Franqueville-Saint-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franqueville-Saint-Pierre
La mairie vue de la place
La mairie vue de la place
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Arrondissement de Rouen
Canton Canton de Boos
Intercommunalité Communauté d’agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe
Maire
Mandat
Philippe Leroy
2014-2020
Code postal 76520
Code commune 76475
Démographie
Gentilé Franquevillais
Population
municipale
6 031 hab. (2011)
Densité 705 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 07″ N 1° 10′ 51″ E / 49.4019444444, 1.18083333333 ()49° 24′ 07″ Nord 1° 10′ 51″ Est / 49.4019444444, 1.18083333333 ()  
Altitude Min. 75 m – Max. 162 m
Superficie 8,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Franqueville-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Franqueville-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Franqueville-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Franqueville-Saint-Pierre
Liens
Site web www.franquevillesaintpierre.fr

Franqueville-Saint-Pierre est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie.

Ses habitants sont appelés Franquevillais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Franqueville-Saint-Pierre fait partie de la Communauté d'agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe qui compte 71 communes et 494 382 habitants (en 2006).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Franqueville-Saint-Pierre est entourée par Saint-Aubin-Epinay au nord, Le Mesnil-Esnard et Belbeuf à l'ouest Saint-Aubin-Celloville au sud et Boos à l'est.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune se trouve le long de la route nationale 14.

La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Rouen.

Toponymie[modifier | modifier le code]

« Francavilla » citée vers 1020[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Franqueville-Saint-Pierre est née de la fusion de Notre-Dame-de-Franqueville et de Saint-Pierre-de-Franqueville en 1970, reconstituant ainsi l'ancien domaine seigneurial de Franqueville (avec le hameau de Franquevillette, rattaché à la commune de Boos). Ceci explique que la ville comporte deux églises distantes d'environ 200 m.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Franqueville-Saint-Pierre

Les armes de la commune de Franqueville-Saint-Pierre se blasonnent ainsi :
d’azur au chevron d’or, accompagné en chef de deux coqs affrontés du même et en pointe d’une tour d’argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Lors des élections municipales de 2008, les deux listes présentes au second tour se sont départagées avec une seule voix de différence. En effet, la liste « Franqueville Saint Pierre Naturellement » menée par Jean-Yves Husson a recueilli 1449 voix, contre 1448 pour la liste « Franqueville Saint Pierre : ma ville, mon village » menée par Philippe Leroy.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Philippe Leroy UMP Conseiller général du canton de Boos
mars 2008 avril 2014 Jean-Yves Husson Sans étiquette  
avril 2014 en cours Philippe Leroy UMP Conseiller général du canton de Boos
Les données manquantes sont à compléter.

Maires de Notre-Dame-de-Franqueville jusqu'en 1970[modifier | modifier le code]

Maires de Saint-Pierre-de-Franqueville jusqu'en 1970[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 6 031 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1861 1876 1881 1886 1891
480 550 550 539 503 546 571 550 538
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
486 501 511 556 539 563 551 619 645
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006
690 842 1 098 2 320 3 551 4 230 5 099 5 301 5 364
2010 2011 - - - - - - -
5 734 6 031 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune compte deux écoles maternelles et une école primaire.

Le lycée Galilée situé à Franqueville-Saint-Pierre compte 1 400 élèves environ, c'est le seul lycée public sur le Plateau Est de Rouen. De plus, son groupe de jazz, le « Galilée Jazz Band » dirigé par Daniel Gosset depuis 1992, s'est souvent illustré tant sur le plan départemental, régional que national...

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • église Notre-Dame[4]. Les quatre colonnes de la façade proviennent de l'ancien théâtre des Arts de Rouen incendié en 1876.
  • église Saint-Pierre avec clocher de 1855[5]
  • Après l'apparition de l'euro, un projet de musée du franc est né, Franqueville-Saint-Pierre a été choisie pour implanter ce musée parmi quelques autres villes françaises dont le nom commence par Franc.
  • Le nouvel hôtel de ville, construit par Richard et Schoeller, inauguré en 2006 par Christine Lagarde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard,‎ 1979, 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  4. « Notice no IA00021204 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Notice no IA00021202 », base Mérimée, ministère français de la Culture


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :