Iron Man (comics)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iron Man.
Iron Man
Personnage de fiction apparaissant dans
Iron Man

Iron Man statue (4840270076).jpg

Alias Anthony Edward « Tony » Stark (véritable identité)
Iron Man
Naissance Long Island, Drapeau : États-Unis Drapeau de l'État de New York New York
Origine Américain
Sexe Homme
Activité(s) Directeur de Stark Enterprises
Ancien Secrétaire de la Défense
Ancien Directeur du SHIELD
Aptitudes Naturelles
Génie scientifique
Avec l'Armure
force surhumaine, vol à une vitesse pouvant atteindre Mach 8, répulseurs énergique, missiles, supports de protection et de soin.
Famille Howard Anthony Stark(père)
Maria Collins Carbonell Stark † (mère)
Morgan Stark (cousin)
Isaac Stark (ancêtre)
Affiliation SHIELD
Stark Enterprises
Les Puissants Vengeurs
Anciennement
Les Vengeurs
Queen's Vengeance
Les Vengeurs de la Côte Ouest
Force Works
Département de la Défense des États-Unis
Les Nouveaux Vengeurs
Illuminati
War Machine
Usinage Servitech
Ennemi(s) Ennemis d'Iron Man

Créé par Stan Lee
Jack Kirby
Larry Lieber
Don Heck
Film(s) Iron Man
Iron Man 2
Avengers
Iron Man 3
Avengers: Age of Ultron
Série(s) L'Homme invincible
Iron Man
Iron Man: Armored Adventures
Iron Man
Première apparition Tales of Suspense #39 (mars 1963)
Éditeur(s) Marvel Comics

Iron Man (littéralement l'Homme de Fer) est un super-héros de comic books créé en 1963 par Stan Lee pour Marvel Comics. Apparu pour la première fois dans Tales Of Suspense #39, la série était scénarisée par Larry Lieber et dessinée par Don Heck. À partir de 1968, le personnage a eu son propre comics qui a été publié par Marvel jusqu'en 1996 avec le no 332.

En France, la série a été publiée par les éditions Lug dans les pages du petit format Strange dès son premier numéro en 1970. Les publications débutaient avec le no 1 de la série parue dans le comics Iron Man de 1968 en omettant les épisodes parus depuis 1963 dans Tales of Suspense.

Iron Man fait partie des multiples super-héros créés par Stan Lee, qui avait déjà imaginé Spider-Man, Daredevil et les Quatre Fantastiques. Anthony Stark, au début de sa carrière de super-héros, avait pour principale occupation de lutter contre les communistes dans le contexte de la guerre froide, de manière beaucoup plus systématique que les autres personnages de Marvel Comics. Ce cadre historique a progressivement disparu, au profit d'aventures de science-fiction. Le contexte de la série Iron Man a ensuite continué d'évoluer avec les années, le personnage affrontant en majorité des menaces de type technologique.

Son corps est celui d'un humain normal sans pouvoir surnaturel, rendu surpuissant par une armure de haute technologie conçue à l'aide de ses compétences impressionnantes en technologie. Cette armure peut voler jusqu'à atteindre Mach 8, lui confère une force très supérieure à celle d'un humain, est équipée de multiples armes et capteurs, de systèmes de soin, etc.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Personnage initial[modifier | modifier le code]

Lors de la guerre du Viêt Nam, Anthony Edward « Tony » Stark est un industriel qui travaille à la fabrication d'armes pour le gouvernement américain. Cette activité amène le play-boy, dont le physique rappelle Clark Gable, à se rendre sur le terrain pour démontrer la puissance d'une de ses nouvelles inventions de l'époque : les transistors, qui sont capables de décupler la puissance de n'importe quelle arme. Malheureusement, il saute sur une mine qui projette des éclats près de son cœur. Capturé par les soldats vietnamiens, il est obligé par leur chef à fabriquer des armes avec l'aide d'un scientifique asiatique, le professeur Yinsen, lui aussi prisonnier. Conscients de la mort imminente de Tony Stark en raison des éclats, ils décident de mettre au point un dispositif destiné à ralentir leur progression dans le corps de l'industriel : une armure, équipée de transistors. Le professeur Yinsen sacrifie sa vie pour gagner du temps afin que l'armure de Tony Stark accumule assez d'énergie pour fonctionner. Une fois habitué à son nouveau corps, Iron Man se débarrasse facilement de ses adversaires et s'enfuit.

Origines redéfinies et biographie[modifier | modifier le code]

Afin de réactualiser le personnage (qui serait trop vieux dans les années 2000 s'il avait participé à la guerre du Viêt Nam), Marvel Comics lui redéfinit ses origines dans Official Handbook of the Marvel Universe: Avengers 2004. Anthony Stark est le fils d'Howard Stark, le patron des puissantes Stark Industries, ce dernier étant un alcoolique. Tony Stark grandit et devient un inventeur brillant et imaginatif, entré au MIT à 15 ans, il en sort major de sa promotion. Lorsque ses parents meurent dans un accident de voiture suite à des freins défectueux, il prend les rênes de Stark Industries et achète la société ayant construit la voiture afin de remédier lui-même au défaut. Charmant playboy et à l'aise en société, il décide finalement d'aller visiter une de ses usines en Asie. Il tombe sur des rebelles locaux voulant s'en prendre à ses biens. Durant l'altercation, une explosion s’ensuit et propulse un petit bout de métal qui entaille légèrement le cœur de Stark. Capturé avec Ho Yinsen par Wong-Chu (qui sert le Mandarin), ils s'ingénient à trouver un moyen de s'échapper. Afin de survivre, Stark revêt le plastron du prototype d'armure de combat mise au point avec Ho Yinsen puis réussit à s'enfuir avec la totalité de celle-ci grâce au sacrifice de son ami. Dans sa fuite, il rencontre James Rhodes, un pilote de l'American Air Force, qu'il engage de retour aux États-Unis. Stark est maintenant Iron Man.

Finalement, on lui retire les éclats qui le handicapaient tant. Il conçoit des armures de plus en plus perfectionnées et cesse de fabriquer des armes, en hommage au professeur Yinsen. Il combat le crime en tant qu'Iron Man, officiellement garde du corps et vitrine technologique de Stark Industries.

Comme tous les héros de Stan Lee, Iron Man est un « type avec des super-pouvoirs, mais également des super-problèmes ». Ainsi, l'homme adulé et admiré par les foules doit-il rester enfermé dans une armure pour rester en vie. Une fois son problème cardiaque réglé, David Michelinie et Bob Layton lui adjoignent un problème d'alcoolisme (Iron Man (vol.I) #120-128, parus dans Iron Man : Le diable en bouteille chez Marvel France en avril 2008) qui le suit en permanence, et qui l'oblige même pendant une longue période à abandonner l'armure d'Iron Man.

Dans le story-arc intitulé Avengers : The Crossing & Timeslide, il fut révélé que Tony Stark était secrètement un vilain depuis les débuts de sa carrière en tant qu'Iron Man et que sa mission avait été d'infiltrer les Vengeurs pour le compte de Kang (bien qu'en réalité, ce dernier avait causé cela en voyageant dans le temps et en exerçant un contrôle mental sur lui). Après qu'il eut assassiné plusieurs personnes, les Vengeurs décidèrent de retourner dans le passé d'une réalité alternative pour enrôler un jeune Tony Stark encore adolescent. Lors de l'affrontement, le Stark original, voyant son double adolescent, fut suffisamment choqué pour reprendre le contrôle de lui-même, et se sacrifia pour aider à vaincre Kang. Après sa mort, son double adolescent resta dans le présent et le remplaça dans l'armure d'Iron Man et à la tête de Stark Industries pour quelque temps, avant de mourir à son tour aux mains d'Onslaught. Cependant, la saga Avengers Forever annule cette relecture en ne faisant remonter la trahison de Stark qu'à quelques mois, et en révélant que Kang n'était en fait qu'un extra-terrestre dont la race est connue sous le nom de Space Phantoms.

Le personnage réapparut dans l'univers Heroes Reborn, redevenu adulte, et reviendra plus tard dans l'univers Marvel classique avec ses camarades, où il fusionna avec le Stark original, récemment ressuscité, donnant un nouveau Tony Stark/Iron Man avec à la fois la mémoire de l'original, du nouveau et de l'adolescent, et se considérant ainsi comme étant les trois à la fois. Le concept du personnage a été réactualisé en 2005-2006, par Warren Ellis et Adi Granov, dans Iron Man vol.4 #1-6 (parus dans Iron Man : Extremis chez Marvel France en novembre 2006).

Plus tard, des années après sa résurrection, Iron Man soutient fermement l'application du Super Hero Registration Act, suite au tragique événement survenu au début de Civil War. Cela le conduit à mener, à contrecœur, une lutte avec Captain America, qui est devenu le leader de ceux s'opposant à cette nouvelle loi.

Après les événements de Civil War, Tony Stark devient le nouveau directeur du SHIELD et forme les Puissants Vengeurs avec d'autres super-héros qui sont en accord avec le Registration Act.

Cependant, durant Secret Invasion, les installations de Stark s'avèrent inefficaces à défendre la Terre contre l'invasion des Skrull. Cette inefficacité conduit à sa mise en disgrâce, et il perd dans Dark Reign la direction du SHIELD, qui passe (avec tout son stock d'armure) à Norman Osborn (alias le Bouffon vert). Comprenant que la situation est mauvaise, Iron Man injecte un virus dans l'ordinateur renfermant les identités de tous les héros enregistrés, privant Osborn de ces informations. La seule copie se trouvant dans sa tête, il verrouille ensuite son stock d'armure, et s'enfuit avec l'une d'entre elles sur lui.

Publication[modifier | modifier le code]

Iron Man apparaît pour la première fois dans le comic book Tales of suspense numéro 39. Il est créé par Stan Lee et Jack Kirby même si ce dernier se contente de définir graphiquement le personnage avant de le laisser entre les mains de Don Heck qui illustre les premières aventures du personnage. Iron Man est un héros de la guerre froide et, de ce fait, est souvent opposé à des super-vilains communistes tels que la Dynamo pourpre ou le Mandarin[1]. D'après Stan Lee, cité par Marc DiPaolo, Iron Man a été conçu comme un défi pour voir si un personnage tel que Tony Stark pouvait plaire aux lecteurs alors qu'il représentait ce que ceux-ci détestaient[2].

Depuis sa création, Iron Man n'a jamais vu sa publication interrompue. Si les vilains qu'il combat en solitaire sont très divers, il est également membre fondateur et actif des Vengeurs, en compagnie de Thor, de Hulk, de la Guêpe et de Giant-Man. Il forme aussi les Puissants Vengeurs en compagnie d'Arès, Miss Marvel, la Guêpe, Wonder Man, Veuve noire et Sentry (le héros le plus puissant de l'univers Marvel, étant donné sa capacité à contrôler 1 million de soleils en fusion, mais aussi le plus instable mentalement).

Ultimate Iron Man[modifier | modifier le code]

Après une première apparition dans les pages d'Ultimate Marvel Team-Up, la version Ultimate Iron Man est apparue dans la série Ultimates, avant d'avoir droit à sa propre mini-série scénarisée par Orson Scott Card et dessinée par Andy Kubert (avec Mark Bagley dans le dernier numéro), qui modifie les origines narrées dans Ultimate Marvel Team-Up.

Ennemis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des ennemis de Iron Man.

Iron Man a combattu de nombreux ennemis aux cours de sa carrière : Obadiah Stane (Iron Monger), l'Homme-radioactif, l'Homme de titanium, les Dynamo pourpres, le Mandarin, Fin Fang Foom, Ultimo, le Fantôme, MODOK et l'AIM, le Constrictor, le Contrôleur, le Laser vivant, la Licorne, les Démolisseurs, Sunset Bain, Blacklash, Blizzard, Spymaster, le Docteur Fatalis, Justin Hammer, le Lama Noir, le Brandon, Madame Masque, Thanos, la Veuve noire

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Différentes armures de Iron Man.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le Mark 42 dans Iron Man 3.

Depuis 2008, Marvel Comics a créé un univers filmique commun pour ses adaptations. Les films suivants mettant en scène Iron Man (joué par Robert Downey Jr.) font partie de cet univers :

Associé à l'univers cinématographique Marvel, Disney annonce le 9 octobre 2013 la construction d'une attraction Iron Man à Hong Kong Disneyland prévue pour fin 2016 avec un budget de 100 millions d'USD[4].

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Jeu de société[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

En 1970, le groupe de Heavy Metal Black Sabbath sort un album intitulé Paranoid dans lequel on trouve la chanson Iron Man (utilisée dans la bande-annonce et le générique de fin du film). Cette chanson n'a cependant rien à voir avec le personnage (voir le texte de la chanson).

À l'occasion de la sortie du film Iron Man 2, le groupe australien AC/DC a sorti une compilation de quelques-uns de ses meilleurs morceaux. La compilation se nomme Iron Man 2 et quelques morceaux sont présent dans la bande son du film. L'album est sorti le 29 avril 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard J. Gray et Betty Kaklamanidou, The 21st Century Superhero : Essays on Gender, Genre and Globalization in Film, McFarland,‎ 2011, 204 p. (ISBN , 9780786463459[à vérifier : isbn invalide], lire en ligne), p. 20
  2. (en) Marc DiPaolo, War, Politics and Superheroes : Ethics and Propaganda in Comics and Film,‎ 2011, 330 p. (ISBN 9780786447183, lire en ligne), p. 27
  3. « Robert Downey Jr revient en Iron Man dans Avengers 2 et 3 » sur Actucine.com
  4. (en)« Disney Banks On Iron Man to Boost Floundering Hong Kong Venture » sur Business.time.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :