Graymalkin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Graymalkin est un super-héros appartenant à l’univers de Marvel Comics. Il a été créé par Marc Guggenheim et Yanick Paquette, et est apparu pour la première fois dans Young X-Men #3 (2008). Son nom provient de l’adresse de l’Institut Xavier[1], situé au 1407 Graymalkin Lane à North Salem.

Origines[modifier | modifier le code]

Jonas Graymalkin est né au XIXe siècle. Fils unique de Charles et Marcia Graymalkin, il s'est avéré avoir un lien de parenté avec le Professeur X et Cassandra Nova. Son père l'ayant surpris dans la grange avec son petit ami, il l'enterra vivant, dégoûté à l'idée d'avoir pu engendrer un fils homosexuel. Ceci déclencha le potentiel mutant de Graymalkin, qui ne s’exprima que bien des décennies plus tard.

Le Professeur X fit bâtir l’Institut Xavier sur un terrain légué à sa famille après la mort de Charles Graymalkin, le père de Jonas. 200 ans plus tard, quand l’Institut fut détruit par les Sentinelles, le jeune garçon, en hibernation dans le noirceur du sol, se réveilla et sortit enfin à l'air libre. Il fut trouvé par Cipher qui devint son ami. Il est aujourd'hui membre des Jeunes X-Men, souffre d’ESPT et entretient une relation ambiguë avec Anole.

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

  • Les pouvoirs de Graymalkin se sont manifestés juste après qu’il eut été enterré vivant et, à cause du temps qu'il a passé sous terre, ses pouvoirs ne sont efficaces que dans la quasi-obscurité.
  • Graymalkin dispose dans l'obscurité d'une force, d'une agilité et d'une invulnérabilité surhumaines. Dans la lumière, il perd très rapidement ces capacités, jusqu'à un niveau humain standard pour un adolescent.
  • Il possède une résistance naturelle au froid.
  • Sa peau est grise comme la pierre, et ses yeux sont blancs, sans pupille, ni iris visibles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chris Arrant, « The Young Ones: Marc Guggenheim talks Young X-Men », Newsarama,‎ 27 janvier 2008 (consulté le 15 septembre 2010)