SHIELD

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shield.
SHIELD
Alias S.H.I.E.L.D.
Activité(s) Agence gouvernementale
Adresse Héliporteur (Helicarrier)

Membre(s) Nick Fury
Peggy Carter
Dum Dum Dugan
Natasha Romanoff
Jasper Sitwell
Clay Quartermain
Valentina De Fontaine
Maria Hill
Steve Rogers
Tony Stark
G.W. Bridge
Sharon Carter
Daisy Johnson
Clint Barton
Phil Coulson

Créé par Stan Lee et Jack Kirby
Première apparition Strange Tales #135 (août 1965)
Éditeur(s) Marvel Comics

Le SHIELD (acronyme de Supreme Headquarters, International Espionage, Law-Enforcement Division, puis Strategic Hazard Intervention, Espionage Logistics Directorate en 1991 et enfin en 2013 Strategic Homeland Intervention, Enforcement and Logistics Division) est une agence d'espionnage de l'univers Marvel, monde imaginaire d'une grande partie des super-héros de Comics. L'agence "The SHIELD" a été créée par Stan Lee dans Strange Tales #135 en 1965. Ce comics a été traduit en France dans Strange Spécial origines n°142.

Nick Fury (personnage créé en 1963), vétéran de la Seconde Guerre mondiale et super-espion borgne, est le directeur historique de cette agence même si le commandement a été assuré pendant quelque temps par G.W. Bridge. Nick Fury, suite à sa guerre secrète contre la Latvérie, a disparu de la circulation. L'organisation était dirigée par Maria Hill jusqu'aux événements de Civil War. Tony Stark a succédé à Maria Hill jusqu'à la dissolution de l'agence après les événements de Secret Invasion.

Nom[modifier | modifier le code]

Le nom original « SHIELD », signifiant « bouclier » en Anglais, a été parfois traduit par M.I.E.S.L. (Arédit) ou S.E.R.V.O. (Humanoïdes Associés).

Dans la version française dIron Man, "S.H.I.E.L.D." signifie Stratégie Habileté Intervention Exécution et Logistique Défensive"

Historique[modifier | modifier le code]

Le SHIELD fut créé par Nick Fury à la fin de la Seconde Guerre mondiale, au départ comme une simple agence de contre-espionnage, mais il abandonna le projet car le gouvernement américain n'était pas convaincu. Pourtant, un comité des Nations unies ressortit le projet du placard discrètement, intégrant Fury en tant que directeur des opérations (directeur adjoint, ou deuxième dans l'organisation).

L'organisation était alors une agence d'espions, très bien équipée et sous juridiction de l'ONU. Elle possédait entre autres dans les années 1960 un mini-héliporteur nommé Behemoth. C'est aussi le SHIELD qui développa la technologie des LMD, des androides copies conformes d'une personne. Certains furent utilisés contre le SHIELD, remplaçant des membres importants, jusqu'à ce que Fury ne découvre l'infiltration organisée par le Zodiaque. Dans le cadre de ses activités, le SHIELD fut chargé de stopper Godzilla dans les années 1970 et construisit dans ce but un robot géant nommé Red Ronin.

La sécurité du siège des Nations-Unis à New-York dépend de sa seule juridiction et ses forces peuvent être employé comme Force de maintien de la paix des Nations unies.

À la suite d'une opération secrète en Latvérie dans les années 2000, Nick Fury quitta son poste. C'est la jeune américaine Maria Hill, jugée neutre vis-à-vis des super-héros, mais toutefois patriote, qui prit alors sa place.

Lors du cross-over Civil War, le SHIELD fit la chasse aux super-héros rebelles. Tous ceux qui signaient le Registration Act se retrouvaient quant à eux soumis aux ordres du directeur du SHIELD. À la fin du conflit, Hill, se sentant piégée par le gouvernement, offrit son poste à Tony Stark. Elle resta toutefois son assistante. Stark accepta la place et fit construire un second héliporteur aux couleurs d'Iron Man, et même ajouter une boite à suggestions. Il expliquera à Maria Hill qu'il n'aimait pas l'ancien parce qu'il sentait trop le cigare à son goût (Fury est un grand amateur de cigares). Il mit en place l'Initiative visant à ce que chaque État des États-Unis soit protégé par une équipe de super-héros agréés par le gouvernement.

N'ayant pas pu prévenir la Secret Invasion qui a vu les Skrulls s'infiltrer dans les principales organisations de la Terre et détourner la technologie de Stark industries, il est renvoyé par le président Barack Obama qui nomme Norman Osborn directeur d'une nouvelle agence, le HAMMER, intégrant les infrastructures du SHIELD.

Celui-ci dissout l'agence et renvoie les 1 200 agents spéciaux du SHIELD. Une partie de ceux-ci rejoint Fury qui utilise des installations que la nouvelle direction ne connait pas pour ses opérations.

Les agissements criminels de Norman Osborn ayant été révélés au monde lors de sa tentative d'invasion d'Asgard, le gouvernement américain se rend compte de son erreur et l'accuse de haute trahison.

Histoire secrète[modifier | modifier le code]

Le SHIELD actuel est l'incarnation moderne de la confrérie du bouclier, une organisation occulte de protection de la Terre ayant compté parmi ses membres Imhotep, le premier d'entre eux qui a défait une invasion Brood en Égypte antique en 2620 avant J.C., En Sabah Nur (Apocalypse), Léonard de Vinci, Nostradamus, Isaac Newton, Nicolas Tesla, les agents Nathaniel Richards et Howard Stark. Elle parvient à repousser Galactus de Rome en sacrifiant les deux tiers de ses membres en octobre 1582 et a occulté cela lors de l'histoire du passage du calendrier julien au calendrier grégorien.

Cette confrérie, qui dispose d'une ville souterraine à Rome, se divisa entre adeptes de Newton et de de Vinci, menant à de violentes batailles en 1956[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le QG du SHIELD est une base volante appelée Triskelion, possédant des jets de combat et des missiles balistiques.

Au niveau interne, les accréditations des agents dépendent d'un code allant de 1 à 10, donnant accès à l'équipement, aux informations et aux renseignements secrets. Maria Hill est de niveau 9. Un statut externe, appelé « Champion », octroie la possibilité de former à tout moment une équipe pour une mission spécifique. Captain America possède ce statut. Nick Fury est lui le seul agent de 33e degré, c'est-à-dire qu'il est le seul à connaître l'existence de 28 bases secrètes à travers le monde.

Le SHIELD possède aussi des sous-agences, aux missions bien précises.

SWORD[modifier | modifier le code]

SWORD, signifiant Sentient World Observation & Response Department, est apparue pour la première fois dans Astonishing X-Men vol.3 #6 en 2004.

Elle se spécialise dans les menaces extra-terrestres.

STRIKE[modifier | modifier le code]

Apparue pour la première fois dans Captain Britain #17.

Il s'agit d'une agence proche du SHIELD, basée en Angleterre. Psylocke en fit brièvement partie, jusqu'à ce que l'organisation soit infiltrée par des espions.

SAFE[modifier | modifier le code]

Strategic Action For Emergencies

HATE[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

Nick Fury : le plus célèbre, il a dirigé le S.H.I.E.L.D. pendant plusieurs années, jusqu'aux évènements de la Guerre Secrète où il se retira de la profession, devenant même un fugitif.

Maria Hill : bras droit de Nick, elle prendra le poste de directrice juste après la fuite de son ancien chef. Elle a une mince confiance en tous les héros costumés mais, beaucoup plus tard, elle se révèlera être une très bonne alliée. Hill reprendra son poste de bras droit lorsque les États-Unis adopteront le Superhuman Registration Act (SRA) et promouvront Tony Stark (Iron Man) au rang de chef de la sécurité nationale et ainsi du S.H.I.E.L.D.

Tony Stark : Chef partisan du SRA, il fut promut nouveau directeur et intégra sa "garde robe" d'armure à l'héliporteur (modifiant sa couleur en or). Il fut jugé coupable de l'échec pour contrer l'invasion des Skrulls, sa technologie ayant été neutralisée par l'ennemi. Tony devint fugitif et chassé par le gouvernement.

Norman Osborn : Après avoir été perçu comme un sauveur (en tuant la reine des envahisseurs) lors de l'invasion Skrulls, Norman devint chef de la sécurité et organisa des agissements douteux avec plusieurs criminels à travers la planète. Pendant "Siège", il est discrédité aux yeux du monde comme malade mental et jeté en prison.

Steve Rogers : le gouvernement lui proposa le poste de Norman et Captain accepta, il renonça au nom de Captain America (le laissant à Bucky) et adopta un nouveau costume.

Attention ce qui suit est en cours de traduction ou de parution française 

Nick Fury Junior (Marcus Johnson) : Fils du célèbre soldat/ancien directeur, le rôle de chef lui revient et il porte le costume de super-soldat de Steve Rogers (qui a repris son identité de Captain America), il est suivi de son bras droit : Phil Coulson ainsi que de Maria Hill.

Agents[modifier | modifier le code]

Le SHIELD a compté ou compte parmi ses agents :

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Il y a de nombreuses apparitions du "SHIELD" dans différents comics. Étant des agents secrets type "CIA', ils doivent être informé de tous les problèmes sur la Terre-616 même s'ils n'interviennent pas  :

  • Ultimate Comics Avengers 2, 2010
  • X-Men Forever, 2009
  • Avengers: The Initiative, 2007
  • Punisher War Journal, 2007
  • The Mighty Avengers, 2007
  • Civil War: Front Line, 2006
  • Nick Fury's Howling Commandos, 2005 (version)
  • The New Avengers, 2005
  • Captain America & the Falcon, 2005
  • Secret War (comics) #1-5, 2004
  • Fury #1-6, 2001 Max Comic
  • U.S. War Machine, 2001
  • Nick Fury, Agent of SHIELD, #1-47, 1989
  • Nick Fury vs. S.H.I.E.L.D. #1-8, 1988
  • What if? (comics)
  • Nick Fury, Agent of SHIELD / Strange Tales 1968 #1-18
  • Captain America /The Avengers/Iron Man/Fantastic 4 /Wolverine ...
  • Strange Tales ...
  • Sgt. Fury and his Howling Commandos ...

Équipe artistiques[modifier | modifier le code]

Jim Steranko, Joe Sinnott, Bob Hall, Bob Harras, Barry Windsor-Smith, Steve Parkhouse, Tom DeFalco, Mark Millar, Steve McNiven, Don Hudson, Gregory Wright, John Heebink, Bill Sienkiewicz, Garth Ennis, Jimmy Palmiotti, Rob Liefeld, Fabian Nicieza, Mike Norton, Keith Giffen, Brian Michael Bendis, Gabriele Dell'Otto, Jonathan Hickman, Dustin Weaver, Marc Silvestri, Leinil Francis Yu, Sunny Gho ...

Adaptations filmées[modifier | modifier le code]

Inspiration[modifier | modifier le code]

Cette agence a été inspiré par les rumeurs nées du folklore américain affirmant l'existence d'une agence d'espionnage travaillant pour les Nations unies. Dans la réalité, si l'ONU dispose d'une Cellule d’Analyse Interforces comme service de renseignement[3], elle a un pouvoir infime en comparaison des agences nationales, alors que le SHIELD a une autorité supranationale.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jonathan Hickman et Dustin Weaver, S.H.I.E.L.D. La confrérie du bouclier, vol. 1, Marvel,‎ 2010 (ISBN 978-2-8094-1909-2)
  2. (en) « S.H.I.E.L.D. Rises In New AGENTS OF S.H.I.E.L.D. Season Two Promo Art », sur Comicbookmovie.com,‎ 9 Juillet 2014 (consulté le 14 Juillet 2014)
  3. [1]