Valentine Tessier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tessier.

Valentine Tessier

Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de France Française
Décès (à 89 ans)
Vallauris, Alpes-Maritimes
Profession actrice
Films notables Madame Bovary

Valentine Tessier est une actrice française, née le à Paris et morte le (à 89 ans) à Vallauris (Alpes-Maritimes)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Au Conservatoire, Valentine Tessier est l'élève de Paul Mounet[2]. Sa carrière au théâtre débute en 1913 avec Jacques Copeau ; pendant la Première Guerre mondiale, elle part en tournée aux États-Unis avec la troupe de Jacques Copeau[2]. Elle joue par la suite aux côtés de Louis Jouvet et participe notamment à la création des pièces de Jean Giraudoux, Siegfried (1928), Amphitryon 38 (1929), Intermezzo (1933) ou de Marcel Achard : Jean de la Lune (1929), Domino (1932). Sa longue carrière sur les planches se termine en 1967 avec La Visite de la vieille dame de Friedrich Dürrenmatt.

Au cinéma, elle joue dans quelques films muets réalisés par Camille de Morlhon entre 1911 et 1914, puis elle reparait en 1928 sur les écrans dans Un chapeau de paille d'Italie de René Clair. Elle tourne en 1933 son premier film parlant, Madame Bovary de Jean Renoir (son rôle le plus marquant au cinéma). Elle participe à un peu plus d'une vingtaine de films jusqu'en 1974, dont Justice est faite de André Cayatte (1950) et Églantine de Jean-Claude Brialy (1972).

Filmographie (actrice)[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice sur Les Gens du cinéma, cf. liens externes
  2. a et b Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc - 250 acteurs français du cinéma français 1930-1960, Flammarion, 2000, pp. 555-558

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus, Mormoiron, Éditions cinéma, 2008, 1185 p. (ISBN 978-2-9531-1390-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]