garde du corps de Bolivar Trask. Il est cette fois-ci joué par Josh Helman . Durant l'attaque de Magnéto contre la maison blanche lui, le président Nixon et son état-major se réfugie sous la maison blanche ou il est attaqué par Mystique. Lorsque Stryker sauve Wolverine d'une noyade les yeux de Stryker deviennent jaunes montrant qu'il s’agit de Mystique. On ignore ce qui est arrivé au vrai Stryker mais en raison du changement de l'histoire où certains événements ont été effacés, on peut penser qu'il est toujours en vie.