Isigny-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Isigny.
Isigny-sur-Mer
L'église Saint-Georges
L'église Saint-Georges
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Isigny-sur-Mer (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes Isigny Grandcamp Intercom
Maire
Mandat
Éric Barbanchon
2014-2020
Code postal 14230
Code commune 14342
Démographie
Gentilé Isignais
Population
municipale
2 798 hab. (2011)
Densité 160 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 07″ N 1° 06′ 03″ O / 49.3186111111, -1.10083333333 ()49° 19′ 07″ Nord 1° 06′ 03″ Ouest / 49.3186111111, -1.10083333333 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 37 m
Superficie 17,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Isigny-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Isigny-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Isigny-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Isigny-sur-Mer
Liens
Site web www.isigny-sur-mer.fr

Isigny-sur-Mer est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 2 798 habitants[Note 1] (les Isignais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Au fond de la baie des Veys, Isigny est un important centre laitier, connu pour son beurre et sa crème AOC, ainsi que pour ses fromages (mimolette, pont-l’évêque, camembert, trésor d’Isigny, etc.) fabriqués à la coopérative « Isigny Sainte Mère ». Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, l’ostréiculture est largement développée à proximité dans la baie des Veys (Isigny-sur-Mer).

Les portes à flots sur l'Aure à Isigny-sur-Mer

Le territoire d'Isigny-sur-Mer est bordé à l'ouest par la Vire et au nord par son ultime affluent, l'Aure, qui arrose le bourg.

Communes limitrophes d’Isigny-sur-Mer[1]
Les Veys Osmanville Osmanville
Les Veys Isigny-sur-Mer[1] Monfréville
Montmartin-en-Graignes,
Neuilly-la-Forêt
Neuilly-la-Forêt Vouilly,
Neuilly-la-Forêt
Carte de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bourg de moyenne importance favorisé par sa situation géographique, son histoire se confond avec l’activité économique. L’industrialisation de la transformation laitière de développe dès le début du XIXe siècle, et conduit à la création de plusieurs usines notamment par la dynastie des Dupont d’Isigny qui se diversifieront avec la création des fameux caramels d'Isigny. Puis ce sera la Coopérative laitière d’Isigny qui tiendra le haut du pavé. Parallèlement, les foires agricoles et les marchés feront d’Isigny un centre réputé.

La ville fut desservie par les chemins de fer du Calvados, une compagnie de chemin de fer secondaire, dont les rames circulaient dans les rues et places de la ville

Le port, souvent oublié, connut une activité importante : accueillant le petit cabotage, il permit de maintenir et de développer des activités commerciales et industrielles (importation de bois du nord, exportation de beurre et de charbon de la mine de Littry). La pêche y tint un rôle important jusqu'à la fin des années 1970 (pêche aux moules, le fameux « Caïeu d'Isigny », et aux coques à partir de petites embarcations, les picoteux, armées par les pêcheurs du quartier des Hogues).

Détruite à plus de 60 % par deux vagues de bombardements le , Isigny fut presque entièrement reconstruite. Le général de Gaulle rendit visite à ses habitants le et le .

En 1924, Isigny devient Isigny-sur-Mer.

La ville d'Isigny est la commune originaire de la famille de Walt Disney. Le nom « d'Isigny » s'étant au fil des générations transformé en Disney.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Isigny-sur-Mer

Les armes de la commune d'Isigny-sur-Mer se blasonnent ainsi :
D'azur au chevron d'argent accompagné en chef de deux ancres d'or et en pointe d'une vache paissant du même, au chef parti au I de gueules à la mitre d'or et au II palé d'or et de gueules[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 Patrick Rossigneux DVD  
mars 2014 Gérard Quesnel   Professeur
mars 2014[3] en cours Éric Barbanchon   Technicien de laboratoire
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de vingt-trois membres dont le maire et cinq adjoints.

Le canton d'Isigny-sur-Mer comprend 24 communes : Asnières-en-Bessin, La Cambe, Canchy, Cardonville, Cartigny-l'Épinay, Castilly, Cricqueville-en-Bessin, Deux-Jumeaux, Englesqueville-la-Percée, La Folie, Géfosse-Fontenay, Grandcamp-Maisy, Isigny-sur-Mer, Lison, Longueville, Monfréville, Neuilly-la-Forêt, Osmanville, Les Oubeaux, Sainte-Marguerite-d'Elle, Saint-Germain-du-Pert, Saint-Marcouf, Saint-Pierre-du-Mont et Vouilly.

La communauté de communes Isigny Grandcamp Intercom regroupe 21 communes du canton (Asnières-en-Bessin, La Folie et Sainte-Marguerite-d'Elle n'en font pas partie).

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 798 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Isigny a compté jusqu'à 3 258 habitants en 1968.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 048 1 850 2 000 2 112 2 192 2 352 2 363 2 349 2 263
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 186 2 605 2 703 2 380 2 750 2 815 2 929 2 808 2 809
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 606 2 549 2 591 2 467 2 687 2 834 2 874 2 787 2 940
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
3 107 3 258 3 175 3 082 3 018 2 920 2 763 2 755 2 803
2011 - - - - - - - -
2 798 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5])
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Étoile sportive d'Isigny-sur-Mer fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[6].

Loisir pour tous Isigny, association de basket-ball, comprend des équipes jouant à un niveau départemental.

Un club de tennis de table, né de la fusion entre les clubs originels d'Isigny-sur-Mer et Saint-Pellerin, regroupent des joueurs de tout âge.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Isigny-sur-Mer est jumelée avec :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Énault (1824 à Isigny - 1900), journaliste et romancier.
  • Jean Lion (né en 1933 à Isigny-sur-Mer), footballeur professionnel.
  • Alain Hopquin (né en 1952), footballeur professionnel, résidant à Isigny jusqu'à son départ pour Lens
  • Stéphane Allagnon (né en 1967), réalisateur de cinéma, a grandi à Isigny-sur-Mer.
  • Les ancêtres de Walt Disney étaient établis dans cette bourgade avant de partir pour l'Angleterre ; Disney — prononcé /ˈdɪzni/ — est d'ailleurs l'anglicisation de d'Isigny.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. « GASO, la banque du blason - Isigny-sur-Mer Calvados » (consulté le 26 février 2010)
  3. « Éric Barbanchon a été élu maire sous les applaudissements », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  6. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – ES Isigny-s/-Mer » (consulté le 4 novembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Y. Bailly et Philippe Pesnelle, Au pays d’Isigny-sur-Mer
  • Philippe Pesnelle, La baie des Veys, éditions Sutton

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]