Art figuratif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'art figuratif est un style artistique, en particulier dans la peinture, qui s'exprime par la représentation d'objets de la réalité extérieure. L'art figuratif utilise comme modèles des objets du réel, en les représentant tels qu'ils se présentent ou en les déformant. L'art figuratif est souvent pensé en opposition à l'art abstrait, qui ne cherche pas à représenter des objets du réel.

La mimésis (l'imitation du réel) a longtemps été un élément important de l'art[1]. Le portrait, le paysage, la nature morte ou la peinture religieuse sont des exemples de genres figuratifs cherchant à reproduire le réel. La Renaissance, le baroque, l'hyperréalisme et le réalisme sont des exemples de styles artistiques d'art figuratif réaliste, dans lesquels le peintre cherche à représenter le réel.

L'art figuratif peut également être la représentation d'un monde irréel né de la seule imagination de l'artiste. Des mouvements comme l'impressionnisme, l'expressionnisme, le symbolisme ou le surréalisme s'inscrivent ainsi dans la mouvance de l'art figuratif.

L'art figuratif peut enfin être la représentation déformée et interprétée (subjective) du monde réel. Le cubisme est un exemple de cette volonté de représenter des objets du réel (figures, guitares, nature morte...) en passant par le filtre de la subjectivité de l'artiste.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Socrate, dans le récit de Platon, acte (pour mieux la critiquer) que la peinture est imitation de la réalité, dans La République : [598b] « Dans quel but l'art de la peinture a-t-il été créé pour chaque objet ? Est-ce en vue de représenter imitativement, pour chaque être, ce qu'il est, ou pour chaque apparence, de représenter comme elle apparaît ? La peinture est-elle une imitation de l'apparence ou de la vérité ? – De l'apparence. » Platon, La République (trad. présentation et notes de Georges Leroux), GF Flammarion, 2004, (ISBN 2-08-070653-5). Pour Aristote également l'art est imitation du réel, ce qui procure un plaisir esthétique mais aussi cognitif : la représentation aide à la connaissance : [1448b] « On se plaît en effet à regarder les images car leur contemplation apporte un renseignement et permet de se rendre compte de ce qu'est chaque chose [...] » Aristote, Poétique (trad. et notes de Michel Magnien), Le Livre de poche, 1990, (ISBN 2-253-05241-8).