Docteur Strange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le film, voir Docteur Strange.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Strange.
Docteur Strange
Personnage de fiction apparaissant dans
Doctor Strange.

Cosplay du Docteur Strange et de Cléa
Cosplay du Docteur Strange et de Cléa

Nom original Doctor Strange
Alias Stephen Strange, Sorcier Suprême (Sorcerer Supreme), Maître de l'Occultisme, Stephen Sanders
Naissance Philadelphie, Drapeau de la Pennsylvanie Pennsylvanie
Activité(s) ancien chirurgien
Pouvoirs spéciaux Pouvoirs occultes, Sorcier Suprême,
Maître des Arts Mystiques (les trois sources : 1/ pouvoir de séparer son âme, 2/ utilisation de l'énergie magique ambiante de l'univers, 3/ utilisation de l'énergie extra-dimensionnelle)
Adresse 177 A, Bleeker Street, New York city
Famille aucune
Affiliation Défenseurs
New Avengers
Illuminati
Nightstalkers
Fils de Minuit (Midnight Sons)
Ennemi(s) Dormammu

Créé par Stan Lee (scénariste)
Steve Ditko (dessinateur)
Interprété par Benedict Cumberbatch
Première apparition Strange Tales #110 (juillet 1963)
Éditeur(s) Marvel Comics

Docteur Strange est un personnage de fiction, un super-héros appartenant à l'univers de Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Steve Ditko, il apparaît pour la première fois dans le comic book Strange Tales #110 en 1963. Le Docteur Strange est « le maître des arts mystiques » auquel tous les autres super-héros font systématiquement appel quand ils ont maille à partir avec des adversaires usant de magie.

Historique de publication[modifier | modifier le code]

photo en couleur en gros plan d'un visage d'homme d'une cinquantaine d'année portant des lunettes et une moustache.
Stan Lee en 1973.
photo en noir et blanc prise de face d'un jeune homme
Steve Ditko en 1945 à l'université de Johnstown, Pennsylvanie

Le docteur Strange a été au sommet de sa gloire dans les années 1960 et 1970, à l'époque où la concurrence entre comics était modérée et où ils se vendaient mieux. Créé par Stan Lee au scénario et Steve Ditko au dessin, ses aventures sont publiées dans la revue Strange Tales du numéro 110 au 168, sa revue étant ensuite rebaptisée Doctor Strange, et se sont poursuivies jusqu'au numéro 183. Ditko abandonne le personnage au no 146 et Bill Everett prend sa place pour six numéros avant que ce soit Marie Severin qui dessine ses aventures. Le premier numéro dont elle s'occupe est le 153 et il semble qu'elle ait dû remplacer Everett au dernier moment parce que celui-ci ne parvenait pas à tenir le délai[1]. Marie Severin travaillait alors au département de la production et devait rapidement corriger ou compléter les épisodes qui parfois arrivaient abîmés ou incomplets après leur transport par la poste[2]. Après cet épisode qui semble un peu bâclé, Marie Severin reste attachée au comic book et dessine, jusqu'au no 160 les aventures de Strange ainsi que les couvertures du comic book lorsque celle-ci présentait Strange. Progressivement, elle participe aussi à l'écriture du scénario avec Stan Lee et Roy Thomas[1]. Elle est ensuite remplacée par Dan Adkins à qui succède Gene Colan à partir du no 172[3].

dessin en noir et blanc prise de face d'une femme souriante
Marie Severin dessinée par Michael Netzer.

La deuxième série consacrée au maître des arts mystiques comporta 81 numéros et fut entre autres l'œuvre de Steve Englehart, Roger Stern, Chris Claremont au scénario et de Gene Colan, Marshall Rogers au dessin. En 1987, Strange a partagé avec la Cape et l'Epée l'affiche de la seconde série Strange Tales qui s'est arrêté après seulement quelques mois pour repartir de zéro sous le nom de Doctor Strange Sorcerer Supreme. Marie Severin dessine deux épisodes de ce comics[1]. C'est la quatrième et à ce jour la dernière série régulière consacrée au bon docteur par Roy Thomas, Warren Ellis, J.M. DeMatteis au scénario et Jackson Guice au dessin. Elle s'arrêta en 1996.

Le docteur Strange apparut aussi dans les différentes séries contant les aventures des Défenseurs, dans les albums Into Shamballa (par J.M. DeMatteis et Dan Green) et Triumph and torment (par Roger Stern et Mike Mignola), dans certains one-shots comme What is it that disturbs you Stephen ? (par P. Craig Russell), dans la mini-série Flight of bones (par Dan Jolley, Tony Harris et Paul Chadwick de février à mai 1999) et dernièrement dans la mini-série intitulée simplement Strange (par Joe Michael Straczynski et Brandon Peterson), ces deux dernières séries étant parues sous le label Marvel Knights.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Stephen Strange était un brillant neurochirurgien mais aussi un être dépravé, cynique et égoïste. Oublieux de ses devoirs et de la déontologie médicale, il cherchait avant tout à faire fortune et sélectionnait ses patients d'après le contenu de leur compte en banque. Mais une nuit, alors qu'il rentrait d'une soirée bien arrosée, il eut un accident de voiture. Il en sortit vivant mais eut les deux mains si abîmées qu'il ne put plus opérer. Désespéré, il sombra dans une profonde dépression. Il subit de nombreuses interventions dans le but de recouvrer sa légendaire dextérité. En vain. Petit à petit, ses collègues, ses amis le délaissèrent. C'était un homme fini.

Puis un jour, il entendit parler de l'Ancien, une sorte de guérisseur habitant dans les montagnes de l'Himalaya et soi-disant capable de faire des miracles. Strange crut qu'il pouvait l'aider à redevenir le fameux chirurgien qu'il avait été. Il entreprit aussitôt un long voyage au bout duquel il rencontra un homme aux pouvoirs étranges. L'Ancien s'avéra être un prodigieux maître des sciences occultes et l'ultime dépositaire de pratiques secrètes ancestrales. Il ne guérit pas Strange mais lui fit subir des épreuves initiatiques auxquelles son élève se soumit avec, au départ, une certaine réticence.

À l'issue de ce long apprentissage, Stephen Strange réalisa ses erreurs passées et décida de consacrer sa vie aux arts mystiques. Son mentor lui remit alors le Manteau de Lévitation et l'Œil d'Agamotto, une amulette aux pouvoirs divinatoires. Ainsi naquit le célèbre Docteur Strange. Très vite, celui-ci fut confronté à de terribles ennemis dont le Baron Mordo, un disciple de l'Ancien qui avait mal tourné, et Dormammu, seigneur de la Dimension de l'Ombre. L'Ancien confia à son cher élève la protection de la Terre. Le docteur s'installa dans un manoir à Greenwich Village, New York, et prit à son service le fidèle Wong.

Un jour, Strange fut contacté par le corps astral de Genghis le Sage (un maître mystique du Tibet), dans son manoir, pour ce qui allait être le défi de sa vie (cf. Docteur Strange et Fatalis). Tous les plus grands sorciers de la Terre, dont Victor von Fatalis, furent réunis dans un temple au milieu de la forêt javanaise. C'est là que Genghis leur révéla la raison de cet appel : un défi organisé par la trinité des Vishanti. À ce moment, les Vishanti apparurent, figèrent Genghis dans un immense cristal de glace, et révélèrent aux sorciers présents la finalité du défi : celui qui libérerait Genghis deviendrait le Sorcier Suprême, le plus grand de tous. Le docteur Strange parvint à découvrir le secret pour sortir l'Ancien, alors que tous les autres avaient échoué, à l'exception de Fatalis, qui observait ce qui se passait. C'est alors que les Vishantis réapparurent et mirent fin au défi, proclamant le Docteur Strange Sorcier Suprême.

Pour combattre les forces du mal, Strange fonda bientôt le groupe des Défenseurs qui réunit à ses côtés Hulk, Namor le prince des mers et le Surfer d'Argent.

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Homonymies[modifier | modifier le code]

  • Docteur Strange (appelé également Doc Strange) est aussi le nom d'un super-héros des années 1940 publié dans les pages de Thrilling Comics par la compagnie Nedor. Ce personnage - passé depuis dans le domaine public - a servi de base à celui de Tom Strange dans les comics de Tom Strong d'Alan Moore (où apparaissent aussi les autres personnages de Nedor Comics).
  • Le docteur Hugo Strange est un psychiatre ennemi de Batman.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Cassell 2012, p. 71
  2. Cassell 2012, p. 71
  3. Cassell 2012, p. 72

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Aaron Sultan, Marie Severin : The Mirthful Mistress of Comics, TwoMorrows Publishing,‎ , 174 p. (ISBN 9781605490427), p. 71
  • Marvel universe volume 2


Liens externes[modifier | modifier le code]