Offranville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Offranville
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Offranville
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Région dieppoise
Maire
Mandat
Imelda Vandecandelaere
2014-2020
Code postal 76550
Code commune 76482
Démographie
Population
municipale
3 316 hab. (2011)
Densité 191 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 52′ 18″ N 1° 02′ 57″ E / 49.8716666667, 1.0491666666749° 52′ 18″ Nord 1° 02′ 57″ Est / 49.8716666667, 1.04916666667  
Altitude Min. 8 m – Max. 92 m
Superficie 17,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Offranville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Offranville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Offranville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Offranville
Liens
Site web offranville.fr

Offranville est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie. Ses habitants sont les Offranvillais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

De par sa très grande proximité de la Manche, le climat d'Offranville est océanique.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La ville est mentionnée sous la forme Ulfranville en 1087[1].

Toponyme médiéval en -ville au sens de « domaine rural » (mot issu du gallo-roman VILLA, même sens).

Il est précédé de l'anthroponyme germanique Wulframnus (cf. allemand Wolfram), reconnu par ailleurs dans le nom de saint Vulfran[2]. L'effacement de [w] initial est caractéristique de la Haute-Normandie et se retrouve ailleurs dans Elbeuf ou Intraville[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

L'un des cinq colombiers situés sur le territoire de la commune
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1904 1920 Adrien de Casablanca    
1936   Éloi Pruvost    
19XX   M. des Champs de Boishébert RI Conseiller général
mars 1971 mars 2008 Jean Dasnias PS puis dvg Proviseur, Conseiller général
mars 2008 mars 2014 Claude Dolique    
mars 2014 en cours Imelda Vandecandelaere Divers droite  
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 316 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 800 1 401 1 415 1 638 2 006 1 708 1 684 1 698 1 674
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 687 1 747 1 711 1 651 1 575 1 603 1 686 1 721 1 790
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 696 2 482 1 529 1 532 1 621 1 540 1 628 1 871 2 056
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 962 2 040 2 236 2 930 3 059 3 470 3 394 3 347 3 321
2011 - - - - - - - -
3 316 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Ouen possède un clocher construit vers 1570, qui culmine à 45 m. Il est surmonté d'une flèche octogonale, recouverte d'ardoises, vrillée de la gauche vers la droite de 1/8e de tour environ. C'est ce que l'on appelle un clocher tors.
  • L'if millénaire situé près de l'église[7],[8].
  • Le colombier et le parc William Farcy, un jardin d'agrément avec fleurs, arbres et arbustes.
  • Les quatre autres colombiers (privés) de la commune.
  • Le musée Jacques-Émile Blanche.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

François Mauriac y a séjourne dès 1917 et le peintre Jacques-Émile Blanche y a fait son portrait.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Offranville

Les armes de la commune d'Offranville se blasonnent ainsi :
écartelé : au premier d'or à la croix de gueules accompagnée de seize alérions d'azur, quatre dans chaque canton, au deuxième burelé d'argent et de gueules de dix pièces, au lion de sable couronné d'or brochant sur le tout, au troisième tiercé en fasce d'azur, d'or au demi-cercle alésé d'azur et d'argent aux trois canettes de sable becquées et membrées de gueules, au quatrième de gueules aux deux bâtons écotés d'or passés en sautoir, cantonnés, en chef, d'un croissant d'argent, aux flancs et en pointe, de trois étoiles aussi d'or.[9]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mireille Bialek, Offranville, Joué-lès-Tours, A. Sutton, coll. « Mémoire en images »,‎ 2009, 128 p. (ISBN 9782849109724, OCLC 432992971)
  • Mireille Bialek, Jacques-Émile Blanche à Offranville peintre-écrivain, Offranville, Musée Jacques-Émile Blanche,‎ 1997, 145 p. (OCLC 36964686)
  • Jean-Jacques Dejeunes (dir.), Chronique offranvillaise du XXe siècle, Offranville, Photo ciné club offranvillais,‎ 2011, 192 p. (ISBN 9782746636415, OCLC 779725021)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, 1979, 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1) (OCLC 6403150). p. 118.
  2. F. de Beaurepaire, Op. cité.
  3. F. de Beaurepaire, Op. cité. p. 19.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  6. Lear Offranville ferme ses portes le 17 octobre
  7. Henri Gadeau de Kerville, « L'If d'Offranville (Seine-Inférieure) », Bulletin de la Société des amis des sciences naturelles de Rouen, Imprimerie Lecerf, 1893.
  8. L’if millénaire de l’église d’Offranville (Seine-Maritime)
  9. http://www.newgaso.fr/lecture_fiche_commune.php3?page=f76482