Superman 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Superman (homonymie)

Superman 2

Titre original Superman II: The Adventure Continues
Réalisation Richard Lester
Richard Donner (non crédité)
Scénario Mario Puzo
David Newman
Leslie Newman
Acteurs principaux
Sociétés de production Dovemead
Film Export A.G.
International Film Productions
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Super-héros
Sortie 1980
Durée 123 minutes (h 3)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Superman 2 est un film de super-héros anglo-américain réalisé par Richard Lester et sorti en 1980.

C'est la suite du premier film sorti en 1978, d'après la bande-dessiné Superman créé Jerry Siegel et Joe Shuster.

En 2005, Richard Donner a fait sa propre version du film (Superman II: The Richard Donner Cut) sorti en DVD et Blu-Ray reprenant le montage original de son film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le général Zod et ses sbires, Ursa et Non, tentent de voler un puissant cristal sur Krypton. Ayant échoué dans leur tentative, ils sont jugés par Jor-El qui les condamnent à être emprisonnés dans la Zone Fantôme.

Des années après l'explosion de Krypton, Kal-El, le fils de Jor-El, veille sur la Terre et la préserve de tous les dangers sous le nom de Superman. Alors qu'il vient de sauver la Tour Eiffel de terroristes ayant placé une bombe à hydrogène, il jette cette dernière dans l'espace. L'explosion brise la porte de la Zone Fantôme, libèrant Zod et ses acolytes, qui décident de se rendre sur Terre pour semer le chaos. Lex Luthor s'enfuit de prison et se rallie au général Kryptonien... Au même moment, Superman choisit de renoncer à ses pouvoirs par amour pour Lois Lane...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Avec la participation non créditée de Tom Mankiewicz
Histoire de Mario Puzo
116 minutes (The Richard Donner cut)

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (VF) sur AlloDoublage[3]

Les deux versions[modifier | modifier le code]

Environ 75 % des scènes de Superman 2 ont été tournées en même temps que le premier Superman[4]. Cependant, suite à de nombreux désaccords, Richard Donner est remplacé par Richard Lester après la sortie du premier film. Lester retourne de nombreuses scènes en appuyant le côté humoristique du film. Lorsqu'il apprend le renvoi de Richard Donner, Marlon Brando décide de se retirer du projet et exige que l'on enlève toutes ses scènes du film, récoltant au passage beaucoup d'argent avec un procès gagné à ce sujet. Cela engendrera alors de grandes failles scénaristiques.

Quelques années plus tard, suite à la pression de nombreux fans, la Warner autorise Richard Donner à remonter le film, d'après sa propre vision. Cette version, intitulée Superman II - the Richard Donner cut, sort en vidéo en 2006. Il conserve quelques scènes de la version de Richard Lester mais utilise de nombreuses images inédites et des essais de caméra conservés par la Warner[5],[6].

Version de Richard Donner (1978)[modifier | modifier le code]

  • Lorsque Superman a réussi à neutraliser un des missiles de Lex Luthor dans le premier film, il l'a envoyé dans l'espace et c'est celui-là qui libère les trois kryptoniens de la plate-forme d'exil.
  • Lois Lane veut prouver que Clark Kent est Superman en lui tirant dessus avec un revolver (on peut remarquer dans cette scène que, sur certaines images, Christopher Reeve est plus maigre).
  • Le passage de Superman dans la cabine moléculaire est sans douleur et ne change pas son costume. C'est aussi pour cela que le changement surprise des kryptoniens à la fin du film, sans douleur ou changement physique, est un contre-sens dans la version finale.
  • Après avoir détruit ses pouvoirs (devenant pour de bon un être humain normal) et qu'il doit à tout prix les récupérer, Clark appelle son père dans sa forteresse délabrée et retrouve son cristal vert. Puis il utilise le cristal pour ré-invoquer l'hologramme à intelligence artificielle de son père. Sitôt réapparu, Jor-El affirme qu'il s'attendait à ce que Clark regrette son choix et qu'il peut lui restaurer ses pouvoirs, mais au prix de tout son propre savoir mis dans le cristal et qu'il ne pourra plus jamais le revoir. L'hologramme infuse son énergie en Clark, lui permettant ainsi de redevenir Superman.
  • Durant le duel kryptonien en plein Metropolis, Zod frappe Superman en plein vol, l'envoyant s'écraser contre le flambeau de la Statue de la Liberté.
  • Après avoir éliminé les kryptoniens, Superman et Lois se prennent dans les bras et s'embrassent. Et par la même occasion, Superman détruit la forteresse.
  • Pour éviter que Lois Lane ne révèle un jour sa véritable identité, Superman change le cours de l'histoire en faisant tourner la Terre en sens inverse, supprimant de cette manière tous les événements produits par les kryptoniens (cette séquence sera finalement insérée à la fin du premier film).

Version de Richard Lester (1980)[modifier | modifier le code]

  • Lors du procès de Zod, Ursa et Non, la voix principale est censée être celle de Jor-El mais ce n'est pas celle de Marlon Brando.
  • Dans le résumé du premier épisode, pendant le générique, on voit Lara (mère biologique de Superman) mettre son fils dans la capsule spatiale, alors que l'on avait bien vu Jor-El le faire lui-même dans le premier film.
  • Superman embarque un des ascenseurs de la Tour Eiffel qui renferme une bombe atomique. Il le projette dans l'espace et la bombe explose, celle-ci libérant les kryptoniens de la plate-forme d'exil.
  • Lois Lane cherche à prouver que Clark Kent est Superman en se jetant volontairement dans un cours d'eau du Niagara. En fin de compte, Clark se permet une petite tricherie en utilisant ses lasers oculaires pour casser une branche d'arbre et l'envoyer en guise de bouée à Lois. Plus tard dans leur chambre d'Hôtel, Clark avoue la vérité à Lois après avoir heurté la peau d'ours, plongé en avant et fait atterrir sa main droite dans le feu.
  • En détruisant ses pouvoirs dans la cabine moléculaire, Superman ressent désormais de la douleur et change d'apparence, arborant chemise, pantalon et souliers.
  • Voulant absolument récupérer ses facultés, Clark retourne dans sa forteresse, appelle au secours de son père et retrouve son cristal vert... Puis, deux scènes plus tard, on le voit redevenu Superman sans aucune explication alors que l'hologramme de sa mère lui avait bien précisé que son changement serait irréversible.
  • Dans la séquence de duel entre les kryptoniens à Metropolis, Non frappe Superman en plein vol, l'envoyant juste se cogner contre le volet d'une fenêtre.
  • Pour s'assurer que Lois ne dira rien sur son identité, Clark lui efface ses derniers souvenirs en lui donnant simplement un baiser.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • L'acteur Clifton James, qui joue le shérif croisant la route des kryptoniens, avait joué un rôle similaire dans deux James Bond, Vivre et laisser mourir et L'homme au pistolet d'or. De plus, il conduit le même modèle de voiture dans les 3 films.
  • Les fans de Superman ont été choqués de voir leur héros favori passer une nuit d'amour avec Lois Lane. Margot Kidder elle-même n'en est pas très fier.
  • Lorsque les 3 Kryptoniens arrivent dans le bureau ovale, on peut apercevoir sur la droite de l'écran le comédien français Jean-Pierre Cassel dans le rôle d'un chef d'état-major.
  • À la fin du film, Superman balance Zod dans un gouffre, Lois fait de même avec Ursa et Non y tombe accidentellement, impliquant qu'ils meurent. Cette scène a provoqué du mécontentement dans la communauté des fans de Superman car l'homme d'acier est un héros qui ne tue pas ses ennemis, encore moins de sang-froid. En fait, une scène coupée au montage devait montrer par la suite les trois ex-kryptoniens (et Lex Luthor) emmenés par la police.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]