Pacy-sur-Eure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pacy-sur-Eure
Église Saint-Aubin de Pacy-sur-Eure
Église Saint-Aubin de Pacy-sur-Eure
Blason de Pacy-sur-Eure
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Pacy-sur-Eure (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté d'agglomération des Portes de l'Eure
Maire
Mandat
Pascal Lehongre
2014-2020
Code postal 27120
Code commune 27448
Démographie
Population
municipale
4 581 hab. (2011)
Densité 339 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 00″ N 1° 22′ 58″ E / 49.0167, 1.382849° 01′ 00″ Nord 1° 22′ 58″ Est / 49.0167, 1.3828  
Altitude Min. 38 m – Max. 141 m
Superficie 13,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pacy-sur-Eure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pacy-sur-Eure
Liens
Site web http://www.ville-pacy-sur-eure.fr/

Pacy-sur-Eure est une commune française qui est située dans le département de l'Eure en région Haute-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pacy-sur-Eure est à 16 km environ d'Évreux et à environ 80 km de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Pacy-sur-Eure (Eure)

Les armes de Pacy-sur-Eure se blasonnent ainsi : "d'Argent à la Rose de Gueules".
L'écusson blanc, signe de loyauté et de franchise, n'a qu'une seule rose en son centre, pacifique emblème de la grâce et de la beauté.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Pascal Lehongre UMP Conseiller général
mars 1983 mars 2001 Jean-Luc Miraux UMP sénateur de l'Eure
1979 mars 1983 Bernard Lecomte    
mars 1971 1979 Philippe Courtois    
mars 1959 mars 1971 Lucien Delaune    
mai 1953 mars 1959 Émile Wolff    
1946 mai 1953 Gaston Fournier    
mai 1945 1946 Maurice Kuborn    
1942 mai 1945 Henri Leclerc    
mai 1929 1942 Émile Wolff    
mai 1925 mai 1929 Camille Briquet radical député de l'Eure
décembre 1919 mai 1925 Auguste Lissot    
mai 1912 décembre 1919 Aimé Leconte    
mai 1904 mai 1912 Louis Bonnel    
1882 mai 1904 Édouard Isambard   Médecin, député
1878 1882 Eugène Godefroy    
1874 1878 Hilaire Blanchard    
1871 1874 Jules Ducoudré    
1870 1871 Frémont Lépouzé    
1853 1870 Éléonor Besnard    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 4 581 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 680 1 510 1 458 1 364 1 387 1 460 1 496 1 544 1 597
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 524 1 723 1 643 1 781 1 810 1 840 1 945 1 926 2 037
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 021 2 090 2 182 1 882 1 994 1 819 1 841 2 034 2 242
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
2 709 3 213 3 472 3 650 4 295 4 751 4 826 4 884 4 637
2011 - - - - - - - -
4 581 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

  • La marque Boursin, qui faisait partie du groupe Unilever depuis 1990, y possède son unique usine. Unilever annonce en septembre 2007 la vente de la marque aux fromageries Bel[3].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Aubin
  • Les Ponts

Noter, en arrivant de l'ouest (d'Évreux), les onze petits ponts sur les bras secondaires de l'Eure. Avec celui sur le bras principal en centre-ville, séparant "Pacy" de "Saint-Aquilin", ça fait la douzaine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Édouard Isambard (né le 8 mars 1845 à Pacy-sur-Eure, décédé dans cette même ville le 17 juillet 1904), médecin, maire de la ville, député.

Serge Gainsbourg chanta une parodie de sa propre chanson Le Poinçonneur des Lilas dans laquelle le poinçonneur est devenu fossoyeur dans la ville de Pacy-sur-Eure[4].

Sports[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  3. La République du Centre, édition Orléans, 6 septembre 2007, p 5
  4. INA.fr: Serge Gainsbourg: "Le fossoyeur de Pacy Sur Eure"

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :