Men in Black (univers de fiction)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Men in Black.

Men in Black

Univers de fiction
Genre(s)

Science-fiction
Humour

Auteur(s)

Lowell Cunningham

Année de création

1990

Pays d’origine

États-Unis

Langue d’origine

Anglais

Support d’origine

Comics

Thème(s)

Sauvegarde de la Terre
Contrôle de l'activité extraterrestre

Autre(s) support(s)

Comics
Films
Dessin animé
Jeux vidéo
Jouets
Musique
Cosplay

L’univers de Men in Black se centre sur l'histoire d'une organisation secrète, les MIB, qui gèrent, permettent et régulent l'activité extra-terrestre sur Terre.

Cette version a été inspiré d'un comic, où l'organisation avait des motifs et des moyens plus sombres, et gérait le paranormal en général plutôt que les extra-terrestres uniquement. En cela, le film et les versions qui ont suivi en diffèrent.

Description de l'univers[modifier | modifier le code]

Les MIB furent fondés à l'occasion du premier contact entre des humains et des extra-terrestres. Les extra-terrestres venus sur Terre étaient des réfugiés, qui souhaitaient faire de la Terre un abri. Les humains les ayant rencontrés acceptèrent, à condition de cacher cela pour éviter la panique parmi les humains. À cette fin, un traité fut signé, et les MIB (Men In Black) furent fondés pour règlementer l'immigration extra-terrestre et la cacher à la population. À l'heure actuelle, ils s'occupent d'un nombre incalculable d'espèces extra-terrestres, aussi bien pour aider ceux présents légalement à vivre que pour chasser les éventuels clandestins et criminels dangereux.

Comme l'entend leur nom, les agents des MIB s'habillent uniquement en costume noir, et sont tous vêtus de la même façon : veste, pantalon, cravate et chaussures noirs, chemise blanche et lunettes de soleil. Ceux qui entrent dans l'organisation sont littéralement effacés du monde : leur identité est supprimée, toute trace de leur existence en dehors des MIB est enlevée, et leurs noms sont supprimés au profit d'une unique lettre (apparemment la première de leur prénom), qui devient dès lors leur unique appellation. A priori, les extra-terrestres qui travaillent dans les MIB ne sont pas soumis à cette règle.

Pour accomplir leur tâche, les MIB sont dotés d'équipement d'une technologie de pointe (présumée d'origine extra-terrestre), y compris des armes extrêmement puissantes qui les aident à rivaliser avec les extra-terrestres les plus dangereux. Ils ont aussi des ordinateurs pour les localiser, les identifier et les surveiller. Enfin, ils disposent d'appareils permettant d'effacer la mémoire des humains, dont ils se servent pour neutraliser les éventuels témoins gênants sans avoir à les tuer.

Membres[modifier | modifier le code]

Le chef actuel des MIB est l'agent O. Elle remplace l'agent Z, qui fut le chef pendant les 2 premiers films (et probablement depuis même bien longtemps avant). Parmi les autres membres important, on inclut les héros du film, à savoir les agents J et K. On peut aussi ajouter l'agent L, apparue dans le premier film et qui joue un rôle assez important dans le dessin animé.

Œuvres composant l'univers de fiction[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Men in Black (comics).

Films[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Men in Black (série de films).

Série d'animation[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Jeu d'action[modifier | modifier le code]

Jeu d'action-aventure[modifier | modifier le code]

Jeu de plate-forme[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

  • Men in Black et Men in Black 2, chansons du film interprétées par Will Smith
  • Men in Black 3, chanson du film interprétée par Pitbull

Autour de l'univers de fiction[modifier | modifier le code]

Acteurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Decant, « Men in Black 3 avec Will Smith et Tommy Lee Jones en 3D », sur www.ozap.com,‎ 8 Mai 2010 (consulté le 8 mai 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]