Psylocke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Psylocke
Personnage de fiction apparaissant dans
X-Men

Logo de la série de comic books Psylocke
Logo de la série de comic books Psylocke

Alias Elisabeth Glorianna "Betsy" Braddock (véritable identité)
Captain Britain II,
Lady Mandarin
Naissance Braddock Manor, Angleterre
Origine anglaise
Espèce mutante
Activité(s) aventurière
Pouvoirs Télékinésie, katanas télékinétiques, télépathe
Famille James Braddock, Senior (père, décédé), Elizabeth Braddock (mère, décédée), Brian Braddok (frère), James "Jamie" Braddok (frère)
Affiliation Exilés
X-Men
Excalibur
La Main
Crimson Dawn
Le Club des Damnés
Captain Britain Corps
S.T.R.I.K.E. Psi-division

Créé par Chris Claremont
Herb Trimpe
Première apparition (UK) Captain Britain #8 (Décembre 1976)
(US) New Mutants Annual #2 (1986)
Éditeur(s) Marvel Comics/Marvel UK

Psylocke (Elisabeth « Betsy » Braddock) est un personnage de bande dessinée, superhéroine de comic de l'univers Marvel. Elle est associée à Captain Britain, qui n'est autre que son frère jumeau, Brian et aux X-Men. C'est une mutante doté de pouvoirs psychokinésiques entraînée pour le combat au corps à corps. Elle possédait avant son échange de pouvoir avec Phénix de facultés télépathiques.

Ce personnage a été créé par Chris Claremont et Herb Trimpe, et apparut pour la première fois dans le Captain Britain no 8 (Décembre 1976), créé par la filiale de Marvel, Marvel UK. Elle fut d'abord un personnage secondaire dans les aventures de son frère jumeau, Captain Britain, en le remplaçant brièvement dans son rôle de protecteur de la Terre-616.

Plus tard, elle est devenue la super-héroïne mutante Psylocke. Initialement présenté comme un télépathe, le personnage a finalement été écrit comme possédant des pouvoirs de télékinésie.

Histoire de sa publication[modifier | modifier le code]

Cosplay de Psylocke

Elizabeth Braddock fit sa première apparition dans Captain Britain #8 (décembre 1976), publié par la filiale de Marvel Comics, Marvel UK. Le scénariste Chris Claremont l’introduit comme un personnage secondaire, la sœur de Brian Braddock – Captain Britain – et fit d’elle une pilote de ligne. Elle était aussi pourvue de facultés psychiques aux limites inconnues, bien qu’aucune explication sur l’origine de ces pouvoirs ne fût donnée. Dans Super Spider-Man and Captain Britain #243 (oct. 1977), Betsy Braddock fut présentée comme un mannequin professionnel.

Dans Daredevils #3 (mars 1983), Alan Moore la fit travailler pour l’organisation gouvernementale britannique S.T.R.I.K.E., qui l’utilisait pour ses pouvoirs psychiques. Son petit ami, Tom Lennox, faisait aussi partie du S.T.R.I.K.E., et fut plus tard assassiné. L’histoire la présente comme ayant teint ses cheveux en violet, mais cette couleur devint par la suite son principal trait de reconnaissance. Le changement majeur de ce personnage vint en 1986 dans la série Captain Britain, alors que Betsy Braddock remplaçait son frère comme Captain Britain, elle fut rendue aveugle par le supervilain Slaymaster.

Dans New Mutants Annual #2 (1986), Claremont intégra Betsy Braddock à la franchise X-Men : elle est enlevée dans le Mojoverse, où elle subit un lavage de cerveau, puis reçoit des yeux bioniques, et enfin est appelée « Psylocke » pour la première fois. Après avoir été secourue par les Nouveaux Mutants, elle s’installa dans leur académie, dirigée par Magnéto en l’absence du Professeur Charles Xavier. Après avoir aidé l’équipe des X-Men, Betsy fit ses preuves lors de son affrontement avec le meurtrier Dent de Sabre, où elle réussit à user de télépathie pour récupérer des informations vitales sur les événements du « Massacre des Mutants ». Peu après, Betsy fut invitée à intégrer officiellement les X-Men et adopta le nom de code « Psylocke » (Uncanny X-Men #213 (janvier 1987)).

Décrite comme une télépathe avec quelques aptitudes au combat, Psylocke adopta rapidement une armure. Cela changea dans Uncanny X-Men #250-251 (1989), au moment où les X-Men fuient des terroristes cyborgs, les Reavers, en passant par le Trône du Péril, un dispositif de téléportation extradimensionnelle. Dans l’arc-story suivant, Betsy tomba aux mains d’une organisation terroriste japonaise, La Main, qui lui fit subir un lavage de cerveau et un changement physique. Psylocke crut ainsi être « Lady Mandarin », l’assassin attitré de La Main. Cette manipulation impliqua une modification de ces caractéristiques physiques puisqu’elle fut représentée à l’apparence japonaise. Après avoir été secourue par Wolverine et avoir surmonté son conditionnement mental, Betsy conserva l’habilité au combat due à la manipulation de La Main, autant que l’habilité à concentrer son énergie psychique sous la forme d’une « dague psychique ».

Avec le lancement de X-Men vol.2, l’équipe se divise, et Psylocke rejoint l’équipe menée par Cyclope. Dans les histoires écrites par Jim Lee, le personnage commence à flirter avec Cyclope, dans le but de le séduire. À ce moment, Kwannon – nouveau personnage à l’apparence de Betsy avant sa manipulation par La Main – clame être la vraie Psylocke, et accuse la Betsy à l’apparence japonaise d’être une usurpatrice. Après le départ de Jim Lee de Marvel Comics pour fonder avec six autres auteurs Image Comics, le nouveau scénariste Fabian Nicieza établit que Kwannon était l’imposteur et que les flirts avec Cyclope étaient l’une des conséquences mentales de sa transformation physique.

En 1994, le scénariste Scott Lobdell mit en scène une relation entre Betsy et son coéquipier Archangel. Elle fut sévèrement blessée lors d’un combat contre Dent de Sabre dans Uncanny X-Men #328. Elle fut finalement sauvée grâce à l’utilisation d’un artefact mystique connu sous le nom de l’Aube Rouge, qui lui conféra de nouveaux pouvoirs : la capacité de se fondre dans l’ombre et de se téléporter. Lobdell l’inséra pendant quelque temps aux côtés des X-Men. Ainsi, Betsy retourna parmi eux dans X-Men #77-78, tandis qu’elle utilisait sa télépathie améliorée par les pouvoirs de l’Aube Rouge pour emprisonner le Roi d’Ombre dans le plan astral. Cependant, comme une nouvelle utilisation de sa télépathie le libèrerait, Psylocke dut renoncer à utiliser ses capacités télépathiques. Quelque temps plus tard, elle développa à la place des pouvoirs télékinésiques. Sa relation avec Archangel prit fin avec Claremont dans X-Men (vol. 2) #109, tandis que Betsy fréquenta une nouvelle recrue X-Men, l’indien Neal Shaara. Dans X-Treme X-Men #2 (2001) écrit par Claremont, Psylocke mourut. Elle resta morte jusqu’en 2005, où dans Uncanny X-Men #455, elle fut ressuscitée ; Claremont écrivit qu’il avait toujours été dans son intention de la ramener à la vie. Son personnage fut aussi présent dans la série Exiles, un spin-off de la franchise des X-Men, se situant dans un univers parallèle. Avec l’annulation des New Exiles, Psylocke eut sa première histoire uniquement consacrée à elle, l’one-shot X-Men : Sword of The Braddocks. Plus tard, le personnage retrouva ses compagnons X-Men au début de 2009 dans les pages de Uncanny X-Men. En novembre 2009, Psylocke apparut dans une minisérie de quatre épisodes, écrite par Christopher Yost et dessinée par Harvey Tolibao. Matsu'o Tsurayaba et Wolverine sont les deux personnages centraux de cette histoire.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Psylocke » (voir la liste des auteurs)