Christian Millau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christian Dubois-Millot

Naissance 30 décembre 1928
Paris
Nationalité France
Pays de résidence France
Profession
Formation
lycée Janson-de-Sailly
Distinctions

Christian Millau, né à Paris le 30 décembre 1928 (de son véritable nom Christian Dubois-Millot), est un écrivain, journaliste, grand reporter et critique gastronomique français. Il est le cofondateur, avec Henri Gault du guide Gault et Millau.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Il naît le 30 décembre 1928 mais ses parents le déclarent le 1er janvier 1929 : sa date officielle de naissance est donc postérieure d'un jour à celle, réelle. Il est élève au lycée Janson-de-Sailly (16e arrondissement de Paris)[1].

Christian Millau entre en 1949 au service de « Politique intérieure » du journal Le Monde. En 1969, il crée avec son ami Henri Gault (1929-2000) le guide Gault et Millau qui acquiert une renommée mondiale. Il est aussi durant vingt-six ans l'animateur d'une émission sur Europe 1 tout en s’occupant de titres de presse reconnus.

Christian Millau se consacre depuis 1995 à l'écriture. Il a publié plusieurs livres, dont Au galop des hussards qui a obtenu le Grand Prix de la biographie de l'Académie française[2] et le Prix Joseph-Kessel.

En 2011, il reçoit également le Prix du livre incorrect pour Journal impoli[3].

En 2013, il crée le prix des Hussards, couronnant un roman « élégant, incisif et allergique à la pensée béton pour tous » ; il sera remis pour la première fois en mars 2014. On compte, parmi le jury, l'ancien rédacteur en chef de L'Humanité Claude Cabanes, le critique littéraire de Valeurs actuelles Bruno de Cessole et l'ancien avocat Philippe Bilger[1].

Prise de position[modifier | modifier le code]

En octobre 2013, il déclare : « Je suis de sensibilité de droite mais je n'aime pas les responsables de droite. Une seule fois, j'ai voté à gauche, pour Mendès-France. Mais jamais je ne voterai pour Marine Le Pen »[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (avec Marianne Rufenacht) La Belle Époque à table, Gault-Millaut,‎ 1981, 141 p.
  • Au galop des hussards : dans le tourbillon littéraire des années 50, Paris, Edition de Fallois,‎ 1999, 381 p. (ISBN 9782877063463)
  • Paris m'a dit : années 50, fin d'une époque, Paris, Fallois,‎ 2000, 442 p. (ISBN 9782877063883)
  • Une campagne au soleil : roman, Paris, Fallois,‎ 2002, 300 p. (ISBN 9782877064316)
  • Commissaire Corcoran : Roman policier, Paris, Plon,‎ 2005, 224 p. (ISBN 9782259200639)
  • Bons baisers du Goulag : secrets de famille, Paris, Plon,‎ 2004, 257 p. (ISBN 9782259199766)
  • Dieu est-il gascon, Monaco, Rocher, coll. « Le roman des lieux magiques »,‎ 2006, 269 p. (ISBN 9782268057750)
  • Dictionnaire amoureux de la gastronomie, Plon,‎ 2010, 527 p. (lire en ligne)
  • Le passant de Vienne : un certain Adolf : roman, Monaco, Rocher,‎ 2010 (ISBN 9782268069272)
  • Journal impoli : un siècle au galop, 2011-1928, Monaco, Rocher,‎ 5 janvier 2011, 717 p. (ISBN 9782268070520)
  • Journal d'un mauvais Français : 1er septembre 2011-1er avril 2012, Monaco, Éditions du Rocher,‎ 2012 (ISBN 9782268074030)
  • Dictionnaire d'un peu tout et n'importe quoi (ill. Jean-Jacques Grandville), Monaco, Rocher,‎ 2013 (ISBN 9782268075075)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Stéphane Durand-Souffland, « Christian Millau, hussard sur un monde brûlant », in Le Figaro, encart « Culture », mardi 8 octobre 2013, page 39.
  2. « Discours sur les prix littéraires », par Pierre Moinot, Académie française, 2 décembre 1999.
  3. Prix du Livre incorrect 2011, Prix littéraires : le blog.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]